#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable

Les campings de Morlaix s’engagent pour l’environnement

| 30 novembre 2012 • Mis à jour le 07.12.2012 à 15h59
         

Lors de la journée technique « Tourisme et Environnement » du mercredi 21 novembre, Nolwenn Hellequin a présenté l’action mis en place par la Maison du Tourisme Baie de Morlaix Monts d’Arrée qui vise à encourager les gestionnaires de campings du territoire à mettre en place des dispositifs afin que leurs clients diminuent leur production de déchets.

Journée technique mercredi 21 nov.

Une démarche progressive

A Morlaix, la volonté de sensibiliser et d’accompagner campings et campeurs au tri des déchets et à quelques éco-gestes de base ne date pas d’hier. Dès 2008, des kits de survie pour vacanciers avaient été offerts aux propriétaires de meublés de tourisme du territoire pour inciter leurs locataires à trier. En 2010, des stands d’information ont été installés dans les campings. Enfin, grâce à l’aide de l’Ademe, un dispositif a été mis en place début 2011 comprenant sacs – cabas de pré-tri, aires de compostages avec bio-seau. Une action qui concerne treize campings très divers (de 20 à 400 emplacements) sur un territoire comprenant 28 communes et près de 68 000 habitants.

Objectif « Réduction et optimisation des déchets »

Objectif de ce dispositif mis en place par l’Ademe, la Maison du Tourisme de Morlaix et Morlaix Communauté : réduire les déchets, augmenter la qualité du tri et accompagner les gestionnaires de campings. Pour cela, plusieurs documents de communication et de sensibilisation aux éco-gestes ont été développés. Pour l’heure, le système se fait sur une démarche de volontariat afin d’éviter que le compost devienne inutilisable (il est fondamental que les consignes soient bien comprises) mais il fonctionne bien. Les vacanciers sont  à l’écoute. A 50 %, ils sont heureux de s’initier à ce compostage en vacances, l’autre moitié le faisait déjà chez eux.

Retour d’expérience

En 2011, quatre campings-test (deux de plus en 2012) ont permis d’avoir un retour d’expérience. Il a ainsi été noté que la première année, les gestionnaires de camping sont très volontaires, notamment pour l’image positive que cela confère au camping (plus que pour l’aspect financier). En revanche, le point faible reste la sensibilisation du personnel saisonnier. Une rupture a notamment été identifiée quand les saisonniers prennent le relais. Les sacs ne sont plus distribués et les informations données moins claires. Enfin, la crise économique a aussi fortement handicapée les campings et freiné cette action, l’année ayant été très difficile pour le secteur. A l’avenir, la Maison du tourisme de Morlaix vise à accompagner individuellement l’ensemble des campings pour faire une évaluation de ce projet innovant.

Vannes 2012

Deux Questions à Nolwenn Hellequin – Maison du Tourisme de Morlaix

 

VA/ L’initiative mise en place pour les campings touristiques de Morlaix vise-elle à être élargie à d’autres hébergeurs du territoire ?

MT/ En effet, nous avons commencé par les meublés de tourisme en 2008 et en 2011 les campings. Il est maintenant nécessaire d’élargir la démarche aux autres établissements notamment les hôtels. Cette opération rentre dans un objectif global de mettre en place une politique de Tourisme durable sur le territoire, que ce soit pour la réduction des déchets, les économies d’énergies et pour les plus volontaires entrer dans une démarche de labellisation.

VA/ Quel mécanisme financier a-t-il été prévu pour le financement du projet sur le long terme ?

MT/ Cette opération a été prévue pour un investissement sur 3 ans. Les campings interviennent à hauteur de 20 % des investissements, 30 % de Morlaix Communauté et La Maison du Tourisme et 50 % de l’Ademe. Sur le long terme, les outils (méthodologie, communication, promotion) et l’accompagnement mis en place par la Maison du tourisme et Morlaix Communauté continueront et seront à la disposition des campings, mais il n’y aura plus d’investissement public. La pérennisation de ces actions nécessite que les campings s’approprient totalement l’opération dans un objectif de mise en place d’une politique de tourisme durable.

 


Les campings de Morlaix s’engagent pour l’environnement | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Journaliste indépendante, auteur, spécialiste de la Chine, de l'Asie, sinologue. Publications sur le tourisme équitable. Livres documentaire jeunesse sur l'Asie. Reportages divers.
FacebookGoogle

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Tourisme responsable, la Bretagne à l'honneur Le 21 novembre de 9h30 à 17h au Palais des Arts de Vannes - Le Comité régional du tourisme de Bretagne en partenariat avec l’ADEME...

Rencontre avec Caroline Heller du CRT Bretagne Suite à la journée technique « Tourisme et Environnement » qui a réuni nombre d’acteurs du tourisme breton à Vannes le mercredi 21 novembre, nous avons souhaité faire...

Interview vidéo de Caroline Heller, Chargée de mission Développement Durable au CRT Bretagne 'Journée technique régionale Tourisme et environnement' - Caroline Heller, Chargée de mission Développement Durable...

Salon du tourisme durable et des loisirs de pleine nature de Bretagne Voyageons-autrement partenaire - Vannes du 13 au 15 Mars 2015...

Vannes accueille la deuxième édition des Universités du Tourisme Durable Les 24 et 25 novembre 2016, l’association Acteurs du Tourisme Durable (ATD) et le Comité Régional du Tourisme (CRT) de Bretagne organisent...

[BRETAGNE] Réseau des Pays Touristiques et Tourisme durable les Pays Touristiques contribuent chaque jour à l'aménagement du territoire, à la préservation et l'amélioration du cadre de vie des populations locales....

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :

La Bretagne à l'honneur

L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda