#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable

Sur les traces de Wild Routes of Kenya

| 3 mai 2012 • Mis à jour le 03.05.2012 à 18h06
         

Fondé en 2008, Wild Route of Kenya est né de la passion d’un couple de Français pour l’Afrique, les animaux, et la nature. Basé au Kenya, dans la vallée de Subukia, ils proposent des séjours et activités au cœur des populations locales, dans le respect de la nature et des animaux.

Partir avec Wild Routes of Kenya

 

Wild Routes of Kenya a été fondé par Astrid Clavé et Erick Letourneur, un couple de passionnés, une vétérinaire et un restaurateur, qui ont alliés leurs compétences respectives.

EcoCamp de Wild Route of Kenya

Cette petite entreprise possède deux éco-camps simples et rustiques, situés en pleine nature (panneaux solaires, biogas) :

Subukia Bandas : camp de bandas (cases africaines) à Subukia qui s’étend sur dix hectares (lac, forêt, animaux sauvages : colobes, cercopithèques, loutres de rivière, damans des arbres, céphalophes, multitude d’oiseaux).

Mara Kima Camp : camp de tentes permanentes à Mara. Ce dernier est contigu à la magnifique réserve du Maasai Mara.

Organisation de safaris et circuits :

 

Safari avec WRK

Safaris dans la vallée du Rift (Nakuru, Naivasha, Hell’s Gate, Crater Lake, Bogoria, Baringo), les Aberdares, Solio, le Maasai Mara, Amboseli…)

Circuits de tourisme responsable et éco-volontariat : observation et recensement des singes, identification des oiseaux, entrainement des chevaux, soins aux animaux de la ferme (ferme éducative avec environ 70 animaux), étude des plantes médicinales, aide aux enfants, protection des ânes …), activités sportives (trekking, cheval, parapente, vtt), visites culturelles, des  rencontres avec les habitants.

Valeurs et missions :

 

Les priorités de WRK sont le respect de la nature et de l’environnement, la protection des animaux, la sensibilisation des habitants à la conservation de la flore et de la faune, la collaboration avec les populations locales, l’aide aux enfants démunis. L’idée : faire découvrir aux voyageurs un Kenya authentique et sauvage, de magnifiques paysages, une faune riche et variée, des habitants accueillants. WRK prône un tourisme responsable, utile, respectueux. Prendre le temps de découvrir les lieux, les gens, les animaux, une culture différente de la nôtre.

Un camp de Wild Routes of Kenya

L’atmosphère des camps est familiale, décontractée et intime (12-15 personnes maximum à la fois). Les safaris proposés sont des safaris privés sur mesure et à la carte en 4×4, avec des guides qualifiés et passionnés. Le staff est chaleureux et dévoué.

 

Projet Solidaire

Grâce à des dons privés, Wild Routes of Kenya soutient les orphelins de Subukia (22 enfants de 6 à 16 ans) et l’école maternelle du camp réfugiés de Lower Subukia (50 enfants de 3 à 6 ans).

Ce soutien se fait aussi grâce aux dons de l’association Terraqui, et ceux de l’ASES (Aide et Soutien aux Enfants de Subukia). Wild Routes of Kenya achète de la nourriture, fournitures scolaires, habits, chaussures, payons les frais de scolarité de certains, uniformes pour les écoliers, frais d’inscription à l’école secondaire privée pour 3 des orphelins, formation de mécanicien pour un des orphelins, chaussures tous les 6 mois pour les orphelins et quand nécessaire pour les réfugiés, jouets pour les réfugiés (ballons, voitures, poupées, peluches, cordes à sauter…), bancs, bureaux, tables, tableau etc.

L’orphelinat de Subukia est constitué de 22 enfants de 7 à 17 ans, recueillis bénévolement par Lilian, une « mama » de Subukia. Orphelins de père et de mère (causes variées : maladie, accident de la route…).

L’Ecole des réfugiés comprend 50 enfants de 3 à 11 ans, répartis en 3 classes. Une institutrice bénévole Harriet, un cuisinier et responsable de l’école Stephen (mari de Harriet), bénévole également. Deux aides institutrices bénévoles. Les réfugiés sont au nombre de 600 environ (120 familles), logés dans un camp de tentes non loin de l’école, dans des conditions très sommaires.

Un exemple de circuit

Onze jours au Kenya – Tourisme responsable et safaris – Nakuru, Solio Game Reserve, Maasai Mara.

A noter sur ce circuit :

– Visites de nombreux sites naturels (fermes, villages, marchés, sentiers nature, trek)                                                                                             – Observation d’animaux et nombreux safaris (singes, rhinos, girafes, lions etc.)                                                                                                        – Arrêt dans une famille locale kenyane et déjeuners chez l’habitant                                                                                                 – Visite de l’orphelinat et de l’école du camps de réfugiés soutenus par WRK.                                                                                                                                                                              – Visite d’un village massaï  « non touristique »

Safari WRK

————————————————————————-

Contacter Wild Routes Of Kenya :

Astrid Clavé et Erick Letourneur, Directeurs.

muringafarm@yahoo.com

00254 735 469925

00254 725 938344

www.wild-routes-of-kenya.com

www.ecovolontariat-kenya.blogspot.com

Astrid Clavé & Erick Letourneur
Wild Routes of Kenya Ltd
Muringa Farm
PO BOX 120-20109
Subukia, KENYA
00254 (0)735 46 99 25
00254 (0)725 93 83 44

 


Sur les traces de Wild Routes of Kenya | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Journaliste indépendante, auteur, spécialiste de la Chine, de l'Asie, sinologue. Publications sur le tourisme équitable. Livres documentaire jeunesse sur l'Asie. Reportages divers.
FacebookGoogle

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Voyageurs du Monde - Des engagements responsables souvent pionniers Voyageurs du Monde est un TO qui s'engage dans des actions de réduction et de compensation des emissions de CO2 et d'équité Nord/sud...

Amy Carter, Guludo ou le rêve d'une "social entrepreneur" au Mozambique Amy Carter-James fait partie de ces social entrepreneurs dont les yeux brillent quand ils évoquent leur projet pour changer le monde. [caption...

Kenya Qui n'a rêvé un jour de se réveiller, avec sous les yeux en toile de fond le Kilimandjaro, ou de parcourir les plaines, à pied, bercé par le bruit feutré de la savane en compagnie des Masaïs ?...

Ecotourisme solidaire au Kenya - Des éleveurs Maasai à la rencontre des éleveurs bretons Avec le projet d'écotourisme solidaire Je serai un Maasai, le campement de Leganishu, en territoire maasaï (entre Kenya...

Voyager autrement - Tourisme responsable et solidaire Voyager autrement (vacances bleues) entend tisser des liens durables avec les acteurs du développement. Pour cela, une participation financière (promotion activité)...

voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda