#TourismeDurable
Aventure Écotourisme Québec

Concours Green Stars AccorHotels : le potager urbain

| 19 juin 2017 • Mis à jour le 19.06.2017 à 7h49
Thèmatique :  Acteur privé   Conseils   Initiative privée   Monde 
         

Troisième et dernier sujet consacré au concours Green Stars lancé par le groupe AccorHotels, la lutte contre le gaspillage alimentaire et l’offre de restauration saine et locale, penchons-nous sur le thème du potager urbain, lui aussi de plus en plus en vogue, et qui permet aux restaurateurs comme à tous les citoyens de remettre les mains dans la terre, et de profiter des produits que l’on a vu pousser à côté de chez soi !

Apporter un peu de campagne en ville…

Des potagers dans les parcs, des ruches sur les toits ou encore des façades végétalisées… cela fait maintenant plusieurs années que le vert revient en ville et que nous avons réalisé qu’être entourés de béton, ce n’était pas la panacée ! Architectes, associations, entreprises et habitants tendent à se réapproprier l’espace urbain en y ajoutant du végétal, en faisant pousser fleurs, fruits et légumes, et en (ré)apprenant ainsi à suivre le cours de la nature.

Ce mouvement vers “une ville plus verte” va de pair avec l’envie de la part des urbains d’apporter un peu plus de nature dans leur quotidien, de se réapproprier le contenu de leurs assiettes et, d’une façon générale, de s’oxygéner.  Nous ne réalisons d’ailleurs pas toujours à quel point la nature a sa place en ville, et ne voyons pas forcément toutes les plantes qui nous entourent. La nature en milieu urbain est essentielle à la biodiversité : elle sert de refuge et de nourriture aux insectes, oiseaux ou escargots, et se reproduit grâce à leur aide. D’où l’importance de l’aider à pousser et à se diversifier !

Les toits et façades végétalisés commencent enfin à se démocratiser.

De plus en plus de citadins s’essaient aujourd’hui au potager dans leur jardin, ou aux potagers collectifs : avoir planté ce que l’on met ensuite dans son assiette est généralement une vraie source de plaisir et de satisfaction. Les chefs, eux aussi, ont davantage tendance à faire pousser leurs propres légumes, comme le chef trois étoiles Alain Passard, qui possède trois potagers, ou Eric Briffard, qui a installé le sien sur le toit de son institut parisien, Le Cordon Bleu.

Les hôtels Accor, à l’origine de très beaux projets pour le tourisme de demain

Côté français, ils sont sept à avoir déposé leur candidature dans la catégorie “potager urbain”. A l’hôtel Ibis de Lyon Est Chaponnay, l’équipe a choisi le potager comme moyen de cohésion, mais également comme engagement en faveur du développement durable. Pour les clients, c’est la promesse de produits frais dans l’assiette ! A Paris, un hôtel de la Défense a pour objectif de créer un jardin potager en partenariat avec des associations, tandis qu’un autre, à proximité de la Tour Eiffel, a construit sur son toit un jardin urbain, avec l’aide de l’entreprise Topager, spécialisée dans l’agriculture et la biodiversité urbaine. Plusieurs hôtels se sont quant à eux lancés dans l’acquisition de ruches, qui, en plus de produire du miel, aident surtout à protéger la biodiversité !

Frais pousser des légumes sur du bitume, oui c’est (presque) possible !

Au niveau international, les projets ayant les mieux notés viennent d’Italie et des Emirats Arabes Unis. Le premier, intitulé “Pick and Cook”, se révèle particulièrement sympathique : le but est d’organiser une journée spéciale autour du restaurant de l’hôtel, durant laquelle deux équipes (composées de membres du personnel comme d’invités et de clients) devront créer un repas autour des éléments cueillis dans le potager. Un jury déterminera le gagnant et à la fin de la journée, tout le monde pourra se réunir autour d’un repas entièrement fait-maison et très local ! Le second a consisté à créer, au rez-de-chaussée de l’hôtel et indépendamment des conditions météo, un potager dans des baignoires ! Grâce au système de drainage, qui récupère l’eau de l’hôtel, les premiers légumes ont pu voir le jour…

Si vous voulez découvrir toutes les super initiatives proposées à travers le monde par ces hôtels ancrés dans le tourisme de demain, rendez-vous sur la page du concours Green Stars !

Dossier AccorHôtels


Concours Green Stars AccorHotels : le potager urbain | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Mélusine Lau

Facebook

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

ACCOR Hôtels - Les engagements pour un tourisme responsable Leader Européen dans le domaine de l'hôtellerie Capacités : 4000 hôtels et 480 000 chambres dans 90 pays Equipe : 170 000 salariés Chiffres d'affaires...

Empreinte carbone : quand le secteur de la construction se mobilise… Dans une démarche volontaire exemplaire, l’essentiel des acteurs du secteur de la construction (le plus impactant) se sont réunis au sein de...

La Bretagne confirme son engagement pour un tourisme durable De nombreux acteurs du tourisme breton se sont réunis à Vannes le mercredi 21 novembre, à l’initiative du CRT Bretagne et de l’Ademe, avec pour objectif...

L’hôtellerie de demain versus ACCOR Le hasard du calendrier faisant parfois bien les choses, en ce mercredi 22 février, le Directeur Général d’ACCOR Hotels, Sven Boinet, était invité à faire une conférence aux...

Mon hôtel agit : guide pour une utilisation durable des ressources Le Guide Mon hôtel agit propose toute une série de mesures à prendre que ce soit en matière d'hébergement, de restauration, de politique d'achats,...

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu
Les derniers tweets
Les catalogues Voyagiste

Agenda