#TourismeDurable
Pacifique Sud Exotique

Volontourisme : attention casse-cou !

| Publié le 23 juin 2019
Thèmatique :  Acteur associatif   Acteur privé   Monde 
             

Le mercredi 17 juillet à 19h, le film « The voluntourist » sera projeté à l’Assemblée Nationale. Pourquoi à l’Assemblée ? Parce que la députée en charge des Français de l’étranger tenait à mettre en garde notre belle jeunesse…

Contre quoi ou qui ? Nos jeunes têtes brunes ne sont-elles pas déjà au fait que nous ne vivons pas dans un monde de Bisounours ? Sans doute, oui, bien sûr. Mais que leurs intentions les plus nobles puissent servir des causes beaucoup plus sombres, ils l’ignorent encore parfois.
Ainsi donc, une année durant, Chloé Sanguinetti a arpenté lez vaste monde et ausculté le microcosme du volontariat. Dans plusieurs pays d’Amérique latine et d’Asie, elle a rencontré quelques-uns de ces presque 2 millions de jeunes ayant entre 18 et 25 ans et qui, pour quelques jours ou quelques mois, travaillent en tant que volontaires dans un pays ou un autre ; au service des plus démunis…
Or, si leur intention de départ est toujours juste, le résultat, lui, ne l’est pas forcément. Pour quelles raisons ?… l’argent naturellement, en premier lieu. Car si la grande majorité de ces volontouristes est bénévole, pour accomplir leur mission (travailler gratuitement loin de chez eux) et participer à la sauvegarde du monde, eh bien le plus souvent, ils payent ! Et fort cher parfois. Résultat, cet élan spontané de générosité juvénile est aujourd’hui devenu un marché de plusieurs dizaines de millions d’euros dont les bénéfices seuls furent supérieurs à 3 millions d’euros l’an dernier ! Que se sont partagés une quantité d’ONG et d’organisme qui, exemplaires pour certains, n’ont parfois de charitable que le nom pour d’autres.
Le « scandale » de l’arnaque des volontouristes est d’ailleurs devenu tel que plusieurs personnalités médiatiques, telle J.K. Rowling (l’auteure d’Harry Potter, oui) ont fait des déclarations publiques à ce sujet, concernant en particulier certains orphelinats dont les effectifs étaient entretenus de manière plus ou moins artificielle… Brrr !
Bref, là encore, comme toujours, il s’agit de savoir où l’on met les pieds. Chloé Sanguinetti nous donne toutes les informations pour cela sur son site. A partir duquel il est, de plus, possible de visionner le film (en anglais).

A lire également : le touriste et l’orphelin

 


Volontourisme : attention casse-cou ! | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Jerome Bourgine
Ecrire et voyager. Voyager et écrire... Depuis 50 ans.
Facebook

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

   

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Les promesses suspendues, journal de bord d’une éco-volontaire à Madagascar Lorsqu’on parle de Madagascar, l’esprit se tourne souvent vers ses paysages exotiques, sa faune et sa flore exceptionnelles. Mais "Les...

Le goût du beau - Edito Voir au-delà des apparences, au-delà des réalités, saisir des parcelles de beauté à l’envers des images, sans oublier que le beau peut aussi être un geste, une intention, un positionnement....

Responsabilité sociétale Choisir son matériel de façon responsable avec Mountain Riders. Responsabilité sociétale est un critère d'évaluation et de l'engagement social de 30 marques françaises et étrangères. Voir...

TOP RESA – Retour sur le forum Développement durable & Tourisme responsable Table ronde sur le développement durable dans l'entreprise ~ par Geneviève Clastres...

Loupastres - Des bénévoles pour les bergers et les loups Le programme Loupastre assiste les bergers dans la surveillance du troupeau et toutes les tâches annexes : montage des parcs, entretien, débroussaillage...

Tourisme animalier : la mission de Valérie Valton Rencontre avec une passionnée, Valérie Valton qui souhaite rendre le tourisme animalier plus respectueux et le mettre au service de la préservation des espèces sauvages....

carte de toutes les partenaires de voyageons-autrement voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste