logo et baseline voyageons-autrement

Quand Booking s’intéresse au tourisme durable…

| 1 juin 2016 • Mis à jour le 01.06.2016 à 8h55
Thèmatique :  Acteur privé   Initiative privée   Labels   Tourisme de masse 
         

Pas de doute, Booking est à l’heure actuelle, et depuis quelques années maintenant, le leader mondial absolu en matière de réservation de vacances. Ce site d’origine hollandaise, aujourd’hui américain, peut se targuer de proposer presque 1 million d’hébergements à travers le globe. Impossible de taper hôtel ou réservation vacances sur nos chers moteurs de recherche sans que celui-ci n’apparaisse dans les premiers (voire en premier) choix ! Bien qu’en apparence peu penché sur la question – il suffit de visiter la page d’accueil du site pour voir qu’il n’y existe aucune évocation du tourisme durable ou responsable – Booking a décidé d’organiser une enquête sur ce qu’entendaient les touristes du monde entier par le terme de “tourisme durable” (sustainable tourism), menée autour d’un panel de 10.000 personnes. Petit zoom sur une enquête riche en informations…

Booking et le tourisme responsable

Le tourisme durable, un concept aux contours encore flous

Actuellement, le site Booking n’offre pas la possibilité de rechercher un séjour ou un hôtel engagé dans une démarche de développement durable : la recherche se fait par destination, date ou thème. Si l’on tente de taper des mots clés comme “durable” ou “écologique”, on risque d’être fort déçus au vu des résultats… Des propositions qui se comptent sur les doigts de la main, et qui partent un peu dans tous les sens… Bref, actuellement, le voyageur qui cherche avant tout à voyager durable ne passera pas par Booking !
Mais cela pourrait changer : les résultats de l’enquête pourraient en effet pousser le site à s’adapter à la demande, car il s’avère que les touristes du monde entier, dans des proportions parfois inégales d’une zone géographique à une autre, certes, sont de plus en plus en recherche de voyages et séjours dits “responsables”.

Le problème, c’est que d’un pays à l’autre (voire au sein d’un même pays), la perception du tourisme durable peut représenter un peu tout et son contraire… Pour certains (22%), voyager vert signifie simplement se rendre dans une réserve ou un parc naturel (disons que l’intention y est, mais si, sur place, on jette ses déchets n’importe où et on prend des douches d’une demi-heure… le séjour écolo disparaît comme par magie, même au coeur de la plus belle vallée !). Pour d’autres (16%), le camping est considéré en soi comme un séjour éco-responsable (cf. aparté ci-dessus !).
Autre paradoxe, si 68% des sondés se disent prêts à choisir un hébergement respectueux de l’environnement, 65% ont toutefois déclaré ne pas avoir séjourné (ou ne pas savoir s’ils ont séjourné) dans un établissement durable.

Booking s'interroge (enfin ?) sur la place qu'il pourrait offrir aux établissements durables...
Enfin, un certain scepticisme ressort de cette étude ; nombreux sont les sondés qui craignent le greenwashing – par doute réel ou par prétexte – parmi lesquels 14% de Japonais qui disent ne pas avoir confiance en un établissement se revendiquant comme “vert”. Le problème pourrait ici venir des labels, trop nombreux et différents d’un pays à l’autre : pour un touriste qui souhaite séjourner dans un établissement labellisé, difficile de s’y retrouver au milieu de toutes les certifications qui existent, d’où les doutes de certains… Ainsi, 41% des sondés souhaiteraient voir apparaître une certification internationale valable pour tous les hébergements dits “durables” : une solution, peut-être, pour que Booking y consacre une rubrique à part entière ?

Un sondage qui fait du bien ?

Toutefois, l’étude montre que de plus en plus de voyageurs souhaitent occuper des établissements plus durables et plus engagés (62%), et, surtout, une meilleure visibilité, accessibilité et transparence concernant lesdits engagements. 38% des sondés souhaitent en effet davantage de clarté de la part des sites de réservation d’hébergement afin de pouvoir mieux identifier les logements et les transports respectueux de l’environnement : une tendance qui semble donc pousser aujourd’hui Booking à revoir sa copie.

Afficher l'écologie, c'est bien – à quand une réelle mise en valeur des établissements "verts" sur Booking ?

Espérons donc que cette étude fasse avancer les choses, et que le numéro 1 mondial des sites de réservation d’hôtels permette bientôt de reconnaître plus facilement les établissements engagés, et, de ce fait, encourager les voyageurs à se diriger vers eux. Une plus grande visibilité entraînerait une plus grande accessibilité : écolos ou non, les visiteurs du site seraient naturellement poussés vers ce type d’établissements, et pourraient participer ainsi presque involontairement au développement du tourisme durable…

 

LES AUTRES ARTICLES DE CE DOSSIER :
Fairbooking vs Booking !


Quand Booking s’intéresse au tourisme durable… | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Mélusine Lau

Facebook

Découvrez nos abonnements

Informations utiles pour voyager

Quand Booking s'intéresse au tourisme durable... Pas de doute, Booking est à l'heure actuelle, et depuis quelques années maintenant, le leader mondial absolu en matière de réservation de vacances. Ce site d'origine...

Booking.com aux côtés des start-ups du tourisme durable ? Booking.com, leader mondial des réservations d'hébergement en ligne, lance un nouveau programme visant à accompagner de jeunes entreprises spécialisées...

En route vers une Uberévolution ? A moins que vous ayez vécu reclus (mais heureux !) auprès d'une meute de loups sibériens durant ces six derniers mois, vous n'avez pu échapper à la déferlante Uber et à sa très...

Bookbedder : la réservation hôtelière (enfin !) équitable Alors que sur les réseaux sociaux se multiplient les appels de détresse des petits hôteliers du style « Booking m’a tuer ! », trois jeunes ingénieurs...

Terres de Bretagne : sous la plage… les vaches ! Sous l’impulsion de 17 agriculteurs adhérents de l’association Bienvenue à la Ferme, Terres de Bretagne, le premier site de vente en ligne de séjours à la ferme...

FairBooking : comme son nom l’indique ! Pour échapper aux mauvaises pratiques des géants du net qui les étranglent, des hôteliers se sont regroupés au sein d’une association garantissant au voyageur le meilleur...

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :
Fairbooking vs Booking !

L'actu en continu

Les derniers tweets

Les catalogues Voyagiste


Agenda