#TourismeDurable
bynativ est la communauté des agences locales pour votre voyage sur mesure

L’Arbre à voyages vous tend ses branches

| 23 février 2015 • Mis à jour le 23.02.2015 à 11h02
Thèmatique :  Acteur privé   Projet solidaire   Routes du Monde 
         

Il était une fois un arbre dont les racines puisaient depuis longtemps dans les ressources de la terre, un arbre ancré pour une planète mouvante faite d’échanges, de découvertes et de partages. Cet arbre, c’est quelque part l’avatar de Christian Soubra, un arbre à voyages à l’image d’une vie riche en rencontres et depuis toujours tournée vers les autres et l’ailleurs. Depuis septembre dernier, le voyagiste propose une palette de destinations comme autant de petits cailloux qui ont marqué son parcours, l’assurance de voyages incarnés et de rencontres authentiques.Logo Arbre à voyages

 

Des grands espaces comme autant de respirations

Ne cherchez pas une logique ou un liant géographique aux destinations proposées par l’Arbre à voyages, il n’y en a pas. Enfin si, toutes les destinations proposées sont de fait des pays ou des régions du monde que Christian Soubra a longuement parcouru quand il montait des voyages en tant que directeur adjoint pour des centres de vacances d’adolescents puis pour des groupistes reconnus, un long passé à produire des circuits, à rencontrer des réceptifs, à créer des itinéraires, une expérience certaine dans le monde du tourisme sur des régions de cœur. Des destinations que l’on retrouve aujourd’hui au creux de son arbre : « Je suis plutôt bon sur les grands espaces, les pays plutôt vides, en revanche, quand il y a beaucoup de monde, j’ai plus de mal comme sur les pays asiatiques par exemple. C’est pour cela que vous ne trouverez chez moi aucune destination que je ne maitrise pas… Je ne sais vendre que des destinations que je connais parfaitement… ».

De fait, pour l’heure le site propose huit destinations : l’Afrique du Sud, le Bénin, les Etats-Unis, la Corse, le Corsa Rica, l’Islande, la Namibie et la Sibérie. D’autres seront proposées très prochainement : le Canada, le Québec, l’Italie, la Sicile, le Burkina Faso, le Botswana et quelques régions de France (Cerdagne, Lozère, Baie de Somme, Vercors). Une quinzaine de destinations que Christian Soubra connait comme sa poche, où il a monté nombre de circuits et séjours et développé un bon réseau. « En Cerdagne, je travaille avec un gite d’Enveitg tenu par ma belle sœur. On propose des randonnées, de l’escalade, de l’équitation mais aussi des soirées conte et la visite des nombreuses églises romanes du coin. »

Sibérie

Pêcheurs sibériens faisant griller des truites à la vodka…@C.Soubra

Pour que les vacances des uns fassent le bonheur des hôtes

Et ce n’est pas innocent si le proverbe détourné sur « le bonheur des hôtes » apparait en bandeau sur le portail de l’Arbre à voyages, au-delà des voyages proposés, il y a toute une réflexion sur le tourisme responsable qui ne date pas d’hier. « Au début des années 2000, je travaillais chez Tours Opérators Associés (T.O.A), un petit groupiste qui tournait bien. Avec certains clients, j’avais réussi à proposer d’autres formes de tourisme, à démontrer que le tourisme responsable pouvait générer de l’économie. On me laissait faire tant que cela ne coûtait pas d’argent ». En Namibie, aidé par la constitution du pays, il propose très tôt des séjours où tous les hôtels sont gérés par les communautés locales, où les transporteurs sont locaux, se débrouillent pour que les visités aient un retour sur investissement. C’est également ainsi qu’il rencontre l’ONG Eco-Bénin et l’agence sibérienne Baïkal Voyages, très engagés dans le tourisme durable, avec qui il propose aujourd’hui des séjours.

Bénin

Nord du Bénin@C.Soubra

Christian Soubra développe ainsi des relations privilégiées avec des clients tels l’Association Française d’Astronomie ou la Caisse d’Epargne : « Ils m’achetaient des circuits parce que c’était moi, et je pouvais alors intégrer des éléments de tourisme durable et responsable. En Sibérie par exemple, je travaille depuis 2009 avec une jeune femme sibérienne d’Irkoutsk qui me propose des hébergements directement gérés par des familles bouriates. On peut ainsi partager des activités avec eux. » Aujourd’hui, l’Arbre à voyages reprend le flambeau. L’ensemble des séjours proposés s’appuient sur des partenaires engagés ou des contacts de longue date pour être sûr que l’argent du tourisme profite bien aux territoires visités. Ainsi, aux USA, dans le pays indien, le circuit est géré avec des partenaires institutionnels navajos. En Sicile, le prestataire, Addiopizzo – « Adieu l’impôt mafieux » – est une agence issue d’un mouvement antimafia crée en 2004 à Palerme regroupant des prestataires de services locaux refusant refusant de se soumettre au racket de Cosa Nostra, la mafia sicilienne.

On l’aura donc compris, l’Arbre à voyages est bien campé sur ses racines et pense s’engager de plus en plus pour un tourisme plus responsable. Membre d’Acteur du Tourisme Durable (ATD), le voyagiste s’intéresse aussi au réseau Agir pour un Tourisme Responsable (ATR) qu’il rejoindra peut être prochainement, le temps de prendre son envol. Pour l’heure, c’est le démarrage de l’Arbre à voyages. A voir si les pigeons voyageurs viendront peu à peu se poser sur ses branches…

01: matin avec un groupe de San (bushmen), avant départ en randonnée

Matin avec un Groupe de San (bushmen) avant une randonnée@C.Soubra

—————- ALLER PLUS LOIN——————-

http://larbre-a-voyages.fr/

 

 


L’Arbre à voyages vous tend ses branches | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Journaliste indépendante, auteur, spécialiste de la Chine, de l'Asie, sinologue. Publications sur le tourisme équitable. Livres documentaire jeunesse sur l'Asie. Reportages divers.
FacebookGoogle

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Allibert - Enjeux n°4 : L’urbanisation des espaces sauvages Retour sur la conférence de presse tenue dans les locaux d’Allibert afin de présenter les quatre enjeux majeurs du tourisme d’aventure. Quatrième et...

La Finlande au plus près de la nature Au cœur de la région la plus sauvage d’Europe, à quelques cinq kilomètres de la frontière russe, à 85 kilomètres de la première ville – 5 000 habitants - un village en France,...

La Sibérie : un voyage qui hume la pureté d'un hiver enchanteur La Sibérie, ce n'est pas forcément l'idée voyage à laquelle on pense le plus (du moins pour ma part), mais à écouter parler Christian Soubra de l'Arbre...

Lancement de l'Université Populaire du Voyage et de la Villa Marco Polo Tous les dix ans, ou presque, la cité d’Albertville convie la planète à ses côtés. En 1992, c’est l’aventure des J.O et cette fantastique cérémonie...

Les voyageurs du monde ont leur festival : il aura lieu à Paris les 18 et 19 juin prochain Le festival Partir Autrement se déroulera les 18 et 19 juin prochain au théâtre le Monfort à Paris. Il met en avant et promeut...

Sur les traces de Léonardo Padura Ecrivain prolixe, Léonardo Padura est le compagnon idéal pour un voyage à Cuba. Sa plume, acerbe et envolée, n’a de cesse de décrypter et d’expliquer la réalité cubaine de ces cinquante...

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda