#TourismeDurable
bynativ est la communauté des agences locales pour votre voyage sur mesure

Nativing, des séjours linguistiques fun en mode Air BnB

| 25 janvier 2019 • Mis à jour le 25.01.2019 à 10h56
Thèmatique :  Bons plans   Guides 
         

On a tous plus ou moins des souvenirs de séjours linguistiques peu productifs en matière d’apprentissage de la langue : des cours ennuyeux, des familles avec lesquelles on n’a aucun point commun et des camarades motivés par toutes sortes de découvertes sauf celle de la langue ! Avec Nativing, l’idée est d’apprendre sans s’ennuyer avec des coachs natifs avec lesquels on a des affinités.

Apprendre en s’amusant – © Nativing

D’Erasmus au modèle Air BnB

“C’est tout un ensemble de petites choses qui m’ont poussé à créer Nativing“, raconte Cédric Gennouchi, fondateur de cette start-up qui combine séjour linguistique et concept AirBnB . En programme Erasmus, il est confronté aux galères de l’installation dans un pays étranger et se rend compte à quel point les mots et les expressions pratiques dans une autre langue sont importants. Lors de sorties, dans des bars, des restos ou encore à la plage – de grands classiques Erasmus -, il réalise aussi qu’on apprend beaucoup plus vite dans un contexte ludique et social. L’idée de Nativing commence à germer : pourquoi ne pas apprendre une langue en s’amusant ? Cédric Gennouchi est aussi fan d’économie collaborative et d’applications telles que Blablacar, Air BnB et Couchsurfing. Il décide de s’inspirer de leur fonctionnement et de l’adapter à l’apprentissage des langues. Restent à développer le modèle et la plateforme.

Apprendre en s’amusant – © Nativing

Nativing, mode d’emploi

Après avoir bénéficié d’aide et d’accompagnement de la CCI de Lyon puis du programme Lyon Start Up, Cédric intègre l’incubateur Start’Hep pour créer son entreprise. “Le concept de Nativing est basé sur le matching entre le coach linguistique et l’apprenant. Les activités sont choisies conjointement, autour de leurs centres d’intérêt communs”, explique-t-il en insistant sur le fait que l’apprenant doit prendre du plaisir à apprendre et pratiquer en réalisant des activités qu’il apprécie. Il ajoute : “il est aussi important que le coach aime ce qu’il fasse, aussi bien pour son enrichissement personnel, que pour être plus efficace”. Ainsi, avec Nativing, on peut apprendre l’anglais et le français en choisissant d’habiter pendant le temps qu’on veut chez un ou une coach avec lequel ou laquelle on a des affinités. On peut choisir de séjourner en pension complète ou en demi-pension, et le ou la coach s’engage à passer – selon la formule choisie – 2 à plus de 6 heures par jour avec l’apprenant. Quant aux activités, il peut s’agir de tours personnalisés de la ville choisie, d’activités sportives ou encore d’ateliers cuisine.

Apprendre les langues à table – © Nativing

Ce sont d’ailleurs ces derniers qui ont le plus de succès. “Il s’agit d’une experience linguistique, culturelle et culinaire particulièrement appréciée. Le coach et l’apprenant choisissent ensemble une recette, souvent typique ou locale, dressent la liste de courses, se rendent au marché pour acheter les ingrédients, cuisinent, dressent une jolie table et finalement dégustent leur créations ensemble en famille ou avec des amis”, explique Cédric. A chaque étape, le coach utilise l’environnement pour solliciter son apprenant, générer des échanges et mettre en place des petits défis linguistiques : “par exemple, au marché, c’est l’apprenant qui doit effectué les démarches. On peut aussi pimenter l’apprentissage en demandant de solliciter des passants et leur poser des questions”, ajoute le créateur de Nativing.

Apprendre en se baladant – © Nativing

Qui sont les coachs ?

Tout le monde peut devenir coach, il suffit de suivre une méthode d’apprentissage créée par Nativing et qui s’intitule IMMERSIOO. “Elle repose essentiellement sur un outil digital qui fonctionne comme un guide pratico-pratique pour transformer un simple natif en coach linguistique natif. Simple et ludique, le principe est de donner des process, des conseils et surtout des cas pratiques opérationnels à utiliser en situation réelle avec son apprenant”, dévoile Cédric. Il ajoute que tout est conçu pour apprendre en situation réelle, sans même s’en rendre compte, puisqu’on s’amuse en même temps !

Apprendre en papotant – © Nativing

Mettre l’accent sur la pratique tout en rassurant les amateurs de théorie

Le concept de base de Nativing se veut exclusivement axé sur la pratique. Cédric Gennouchi est convaincu que cet aspect manque toujours cruellement aujourd’hui dans l’apprentissage et l’enseignement des langues. Néanmoins, il propose deux options pour ceux qui ont besoin d’être “rassurés” par la théorie : on peut soit choisir un coach qui est également professeur de langue, soit compléter son immersion linguistique par des cours au sein de l’une des écoles de langue partenaires de Nativing.

Apprendre en buvant un café – © Nativing

Pour cette nouvelle année, Nativing prévoit d’assoir ses positions en France et en Grande-Bretagne. Mais son ADN étant forcément international, la jeune start-up a l’intention de s’élargir en Europe dès la fin de l’année, notamment en Espagne, en Italie, en Allemagne et au Portugal. Vive la nouvelle vague de séjours linguistiques !


Nativing, des séjours linguistiques fun en mode Air BnB | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Elisabeth Blanchet
Ancienne prof de maths, je me suis reconvertie dans le photo journalisme en 2003 à Londres où je vivais. J’ai travaillé pour différents magazines dont Time Out London et j’ai développé des projets à longs termes dont un sujet les préfabriqués d’après-guerre, une véritable obsession qui perdure, les Irish Travellers -nomades Irlandais- dans le monde, les orphelins de Ceausescu - je suis des jeunes qui ont grandi dans les orphelinats du dictateur depuis 25 ans -. Je voyage beaucoup et j’adore raconter des histoires en photo, avec des mots, en filmant, en enregistrant… Des histoires de lieux, de découvertes mais surtout de gens. Destinations de cœur : Royaume-Uni, Irlande, Laponie, Russie, Etats-Unis, Balkans, Irlande, Lewis & Harris Coup de cœur tourisme responsable : Caravan, le Tiny House Hotel de Portland, Oregon – Mon livre de voyage : L’Usage du Monde de Nicolas Bouvier – Le livre que je ne prends jamais en voyage : L’oeuvre complète de Proust à cause du poids – Une petite phrase qui parle à mon cœur de voyageur : « Home is where you park it »
FacebookGoogleTwitter

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda