#TourismeDurable
Pacifique Sud Exotique

Voyager en train, acte IV, Sardaigne

La deuxième rencontre du réseau européen de tourisme durable a eu lieu le 3 octobre en Sardaigne à l’occasion du festival IT.A.Ca de tourisme durable.

Conférence européenne en présence du maire de Lanusei
Conférence européenne en présence du maire de Lanusei

Cet événement fut la première occasion pour les plateformes et agences de voyage du réseau européen de tourisme durable de se rencontrer en physique ! Une conférence européenne était prévue, où chacun(e) a exposé sa propre expérience ainsi que ce qui est important de faire par la suite afin de développer le “voyage en train en Europe”. Cette conférence fut enrichie par les interventions du maire de Lanusei, de l’association italienne de tourisme durable AITR, d’une syndicaliste locale, et du député européen Ignazio Corrao membre de la commission TRAN (voir le programme).

Lanusei

Nous avons bien sûr expérimenté le voyage en train vers la Sardaigne depuis le Portugal, l’Autriche, l’Allemagne et la France, pays de chacun des membres du réseau européen de tourisme durable. Corsica Ferry nous a aidé à réaliser ce voyage à l’impact carbone plus faible,en mettant à disposition des places dans ses bateaux depuis l’Italie et la France. Depuis la France, nous nous sommes rejoints depuis Paris, Aix-en-Provence et Toulon pour louer une voiture du réseau d’auto partage Citiz avant de prendre le bateau direction Porto Torres. Cette voiture partagée à quatre nous a permis de nous rendre jusque dans les montagnes sardes de l’Ogliastra. 

Atelier cuisine

Sur place, organisé par l’agence de voyage Sardaigne en Liberté, nous sommes allés à la rencontre des communautés d’hospitalité des Oiseaux de Passage, composées de producteurs et productrices slowfood, habitant(e)s engagé(e)s, guides locaux,… et nous avons découvert les particularités sardes, comme ses ânes, ses spécialités culinaires, et ses paysages à la biodiversité unique.

Nous avons tenté de mesurer l’impact carbone de notre trajet et constaté qu’il est difficile d’évaluer la part du voyage en bateau. Un mois avant nous, deux étudiantes allemandes en tourisme avait fait du voyage en train en Sardaigne leur sujet de mémoire avec à la clef un beau voyage, des retours d’expérience et des recommandations concrètes. 

Agroforesta

Avec les agences de voyage d’Italie, d’Autriche, d’Allemagne, du Portugal et de France, nous déposons un projet européen pour renforcer notre capacité à proposer des voyages en train en Europe. Notre volonté est de produire ensemble un vade-mecum du voyage en train et des recommandations pour le parlement européen. Parmi nos sujets de travail, la transformation du trajet en train en activité culturelle, le passage d’une logique de destination au voyage itinérant d’escales en escales et une transparence économique sur où va l’argent du voyage. Nous mutualisons nos savoirs et savoir-faire concernant l’accès aux vacances pour tous, le voyage en mobilités douces, la promotion des droits culturels et des droits sociaux, les circuits courts et la transparence économique. Notre objectif est de construire et commercialiser des voyages en train notamment du nord de l’Europe vers le sud en itinérante et réciproquement. Avec les agences de voyage Ekitour, Chemin Solidaire, Fl’eau et Terre d’Est nous avons déjà commencé cette expérimentation de construire un catalogue de séjours en train en France avec le catalogue « à portée de rails ». Prochaine étape des séjours en train pour les vacances de Noël commercialisées ensemble.

Temps de travail du réseau européen et découverte du Carnet de Voyage de Sardaigne en Liberté

Le député européen Ignazio Corrao membre de la commission TRAN, tourisme et transport, du Parlement européen a rappelé que nos six propositions pour un voyage durable en Europe avaient été retenues dans le rapport du Parlement européen sur l’avenir du tourisme. Nous travaillerons ensemble sur de nouveaux indicateurs du voyage en lien avec la première de nos six propositions.


Voyager en train, acte IV, Sardaigne | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Lola Diligent

Facebook

Les 5 derniers articles de Lola Diligent

    Voir tous les articles de

    Partagez cet article

    Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

       

    Découvrez nos abonnements

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Informations utiles pour voyager

    Découvrir le Japon en Shinkansen Une des meilleures manières de découvrir le Japon est de le parcourir en train ! Et pour cela, rien de mieux que le Shinkansen, le TGV japonais, qui relie de nombreuses villes à...

    Durabilité, innovations et traditions, l'alchimie parfaite du Vorarlberg Agritourisme, architecture durable, gastronomie, le Vorarlberg un territoire majeur pour le tourisme autrement ~ par Guillaume Chassagnon...

    "Purposeful travel", le tourisme du futur ? Définition du purposeful travel, exemples, et futur d'un tourisme qui cherche en permanence à se réinventer. ~ par Elisabeth Blanchet...

    Sauvons les dernières tortues marines ! Tortues marines, la grande odyssée », Robert Calcagno, le directeur de l’Institut Océanographique de Monaco et de la Maison des Océans à Paris nous explique pourquoi, après...

    Le projet « poule » lauréat de la bourse AVI 2017 Lauréat de la 7e édition de la bourse AVI International, Pierre Lefort, étudiant de l’EDHEC, est également président de l’association Schola Africa qui coordonne...

    La seconde Renaissance de la Campanie ! Dans la région de Naples, des propriétés, confisquées à la camorra (la maffia locale), ont été transformées en coopératives de l’économie sociale et solidaire et ouvertes aux...

    DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :
    Pour un tourisme durable et solidaire en Europe

    carte de toutes les partenaires de voyageons-autrement voir la carte
    L'actu en continu
    Les catalogues Voyagiste