logo et baseline voyageons-autrement
La Campagne à bras ouverts en Provence-Alpes-Côte d'Azur

Philippe Dubois, consultant en recherche et innovation “Take the Med une initiative originale et innovante jusque dans son mode de fonctionnement”

| 26 août 2013 • Mis à jour le 28.08.2013 à 17h48
Thèmatique :  Portrait 
         

Suite des portraits d’acteurs de ceux et celles qui œuvrent dans le cadre du projet Take the Med. Portrait-Itw de Philippe Dubois, consultant en recherche et innovation et Président de la fédération FEMER.

Photo-P.DuboisLa recherche et l’innovation sont sans conteste ses spécialités. Avec ses 25 années  d’expérience dans les projets de recherche et d’innovation Philippe Dubois est un expert en Technologie de l’Information et de Communication (TIC). Son expérience est également diversifiée puisqu’il a été évaluateur pour de grandes institutions internationales telles que la Commission européenne, pour des institutions publiques, intervenant dans des universités (Angers, Nantes et l’île de la Réunion) et auteur d’une vingtaine de publications internationales.

Actuellement consultant en recherche et innovation et président de la FEMER, philippe Dubois s’engage pour le projet Take the Med.

 

VA/ Philippe Dubois, bonjour – Pouvez vous nous présenter votre structure?

La fédération FEMER a été crée en 2010 par des chercheurs des deux rives de la Méditerranée. C’est une association de droit français type Loi de 1901.
Son domaine d’activité est le rapprochement de l’enseignement supérieur et la recherche des deux rives méditerranéennes.

Favoriser le développement des coopérations en recherche et enseignement supérieur des deux rives est un autre objet de La FEMER.
Concrètement, l’association favorise les partenariats à travers la mise en œuvre de projets de recherche et de développement de l’enseignement supérieur.
Elle s’appuie pour cela sur les fonds européens de type PCRD, FEDER ou INCO.. La FEMER coorganise, soutient, développe des conférences et des colloques comme GéoTunis par exemple..

L’implication dans Take the Med

 

VA/Comment avez-vous connu TM ?

C’est avant tout la rencontre avec son créateur, Eric Raulet, personnage passionné et qui impressionne par sa capacité à fédérer autour de lui des gens et institutions de qualité sans leur offrir un retour sur investissement immédiat.

VA/ Comment en êtes-vous arrivé à participer à ce projet?

La complémentarité avec la FEMER m’est tout de suite apparue.
Bien que ça ne soit pas son seul domaine d’intervention, la FEMER s’est donnée une priorité pour les projets autour du développement durable. Elle a travaillé sur un projet dans le domaine de la formation supérieure en énergétique durable avec l’Algérie, le Maroc, la Tunisie, la Roumanie la Belgique et la France.
Certains de ces membres sont spécialisés dans l’économie du Maghreb et les mutations.

VA/ Quel lien existe-t-il entre les objectifs de TM et les missions de votre structure ?

L’objectif de la FEMER est de faire émerger d’excellents projets de recherche. Cela nécessite de développer un réseau relationnel très important.
La FEMER partage le même pragmatisme que TakeTheMed. Partir d’un réseau complémentaire d’acteurs, permet de mieux cibler les problématiques de recherche pertinentes ayant un impact réel sur le développement durable.

VA/ Quel rôle jouez-vous précisément dans TM ? (vos responsabilités, est ce qu’il y a d’autres personnes dédiées au sein de votre structure, …)

Complémentarité signifie également que les rôles sont bien déterminés. Alors que Take the Med joue le rôle fédérateur du projet dans toutes ses composantes: économique, sociétale, environnementale; la FEMER se focalise sur la recherche et l’enseignement supérieur. Son rôle est de rassembler les chercheurs et de faire émerger d’excellents projets de recherche au sein de TM, en recherchant les financements à la hauteur de leurs ambitions.
Personnellement mon rôle est d’encourager la coopération entre nos deux structures et de mettre mon savoir faire en terme de montage de projet au service de Take the Med.

VA/ Concrètement, qu’avez vous déjà réalisé pour Take the Med

Nous sommes en phase de finalisation d’un colloque à Tunis prévu pour le second semestre 2013 autour de la thématique du rôle des TIC dans la mutation des pratiques touristiques à venir.
Nous sommes également en phase de mise au point d’une veille ciblée sur les opportunités de financement européens qui vont s’ouvrir avec le nouveau programme cadre Horizon 2020.

Take the Med, une opération gagnant/gagnant

 

VA/ Comment présenteriez-vous l’opération TM ?

TM est une initiative originale, unique et innovante jusque dans son mode de fonctionnement.
Cette époque de doute et de remise en question de modèles de développement éculés, a besoin de ce type d’innovation qui fait souffler un vent d’optimisme: Prenons nous en charge, rassemblons nous et inventons l’avenir!
Son approche “bottom-up” est un gage de pragmatisme et c’est pour cela qu’elle séduit beaucoup d’acteurs différents depuis les chercheurs, jusqu’aux professionnels du tourisme en passant par les structures publiques.

VA/ Personnellement, quel bénéfice tirez-vous de votre implication dans ce projet ?

En dehors de la satisfaction personnelle de participer à cette belle aventure, j’identifie des bénéfices à court et moyen terme:
Tout d’abord un réseau qui va au delà du monde de la recherche qu’est celui de la FEMER. Il est urgent de désenclaver les chercheurs et d’associer la société dans son ensemble à la sélection des problématiques prioritaires.
Pour la FEMER, TM devrait devenir un creuset dans lequel émergeront des projets de recherche proches des enjeux sociétaux et environnementaux colossaux qui nous attendent.

VA/ Si vous deviez inviter d’autres acteurs à y participer, quels seraient vos arguments ?

Inventer, découvrir de nouvelles voies de développement économique respectueuses de l’environnement et des populations devraient être un objectif largement partagé. Et ce ne sont pas les pouvoirs publics qui auront cette capacité car leur rôle sera de soutenir les meilleures initiatives. A nous de les convaincre qu’à travers TM, nous avons cette capacité.

VA/ Un dernier message aux lecteurs de Voyageons-autrement.com?

Take the Med est encore jeune et a besoin de se faire connaitre, d’attirer toujours plus de contributeurs motivés.

Voyager autrement c’est déjà très bien, participer à l’essor du tourisme responsable et de son écosystème c’est devenir acteur du changement.


Philippe Dubois, consultant en recherche et innovation “Take the Med une initiative originale et innovante jusque dans son mode de fonctionnement” | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Alphée Edwige Adimi

FacebookGoogle

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Ecogeste Plongée : Recherche Plongeurs Responsables pour étude Hippocampes Méditerranée Etude Hippocampe Méditerranée : Plongeurs responsables, scientifiques, professionnels de la pêche, touristes - Contribuez...

Ecogestes Méditerranée - pour préserver l'ecosysteme de méditerranée Pour Ecogestes Méditerranée, les plaisanciers deviennent acteurs en acceptant d'adopter un ou plusieurs écogestes du guide qui leur est distribué...

Ecogestes Méditerranée & Infeau'mer sensibilisent à la protection de la mer En 2009, les collectifs Ecogestes Méditerranée et Info'eau mer se mobilisent pour aller au contact des plaisanciers et des baigneurs...

Le développement touristique à vélo dans les territoires Haut Languedoc et Pays Pyrénées Méditerranée Voyageons-autrement participe du lundi 3 au jeudi 6 novembre 2014 à un voyage d'études proposé par Vélo...

Croisières scientifiques dans l'Atlantique Nord et en Méditerranée à bord du Fleur de Lampaul Croisières de sensibilisation dans l'Atlantique Nord et en Méditerranée avec l'agence ESCURSIA....

la Posidonia oceanica, plante aquatique endémique de la Méditerranée. La posidonie n'a rien d'une algue. C'est un genre de plante aquatique à fleurs sous-marines avec des racines. la Posidonia oceanica, est endémique...

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :
Take The M.E.D

La Campagne à bras ouverts en Provence-Alpes-Côte d'Azur
L'actu en continu
Les derniers tweets
Les catalogues Voyagiste

Agenda