#TourismeDurable
montagnes Style Hokusai

2e opus des Assises du Tourisme durable à Paris & Cap sur les JOP !

| Publié le 4 juillet 2023
             

Lancées en juillet 2021 avec pour objectif d’annoncer les grandes lignes directrices d’un nouveau modèle touristique pour un Paris durable et vertueux, les Assises du Paris Durable ont tenu un point d’étape le 16 juin dernier afin de poursuivre les différents chantiers ouverts. Une matinée centrée sur trois thématiques : Gestion de l’eau et sortie du plastique à usage unique ; Développement du cyclotourisme et Hospitalité. « Près de 70% des actions décidées en 2021 ont été réalisées, il faut à présent s’atteler au 30% restant » a précisé Corinne Menegaux, directrice générale de Paris je t’aime – Office de tourisme devant une assemblée réunissant plus de 300 personnes à l’Académie du Climat. A l’aube des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024, dans une ville qui a accueilli 29 millions de touristes en 2019, le défi est de taille !

Corinne Menegaux, directrice générale de Paris je t’aime – Office de tourisme©DR

Un ambitieux plan de bataille

Ils étaient une bonne cinquantaine de professionnels du tourisme tout secteur confondu à rejoindre l’Académie du Climat, à deux pas de l’Hôtel de Ville de Paris, pour participer à trois groupes de travail (Eau & Cyclotourisme & Hospitalité) visant à trouver autant de pistes et solutions communes pour un Paris plus durable à l’horizon des JOP 2024. Au terme d’une heure et demi d’échanges, de nombreuses idées ont fusé, présentées ensuite en plénière devant l’ensemble des participants et plusieurs responsables de la Ville de Paris. Parmi les projets retenus côté cyclotourisme : permettre aux touristes d’avoir des espaces de stationnement sécurisés pour les vélos ; renforcer la cartographie « vélo » ; mettre en place des corners bien identifiés avec des informations sur les itinéraires, les distances ; encourager les Parisiens à faire découvrir leur Paris et « Grands Paris » à vélo, etc.  Sur l’Hospitalité : créer une signature de reconnaissance, un Manifeste de l’hospitalité, travailler le tissu local en renforçant le rôle de prescripteur joué par les professionnels du tourisme, créer un bal des Amoureux de Paris (rayonnement et fierté), etc. Enfin, concernant la gestion de l’eau et la sortie du plastique à usage unique, les points retenus ont également été nombreux : offrir via les hébergeurs une gourde logotée à chaque client et mettre le  QR Code « Eaux de Paris » avec une carte vers l’emplacement des fontaines ; uniformiser et homogénéiser la communication sur les points d’eau et créer des parcours ludiques, améliorer la mise à disposition et l’information sur les points de distribution d’eau, etc.

Dan Lert, adjoint à la Maire de Paris chargé de la transition écologique ©DR

Il y a urgence !

« Nous sommes sur une autoroute vers l’enfer climatique avec notre pied sur l’accélérateur ! », a rappelé Dan Lert, adjoint à la Maire de Paris chargé de la transition écologique en plénière, citant Antonio Guterres, secrétaire général des Nations Unies, lors de l’ouverture de la dernière COP27. Si l’élu a clairement fait état de la course contre la montre qui consistera à diviser par deux les GES entre 2020 et 2030. « On doit faire en 10 ans ce qui a été fait en 15 ans ! », il a aussi communiqué les premiers résultats du Plan Climat : « Depuis quinze ans, la ville s’est beaucoup transformée avec deux fois moins de voitures, cinq fois plus de vélo, 20% énergie verte, dix milliards d’euros investis sur la transition écologique. » Résultat : – 25% d’émissions de GES et une meilleure qualité de l’air même si beaucoup reste à faire pour « éviter l’ingérable et gérer l’inévitable ». Dan Lert a également précisé qu’en dépit des nombreuses mesures prises (rénovations thermiques de 60 000 logements sociaux, plan 2030 de solarisation), le changement climatique sera inévitable avec un climat parisien qui ressemblera de plus en plus à celui de Séville (dont des pics de chaleur à 50!). En ce sens, en sus du plan de bataille des « Assises du tourisme durable », il a annoncé la volonté de la Ville d’accélérer le développement des énergies renouvelables, la végétalisation, la réduction du recours à la climatisation (réseau stratégique de froid), le renforcement de la gestion des ressources en eau avec le déploiement de 115 nouvelles fontaines rafraichissantes. Autre objectif concordant avec l’atelier « Gestion de l’eau » et la visée de faire de Paris une ville Zéro Plastique : renforcer le réseau franciliens des commerçants engagés « Je choisis l’Eau de Paris » avec un objectif de 1200 commerçants engagés. Enfin, il n’a pas hésité à insister sur l’importance de mobiliser tout l’écosystème du secteur touristique, allant jusqu’à pointer la place prépondérante joué par l’aérien dans les émissions de GES : « Il faudra planifier une baisse du trafic aérien. Il s’agit d’un enjeu très sérieux partagé avec l’ensemble du territoire. Le tourisme est un secteur essentiel pour Paris mais il va falloir réaliser un travail de fond pour changer le modèle du tourisme à Paris pour aller vers un tourisme durable, plus local, plus résilient. »

Corinne Menegaux, directrice générale de Paris je t’aime – Office de tourisme etFrédéric Hocquard, Adjoint à la Maire de Paris en charge du Tourisme et de la Vie Nocturne ©DR

Les JOP en ligne de mire

En 2023, le Grand Paris pourrait  compter plus de 37 millions de touristes contre 38,5 millions en 2019 ! La parenthèse du Covid semble donc belle et bien refermée, les chiffres sont bons et retrouvent quasiment partout les niveaux de 2019. Une bonne santé retrouvée qui, à l’horizon des J.O 2024, ne fait que renforcer l’urgence d’agir. Capitale mondiale du tourisme avec 12% d’emplois dans le secteur et 10% de son PIB francilien dédié, Paris va devoir gérer de nombreux fronts pour réussir sa transition durable et éco-responsable et devenir « la capitale du tourisme durable ». Parmi les points saillants cités par Frédéric Hocquard, Adjoint à la Maire de Paris en charge du Tourisme et de la Vie Nocturne, outre la sortie du plastique à usage unique, le plan vélo et l’hospitalité déjà cités (dont déjà une Charte d’accueil des grands événements et congrès), se pose la question des zones de tension à la limite du surtourisme (Montmartre, Notre-Dame, etc.), de la prise en compte des habitants et locaux pour une vie parisienne compatible avec l’activité touristique (explosion des loyers, gestion du bruit, des déchets, sécurité, etc.) mais aussi la question des transports et notamment la gestion des autocars et bus de tourisme (mise en place du Zone à Trafic Limité (ZTL) dans l’hypercentre). Autre point de tension qui attise la vigilance de la Mairie de Paris, le risque d’explosion des prix de location dans la capitale, entre multiplication des Airbnb, augmentation des prix moyens des chambres côté hôtels. Frédéric Hocquard : « Pour l’heure, le prix moyen d’une chambre à Paris est de 188,8 € soit  + 28,1% d’augmentation liée à l’inflation (176,4 € dans le Grand Paris), c’est un sujet sur lequel on va être extrêmement vigilant pour inciter  à la modération et continuer à avoir des tarifs attractifs. Nous allons également empêcher le développement de tout nouveau meublé touristique sur le plan commercial dans les zones à tension. » En ce sens, la ville travaille actuellement avec l’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie (UMIH) et le Groupement des Indépendants de l’Hôtellerie (GNI)à des grilles de tarifs recommandés afin d’éviter des augmentations démesurées. Enfin, en lien avec l’Union Française des Métiers de l’ Événement (UNIMEV), la question de la mesure est également à l’ordre du jour. Un calculateur de retombées économiques permettra de mesurer un certain nombre de choses, doublé d’une réflexion sur l’héritage afin d’évaluer aussi en post-évènement les retombées plus fines sur le durable et le « soutenable ». A quelques mois des JO de Paris, les professionnels du tourisme sont plus que jamais appelé à anticiper un évènement dont la gestion se doit d’être exemplaire.

paris tourisme durable

2e opus des Assises du Tourisme durable à Paris & Cap sur les JOP ! | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Auteur et journaliste indépendante spécialisée sur le tourisme durable et le monde chinois, Geneviève Clastres est également interprète et représentante de l'artiste chinois Li Kunwu. Collaborations régulières : Radio France, Voyageons-Autrement.com, Monde Diplomatique, Guide vert Michelin, TV5Monde, etc. Dernier ouvrage "Dix ans de tourisme durable". Conférences et cours réguliers sur le tourisme durable pour de nombreuses universités et écoles.
Facebook

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

   

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Les grands chantiers de Jean-François Rial  A la tête de Voyageurs du Monde, Jean-François Rial aime les enjeux de sociétés et les débats d’idées ~ par Geneviève Clastres...

Top 16 des sujets que vous avez préférés en 2016 L'année 2016 s'achève bientôt et vous avez été nombreux durant ces derniers mois à suivre l'actualité du tourisme responsable. ~ par Romain Vallon...

Réseaux sociaux locaux : les liens qui libèrent !   Voyageons Autrement : Pouvez-vous vous présenter ainsi que le mouvement Up en quelques mots ? ~ par Jerome Bourgine...

Gouter à la « Pura Vida » avec Evaneos Au sein des 160 destinations proposées par EVANEOS, le Costa Rica se glisse à la troisième place. Plébiscité pour sa nature préservée, il est depuis longtemps le chef de...

Ces applications qui veulent changer le monde WAG, TOOKI, To good to Go, trois applications apparues récemment qui visent à aider les consommateurs à identifier les offres vertes, durables ou anti-gaspis afin de...

Devenez rédacteur d'un Natural Guide A la recherche de nouveaux talents, la collection de guides lance un site pour permettre à des rédacteurs d'enquêter, rédiger, photographier leurs (re)coins de planète préférés....

carte de toutes les partenaires de voyageons-autrement voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste