#TourismeDurable
Demande d'envoi de la feuille de chou et inscription Newsletters

Voyageurs du monde ou les bienfaits de l’économie participative

| Publié le 25 juillet 2011 • Mis à jour le 25 juillet 2011 à 19h49
         

Depuis maintenant 15 ans, le TO reverse à ses employés non seulement une participation sur le chiffre d’affaire, mais également un intéressement conséquent aux bénéfices. Résultat : tout le monde y trouve son compte. La preuve par trois…

En 2010, voyageurs du monde aura reversé 2,45 M€ à ses salariés et 3,5 M€ pour l’ensemble des marques du groupe (Terres d’aventure, nomade, etc.), soit près de 30% de son résultat d’exploitation. Un pourcentage certes retenu comme le modèle théorique de « l’entreprise vertueuse » (c’est le fameux système des trois tiers : le premier destiné aux investissements, le second aux actionnaires et le dernier aux salariés), mais mis en pratique par très peu dans la réalité. Or, chez Vdm il en est ainsi depuis 15 ans, depuis qu’en 1996, Jean-François Rial et Alain Capestan, en rachetant le TO, décidèrent d’y mettre en œuvre cette participation du personnel aux résultats de l’entreprise qui leur apparaissait à la fois comme « un excellent principe de management autant que de la saine gouvernance ».
Ainsi, traditionnellement, en début d’année, la direction de Vdm signe-t-elle un contrat avec chaque service sur les objectifs à atteindre. Dès lors, 15% de tout ce qui entre en caisse une fois cet objectif atteint file directement dans la poche des salariés sous forme de primes. Et, pour favoriser l’esprit d’équipe, chacun, quel que soit son poste, directeur ou simple vendeur, touche autant.

Le win-win parfait
Il va sans dire que ces sommes, qui représentent tout de même en moyenne plus de 6000 € (!) par personne chaque année (une manne appréciable quand on connaît la modestie des salaires versés dans le secteur du voyage) viennent en sus de la participation aux résultats à laquelle sont soumises toutes les entreprises de plus de 50 salariés. Or, en quinze ans, il n’est arrivé que trois fois que l’ensemble des services n’atteignent pas TOUS leur objectif ! Trois fois seulement en exceptant l’atypique année 2001 où un certain 11 septembre vint perturber bien davantage que les seules prévisions du secteur touristique.
Et encore, cette année-là, chez Vdm, s’arrangea-t-on pour mettre en place un système de stock-options et de participation au capital (à tarif préférentiel !) qui vint compenser, en partie, le « manque à gagner » des salariés.
Faut-il y voir un résultat de cause à effet ? Toujours est-il qu’en dépit des nombreuses crises ayant affligées le secteur touristique, Vdm connaît depuis des années une croissance quasi continue. « Grâce à ce système, explique Myriam Lallemand, la DRH, chaque salarié se rend compte à quel point son investissement personnel dans son travail bénéficie non seulement à l’entreprise, mais à lui-même ». Voilà qui devrait peut-être faire se poser des questions aux autres entreprises du secteur, dont une toute petite minorité seulement met en oeuvre ce sens du partage.

L’arbre qui annonce la forêt
Du partage ET de la solidarité ! En lieu et place de la jalousie et de la compétition. Car, « en cas de force majeur, poursuit Myriam Lallemand, comme cette année pour le service Moyen-Orient, les équipes en baisse de plus de 15% par rapport aux objectifs touchent néanmoins une certaine somme, prélevée sur les primes des autres services ».
Naturellement, tout ce système implique une parfaite transparence dans les comptes. Aucun problème de ce côté chez Vdm où les résultats de l’entreprise sont consultables par tous, à tout moment et en temps réel. Bref, il n’y a pas que pour ses clients que le TO fait dans l’individuel et le sur mesure…


Voyageurs du monde ou les bienfaits de l’économie participative | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Jerome Bourgine
Ecrire et voyager. Voyager et écrire... Depuis 50 ans.
Facebook

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Trace Directe : cinq ans, un nouveau site et des voyages en direct, toujours ! Il s’en passe des choses en cinq ans, de la gestation à la naissance, des premiers pas à l’envol… Trace Directe a cinq ans et déjà une...

Congrès annuel du GSTC : quelques résultats concrets... le GSTC (Global Sustainable Tourism Council) tenait sa conférence annuelle début décembre aux Açores. L’occasion de faire le point avec  son président, Luigi...

Destinations Solidaires. Le Maroc : un passage difficile mais un avenir encourageant Le jeudi 31 mai, en guise d’ouverture de la Sixième Journée Mondiale du Tourisme Responsable (JMTR) prévue  le lendemain, l’ATES...

Voyage à deux roues avec La Balaguère by Bike Accompagnés ou en liberté, les séjours organisés par La Balaguère by Bike assurent de ne pas se tromper dans le choix de sa destination....

Universités du tourisme durable à travers 6 interviews vidéos En octobre 2017 a eu lieu la 3ème édition des Universités du Tourisme Durable. Voyageons-Autrement y était et en a profité pour mener quelques interviews...

Retour sur la 15e édition du Grand Bivouac avec Guy Chaumereuil A l’origine du Grand Bivouac, Guy Chaumereuil revient sur quelques uns des temps forts qui ont marqué cette 15e édition, un premier bilan doublé de...

promotion partenaire feuille de chou

carte de toutes les partenaires de voyageons-autrement voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda