#TourismeDurable
La feuille de chou est là

Changeons notre tourisme

| Publié le 6 mars 2020 • Mis à jour le 6 mars 2020 à 15h37
         

« Changeons notre tourisme » ou chronique de l’évolution d’un secteur, l’hôtellerie-restauration, qui a été particulièrement bousculé dans ses habitudes ces trente dernières années. Entre les sites de réservation en ligne type Booking (OTA), l’ubérisation, l’apparition d’Airbnb, la chute d’estime du métier, Roland Héguy, ancien restaurateur et hôtelier indépendant à Biarritz, nous livre un témoignage d’autant plus juste et incarné qu’il se double de ses dix années d’engagement à la tête de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (UMIH). Un ouvrage éclairant pour mieux comprendre les enjeux et défis d’un secteur qui se doit d’évoluer en permanence.

Changeons notre tourisme livre de Roland Héguy

Il fut un temps où le métier d’hôtelier restaurateur visait avant tout à satisfaire le client en fournissant des prestations de qualité sur des métiers de bouche, d’accueil, de réception. Aujourd’hui, l’hôtelier restaurateur se doit toujours d’être excellent dans son domaine, mais cela ne suffit plus. Il lui faut aussi se muer en véritable capitaine de navire, alternant les casquettes et les polyvalences, devenant tour à tour informaticien, communicant, juriste, community manager, architecte, ingénieur voire militant…, au fait des évolutions du monde mais aussi capable de répondre à des enjeux aussi vitaux que la déferlante du numérique. Sans compter qu’ « après avoir été la promesse de circuits plus directs et de prestations meilleurs marché pour le consommateur, la numérisation voit de plus en plus d’intermédiaires s’immiscer dans notre distribution…. »

Et au sein des nombreux enjeux et défis relevés par Roland Héguy, le développement durable, dont il souligne l’importance notamment via les nombreux partenariats établis entre l’UMIH et l’Ademe, qui ont permis d’aiguillonner nombre de professionnels vers l’Ecolabel Européen ou  la Clef Verte, mais aussi soulignant les actions concrètes de la commission développement durable de l’UMIH. Ainsi, en 2016, est paru le guide Vaincre le gaspillage à destination des hôtels, puis sa déclinaison à la restauration. Dans le même élan, le syndicat a édité un recueil de recettes anti-gaspi, faisant de la lutte contre le gaspillage alimentaire un chantier prioritaire de ces prochaines années. « On peut se demander pourquoi notre profession se préoccupe tant de l’environnement, peut être parce que l’exploitation d’un hôtel ou même d’un restaurant permet d’apprécier l’importance des consommations et des déchets en un lieu où vivent plusieurs dizaines de personnes. De ce fait, nos hôtels sont de vrais laboratoires d’expérimentation des solutions de développement durable. »

Zéro déchet dans l'hôtellerie restauration en 5 actions

Adepte du développement durable, Roland Héguy l’est tout autant du tourisme durable, mais il pointe avec justesse l’importance de l’éducation des touristes et clientèles, un maillon indispensable de cette chaine du durable, où l’effort ne peut pas reposer uniquement sur les professionnels. « Je crois qu’on pourra parler de tourisme responsable quand un touriste respectera le pays ou la région qu’il visite, quand il ne laissera plus autant de détritus sur les plages et sur les routes, quand il n’abusera pas de l’eau et de l’électricité à volonté dans les chambres d’hôtel, quand il fera attention à ne pas gâcher la nourriture au buffet du petit-déjeuner, quand tout simplement il ne se croira pas tout permis parce qu’il a payé. » Roland Héguy fait ainsi partie des nombreux professionnels qui souhaitent que les pouvoirs publics et les professionnels du tourisme prennent des mesures en faveur d’un tourisme plus durable.

Et ce n’est pas un hasard si l’ouvrage a été préfacé par Laurent Fabius. Roland Héguy le connait bien et a travaillé à ses côté en 2014,  lorsque le Quai d’Orsay a pris en charge la question du tourisme. Pour ce dernier, les Assises du tourisme qui suivirent furent un virage salutaire ainsi que la création des 20 marques territoires telles Biarritz-Pays basque. Alors aujourd’hui, contrairement à ceux qui en appellent à la création d’un ministère spécifiquement dédié au tourisme, il souligne au contraire l’intérêt du comité de filière qui a suivi, placé sous la présidence de Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian. « A un ministère du Tourisme qui agirait de façon isolée, je préfère une instance dans laquelle nous sommes impliqués et dont nous avons l’espoir qu’elle fasse avancer des projets communs pour le secteur. Si nous avons réclamé un ministère du Tourisme par le passé, je saurai me consoler de son absence pourvu que l’Etat nous suive quand le comité de filière proposera des projets. »

La nature alsacienne
Le long du canal de la Ruche à Ergersheim @ADT67

Enfin, la revalorisation du tourisme rural fait également partie des propositions que portent Roland Héguy à travers l’UMIH et de nouvelles instances plus transversales dont la CAT (Confédération des Acteurs du Tourisme), quand on sait que 80% des touristes sont concentrés sur 20% du territoire…. un rééquilibrage fondamental pour mieux répartir le tourisme sur l’ensemble du pays est plus que nécessaire, et faire ainsi en sorte que tous les territoires profitent de cette manne, véritable levier de développement local. En ce sens, avec l’Association des maires ruraux et Nouvelles Ruralités, l’UMIH est également à l’initiative du Parlement rural français. Ce dernier a tenu sa première session dans la Nièvre les 15 et 16 octobre 2019, avec entre autres objectifs la revitalisation commerciale des petites communes, le soutien aux cafés, espaces de liens sociaux, qui ont de plus en plus de mal à tenir, et l’aide au déploiement de la 4G partout, indispensable pour l’ensemble des professionnels du secteur.

Il faut vraiment saluer cet ouvrage, à la fois factuel et militant. Il démontre également combien le café, l’hôtel, le restaurant, sont des piliers indéniables de nos territoires, lieux de lien social mais aussi lieux de transversalité entre tous les acteurs de la chaine touristique. Ainsi, nombre d’analyses présentées ici trouveront certainement un écho auprès de nombreux professionnels, un peu dans le sens de l’action d’un homme engagé depuis toujours, qui ne cesse jamais le combat, au-delà des corporatismes, pour un tourisme diffus et partagé, dans l’intérêt de tous.

————————————–

Changeons notre tourisme – Roland Héguy – Préface de Laurent Fabius. Editions Cherche-Midi, Janvier 2020, 144 p, 18 €.


Changeons notre tourisme | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Journaliste indépendante, auteur, spécialiste de la Chine, de l'Asie, sinologue. Publications sur le tourisme équitable. Livres documentaire jeunesse sur l'Asie. Reportages divers.
Facebook

Partagez cet article

La meilleure façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est encore de partager cet article. Merci d'avance ;)

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Ecorismo 2012 – Premier bilan : rencontre avec Philippe FRANCOIS 3 327 professionnels du secteur touristique dans sa globalité (privés et publics) ont visité les salons ECORISMO et CAMPO OUEST...

Interview de Louise De Torcy, CCI France Interview de Louise de Torcy, chargée de mission réseaux tourisme durable pour les chambre de commerce et de l'industrie de de France...

Participez à la prochaine web conférence sur l'Affichage Environnemental Soutenu pour sa mise en place par l'ADEME, les fédérations professionnelles du secteur - le GNI et l'UMIH - ainsi que par CCI France, le...

Pour ou contre Airbnb ? New York bouillonne, Berlin l’interdit, Paris l’encadre, les hébergeurs classiques ne peuvent plus l’encadrer....

MAGESTOUR - manuel de gestion environnmental et social pour les professionnels du tourisme en PACA MAGESTOUR est outil de travail pour mener et alimenter une démarche de progrès dans le domaine de la Responsabilité...

ECORISMO 2012 - Forums et salons de l’environnement et du développement durable pour le tourisme J – 2 avant l’ouverture de la 7ème édition d’Ecorismo-Nantes-2012...

RECEVEZ LA VERSION NUMERIQUE DE LA FEUILLE DE CHOU* PAR MAIL * Le canard pas comme les autres
voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda