#TourismeDurable
La feuille de chou est là

Le vélo cargo, pour un vélotourisme familial (mais pas que !)

| Publié le 21 septembre 2019 • Mis à jour le 22 septembre 2019 à 16h29
Thèmatique :  Acteur privé   Bons plans   Tourisme et handicap   Vélotourisme 
         

Presqu’une institution aux Pays-Bas, le vélo cargo fait une apparition remarquée dans le paysage cyclo français. Triporteurs ou biporteurs, électriques ou non, ces engins attirent de plus en plus d’adeptes, séduits par leur capacité de charge, leur robustesse et leur design. Parmi eux, les parents de jeunes enfants, ravis d’ouvrir le champ des possibles, au quotidien ou pour les vacances.

Pour faire le point sur le phénomène, rencontre avec Les Vélos d’Anatole, jeune entreprise picarde spécialisée dans la vente de vélos cargos d’occasion.

____

Voyageons-autrement. Tout d’abord, quelles sont les caractéristiques et les points forts d’un biporteur et d’un triporteur ?

LesVélosD’Anatole. Les vélos cargos sont très utilisés en Hollande pour transporter les enfants. Mais d’autres utilisations se développent, comme le transport de marchandises à livrer ou de matériel professionnel. Le biporteur présente une maniabilité très proche du vélo classique. Il est idéal pour de longues distances, grâce à sa conduite fluide. On peut y installer jusqu’à trois enfants. Quant au triporteur, il présente une grande stabilité et une capacité d’emport bien plus importante (jusqu’à 150 kg dans la caisse) lui permettant de transporter quatre enfants (voire jusqu’à 8 enfants, pour les modèles « vélos bus », utilisés par les crèches ou les collectivités).

Biporteur ©LVDA

Triporteur ©LVDA

VA.com. Comment vous est venue l’idée de vous lancer dans la vente de vélos cargo d’occasion ?

LVDA. En tant que parents de jeunes enfants, nous étions nous-mêmes à la recherche d’alternatives à la voiture pour les transporter. En découvrant les vélos cargos, nous nous sommes vite passionnés pour ce type de véhicules. Nous avons déniché quelques modèles d’occasion, que nous avons restaurés pour notre propre utilisation. Rapidement, nous avons été sollicités par des personnes intéressées. Le marché de l’occasion était quasi inexistant en France jusqu’à très récemment. Et les prix du marché neuf sont très élevés. Nous avons donc décidé de créer notre entreprise pour rendre accessible au plus grand nombre ce type de vélos, grâce au prix modéré que permet l’occasion. Notre projet est de proposer une alternative sérieuse à la voiture, car il est plus que temps de changer nos pratiques de déplacement. Et voilà : en janvier 2019, Les Vélos d’Anatole sont nés.

VA.com. Vous dites que le marché du vélo cargo d’occasion était quasi inexistant en France. Mais pensez-vous que la France soit prête pour ce type de vélos ?

LVDA. Les français semblent prêts, vu la demande que nous recevons. Mais les aménagements pour vélos arrivent timidement. Nous sommes convaincus que plus les utilisateurs de vélos seront nombreux, plus les pouvoirs publics aménageront l’espace public, notamment en ville. Parallèlement, avec la croissance du réseau de véloroutes en France, nous pensons que la location de vélos cargos pour les vacances peut également se développer rapidement.

©LVDA

VA.com. L’investissement peut sembler important pour l’achat d’un vélo d’occasion. Quelles sont les motivations principales de vos clients ?

LVDA. Quand on compare le prix d’un vélo cargo d’occasion (autour de 1 000 euros) avec d’autres produits de consommation, et surtout leur utilité respective, on se rend compte que ce n’est pas si cher payé. La plupart du temps, l’achat est guidé par le projet de remplacer une voiture. Les économies réalisées (assurance, carburant, entretien, parking, etc.) couvrent très vite et très largement l’investissement. Nos clients sont bien souvent des parents de jeunes enfants, mais pas uniquement. Nous vendons également à des professionnels, pour se déplacer et se garer facilement avec leur matériel. Le dernier en date était électricien. D’autres achètent un vélo cargo uniquement pour se balader aves les enfants ou pour se rendre à leur lopin de maraîchage avec leur matériel. Le gros atout d’un vélo d’occasion est qu’il ne se dévalue pas à la revente, contrairement à une voiture.

VA.com. Enfin, que diriez-vous à nos lecteurs qui hésitent encore à franchir le pas ?

LVDA. Les vélos cargos sont très faciles à manier après un court temps d’adaptation. Pour ceux qui craindraient le poids, la solution d’assistance électrique existe. Par ailleurs, nous proposons la location avant achat, qui permet de se familiariser avec le vélo avant de valider une décision d’achat.

VA.com. Dernière question clin d’œil. Vous êtes deux associés, Miguel et Pierrick. Mais qui est Anatole ?

LVDA. Anatole est le troisième fils de Miguel.  Depuis sa naissance, il s’est toujours déplacé en vélo cargo. Il connaît bien plus le vélo que la voiture. Et c’est exactement ce que nous essayons de promouvoir.

L’équipe des Vélos d’Anatole ©LVDA

Un-soutien-de-poids-pour-les-Vélos-dAnatole.-Karima-Delli-députée-européenne-présidente-de-la-commission-TRANSPORT-et-TOURISME ©LVDA

A noter que Les Vélos d’Anatole commercialisent également des tandems parents-enfants et des vélos adaptés au handicap. En savoir plus : page Facebook Les Vélos d’Anatole.


Le vélo cargo, pour un vélotourisme familial (mais pas que !) | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Sandra Bordji

Facebook

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Cadeaux et partenaires du jeu-concours "Quel Voyageur êtes-vous?" 1 voyage pour 2 personnes au Viêtnam avec Allibert-Trekking, 1 Week-end Nature, bien-être et art de vivre dans le massif du Haut Forez avec la LPO...

VivoVenetia : pour vivre la Vénétie autrement Découvrir, parcourir, apprécier Venise & la Vénétie loin des clichés de Venise et son tourisme de masse....

Cultures Locales : nouvelle plateforme de vente et livraison de produits locaux ! A l’heure où le confinement entre dans sa 4e semaine, Thierry Clastres n’a jamais eu autant de travail. Si l’on avait dit à ce Parisien...

Une perle haute en couleurs et saveurs… Vision ethique sur voyageons-autrement.com, des voyages intelligents pour le monde de demain....

7 idées pour visiter Marseille autrement Petit tour d'horizon des initiatives à connaître pour visiter Marseille avec ses habitants, profitez des plages mais pas que ... du soleil, du petit pastis sous les platanes,...

Au cœur des peuples : comme son nom l’indique !...   Pour avoir vécu un voyage hors norme lui ayant fait découvrir toute la valeur de la rencontre et du partage avec les populations locales, Brigitte Ruiz,...

RECEVEZ LA VERSION NUMERIQUE DE LA FEUILLE DE CHOU* PAR MAIL * Le canard pas comme les autres
voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda