#TourismeDurable

Sur les pas de Nicolas Jolivot à Kyushu

| Publié le 25 mai 2018 • Mis à jour le 25 mai 2018 à 11h38
Thèmatique :  Livres   Portrait   Routes du Monde 
         

Dessinateur, carnettiste, peintre-voyageur, Nicolas Jolivot sillonne le globe et retrace ses impressions au fil de la plume et du crayon. Son dernier ouvrage, publié aux éditions Hongfei, « À pied sous les volcans », raconte son épopée japonaise à travers l’île de Kyushu qu’il a parcouru à pied dans l’ombre du mont Aso, l’un des plus grands volcans au monde, et ce, avec pour seul bagage « un carnet, un crayon, une tente, un bob « ridicule » et Wilson, le sac à dos ».

 

A artiste original, format original, « Á pied sous les volcans » s’ouvre de haut en bas, tel un bloc de dessin que l’on feuillette à l’envie. On y découvre esquisses et notes de voyage qui s’entrelacent avec harmonie, contant cette nouvelle aventure japonaise entre récit documentaire et fulgurances poétiques. Ici une feuille de ginkgo, l’arbre aux milles écus, le seul à avoir résisté à la bombe, là un plaqueminier qui rappelle l’anecdote de cet homme qui « me colle dans les mains deux beaux kakis », et repart sans dire un mot. Etonnante hospitalité japonaise faite de gestes princiers et de discrétion, toujours. « Il repart vers son logis sans mot dire, me laissant juste le temps de marmonner : « Aligatô ! » (Merci) »

Les aventures se succèdent, avec une météo boudeuse mais des rencontres fortes, toujours. L’œil alterne entre la luxuriance du dessin et les anecdotes récurrentes sur l’incroyable gentillesse des Japonais « Je ne fais pas plus de cinq kilomètres qu’un véhicule s’arrête à ma hauteur… ».  Arrivé à Aso, l’artiste dessinateur reprend le dessus. Le crayon épuise la gamme des gris, les pages se noircissent comme si le basalte avait coulé sur les pages, à moins que ce ne soit le ciel qui poursuit sa fronde et reste aussi sombre que l’humeur du moment : « Je regarde, dépité, les nuages blancs et noirs poussés par un vent froid. »

Edition Hongfei

Mais tout finit toujours par s’ouvrir, telle la route qui s’adoucit, un bord de mer et quelques lycéennes, l’œil aiguisé attrape tout ce qui se présente, jusqu’à cette cycliste au vélo rouge penchée sur mon téléphone. Intemporel. Une nouvelle feuille de gingko et l’ouvrage s’ouvre sur un deuxième temps, la baie de Kinko n’est plus loin, le moral semble remonter aussi : « Je fais bien de l’emprunter, cette route, l’une des plus agréables et pittoresques où j’ai trainé mes chaussures ».  Et le volcan qui apparait sous un nouvel angle. Nicolas nous conte ses éruptions étonnantes, et aussi ce surprenant lichen qui pousse sur les rives d’un lac d’eau salée provoquée par l’un de ces crachements d’écumes de feu. Un nom de plante qui sonne comme un mantra, takekokemodoki. Nous sommes bien au japon…..

 

Et parce que c’est à votre tour de découvrir l’ouvrage et de poursuivre cette épopée, je vous abandonne là, mais la route n’est pas finie, l’ensemble recèle encore de bien des surprises, pour l’œil et tous les sens. Avec un joli post-scriptum humaniste et touchant, toisant du haut de sa page un Wilson abandonné à sa sieste…

————————-

Japon, à pied sous les volcans, Nicolas Jolivot, Editions Hongfei, 2018, 23 €.

Le pèlerin japonais

Henro ou pèlerin japonais@MEL


AVEC LES DESSINS DE NICOLAS JOLIVOT :

La Grenouille et les Singes

 

zoo« La Grenouille et les Singes », rassemble deux contes qui évoquent la vérité mais aussi, notre regard sur le monde, sur les choses, à l’image de la grenouille au fond de son puits qui croit que le ciel est rond et petit, à l’image aussi de ces singes farceurs qui prennent parfois leurs désirs pour des réalités….

La Grenouille et les Singes, Geneviève Clastres & Nicolas Jolivot, Hongfei, octobre 2017.


Sur les pas de Nicolas Jolivot à Kyushu | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Auteur et journaliste indépendante spécialisée sur le tourisme durable et le monde chinois, Geneviève Clastres est également interprète et représentante de l'artiste chinois Li Kunwu. Collaborations régulières : Voyageons-Autrement.com, Monde Diplomatique, Guide vert Michelin, TV5Monde, etc. Dernier ouvrage "Dix ans de tourisme durable". Conférences et cours réguliers sur le tourisme durable pour de nombreuses universités et écoles.
Facebook

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

« Le tourisme du futur sera un tourisme qui connait ses limites » - Interview de Jean-Pierre Lozato-Giotart Rencontre avec Jean-Pierre Lozato-Giotart, membre de l’AFEST (Association Française des Experts Scientifiques...

A la rencontre des peuples premiers (suite mais pas fin !) Vous vous souvenez sans doute du fabuleux travail accompli par Gerd Peter Bruch et son association Planète Amazone… Après avoir permis au chef amazonien...

AbracadaRoom, quand l'hébergement insolite devient magique Vous recherchez un week-end original, un cadre exceptionnel et voulez être sûr d’avoir un certain niveau d’accueil et de qualité ?...

Les cartes du monde sont fausses Chacun pense bien connaître les cartes du monde ainsi que leurs proportions, apprises à l'école et utilisées sur l'ensemble des supports visant à représenter la planète. Or elles...

Les femmes Afars l’ont nommée « Celle qui fait parler les vagins ! » Marion Lavabre est photographe et ethnologue. Nous avions eu l’occasion de l’interviewer il y a tout juste un an et elle nous avait parlé...

voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda