#TourismeDurable
Demande d'envoi de la feuille de chou et inscription Newsletters

NeoLoco, où comment faire rayonner des boulangeries-torréfaction solaire sur l’ensemble du territoire français, et au-delà !

| Publié le 14 avril 2023
             

En mars dernier, nous avons participé à une table ronde sur le tourisme durable lors de la COP 3 Etudiante organisée à Angers ; l’occasion de découvrir de nombreuses initiatives et notamment, NeoLoco, une entreprise originale et innovante de boulangerie-torréfaction solaire artisanale créé par Arnaud Crétot, ingénieur en thermique énergétique.

Boulanger solaire
Arnaud Cretot
©Charlotte KREBS

Le vagabond de l’énergie

Ingénieur en thermique énergétique diplômé de Polytech Nantes, Arnaud Crétot a toujours été persuadé que ses études d’ingénieur lui permettraient par la suite d’apporter des solutions techniques à des enjeux de société, d’autant que la filière énergétique n’en manque pas (…), au-delà des grandes entreprises traditionnelles qui, de son point de vue, participent plutôt à créer le problème. Diplômé en 2009, il décide de prendre une année de césure et file courir le monde, une vingtaine de pays quand même, et surtout la visite d’une cinquantaine de projets énergétiques en lien avec les Vagabond.es de l’énergie, une association autour des voyages et de l’énergie, porteuse d’actions d’éducation et de sensibilisation aux enjeux énergie-climat à travers des activités ludiques pour tous publics.

Arnaud Crétot : « On s’est rendu compte que l’énergie était avant tout un problème social avant d’être un problème technique ; mais aussi, qu’il n’y a pas d’énergie sans impact, même en matière d’énergies renouvelables. » Et puis, il y a la rencontre avec l’équipe de Solar Fire dans le Gujarat (Inde) en 2010. L’entreprise développe des concentrateurs solaires pour alimenter des activités artisanales (four à pain, torréfacteur, etc.). En 2014, Arnaud en devient le directeur technique. En 2016, GoSol alimente plusieurs boulangeries solaires au Kenya, en Tanzanie et Ouganda. « C’est à cette période que je deviens ingénieur-artisan, car je décide de démarrer une petite activité de boulangerie en Normandie pour avoir aussi un impact là où je vis et surtout pour comprendre les pratiques de ceux qui utilisent nos fours solaires en Afrique. »

La boulangerie solaire

Fort des performances des torréfacteurs solaires installés en Afrique, Arnaud Crétot décide alors de tenter l’aventure en Normandie. En 2018, il crée Neoloco, la première activité de boulangerie et de torréfaction solaire d’Europe. « Côté boulangerie, c’est un pain au levain à base de farines bio locales, pétri à la main, cuit au four solaire ou au feu de bois et livré à vélo. Côté torréfaction, c’est un « café » à base de lentilles vertes bio normandes torréfiées au solaire, des épices de in, des graines apéro pour remplacer les cacahuètes. » Aujourd’hui, NeoLoco livre des produits torréfiés (pois chiches ou lentilles torréfiés, café local torréfié au solaire, etc.) dans environ 80 boutiques essentiellement en Normandie. L’entreprise travaille aussi avec des chefs, des restaurants gastronomiques. Et l’ensemble est rentable, puisqu’en 2023, NeoLoco compte trois équivalent temps plein, soixante points de vente, huit dépôt/vente de pains et un savoir-faire reconnu avec quatre-vingt artisans formés depuis 2021 dans toute la France (dont plus d’une dizaine d’artisans solaires).

Boulanger solaire
La cuisson solaire©Charlotte KREBS

Un autre modèle

Toutefois au-delà de son activité innovante, NeoLoco démontre surtout que les solutions aux défis actuels sont sociétales et organisationnelles avant d’être techniques, que l’on peut diversifier l’agriculture et le commerce à l’échelle locale et remettre en cause le modèle économique en flux tendu. Ainsi, à travers son expérience d’artisan solaire, Arnaud Crétot apporte la preuve qu’un autre modèle économique, énergétique et social, basé sur l’utilisation des énergies renouvelables intermittentes, sur la relocalisation des ressources et sur le low-tech, est possible. Car ici, au-delà de la production et de la viabilité du projet, c’est l’ensemble de la chaine de valeur qui a été réfléchi en amont.

Ainsi,  NeoLoco est un projet coopératif hébergé par une SCOP. Son premier objectif de casser les barrières culturelles afin d’avancer vers un monde plus sobre en énergie et en ressources mais aussi de relocaliser les habitudes culinaires en offrant des alternatives locales aux cacahuètes, épices, chocolats, café, etc. Arnaud Crétot : « On sait que le marché du café est dévastateur pour les terres dans le monde. On cultive pendant cinq ans, puis on recommence, épuisant nos ressources. Les lentilles torréfiées représente donc une alternative crédible au café, c’est d’ailleurs ce qu’a révélé notre test consommateur qui a convaincu 68% des participants. D’ailleurs, en Italie, 20 à 30% du café est produit à base d’orge locale, ce qui évite d’épuiser les terres agricoles et redynamise l’agriculture locale. » D’après NéoLoco, cette solution permettrait de remplacer entre un et deux tiers du marché. Elle est envisageable avec un torréfacteur solaire, et tout aussi valable pour des produits comme le thé, le chocolat, voir même le textile.

Ces graines plantées qui en font germer d’autres

En outre, c’est toute l’organisation de l’entreprise qui est pensé pour être vertueuse avec au-delà de la simple technologie, un modèle d’organisation qui se veut le plus efficace possible, avec tout un travail sur les énergies intermittentes, les produits de conservation, la gestion des stocks mais aussi l’efficacité énergétique. Arnaud Crétot : « Nous appliquons une méthodologie qui peut se décliner dans n’importe quelle entreprise comme le textile par exemple. Elle consiste à lister les tâches de l’entreprise, identifier les plus énergivores, prioriser les jours d’énergies faciles (10% du temps dans la torréfaction) puis gérer l’activité par le stock et non par le flux tendu. » Si on reprend l’exemple du textile, pour un jean, on réalise que le besoin d’énergie consiste juste à fixer les pigments. Or on peut fabriquer un jean à un temps t et le vendre trois ans plus tard. Pas besoin d’un flux tendu. Ce qui permet une certaine résilience économique, des transports plus lents. Et au final, la valeur de l’entreprise est représentée par son stock, et quand l’énergie n’est pas disponible, on prévoit d’autres tâches.

Et c’est ainsi qu’à NéoLoco, une petite activité qui avait démarré pour cuire un peu de pain et torréfier des graines est devenu un véritable savoir-faire extensible avec un partenariat entre Solar Fire, qui fabrique des machines solaires et un industriel local, puis des relais associatifs, mais aussi des élus locaux qui peu à peu font des appels à projet pour avoir sur leur territoire des artisans solaires. Arnaud Crétot  « On a créé une dynamique et une approche nouvelle en en rupture avec ce qui se fait ailleurs. Cela nous permet aussi de soutenir l’émergence des filières locales, de proposer des alternatives aux déchets et sur-emballages mais donc aussi de développer des outils et des techniques sobres en énergie. » En outre, l’ambition de NeoLoco est de rendre les produits bios, locaux et solaires les plus abordables possible afin d’offrir des alternatives locales à des produits qui, pour le moment, reposent sur une agriculture mondialisée. Arnaud Crétot : « Nos ressources sont finies. Il faut donc créer des activités viables pour les 30 à 50 prochaines années. Ce qui est intéressant, c’est de développer les techniques qui marcheront encore dans 1 000 ans. »

——————————————————————————————————————–

Voir : A propos – Graines NeoLoco

On peut trouver les points de ventes de la boulangerie solaire sur Artisanat solaire – Graines NeoLoco

Lire : La boulangerie solaire, Arnaud Crétot, Editions Terre Vivante. 6 pages – 10 € – coll. Champs d’action
En librairies, magasins bio et sur www.terrevivante.org


NeoLoco, où comment faire rayonner des boulangeries-torréfaction solaire sur l’ensemble du territoire français, et au-delà ! | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Auteur et journaliste indépendante spécialisée sur le tourisme durable et le monde chinois, Geneviève Clastres est également interprète et représentante de l'artiste chinois Li Kunwu. Collaborations régulières : Radio France, Voyageons-Autrement.com, Monde Diplomatique, Guide vert Michelin, TV5Monde, etc. Dernier ouvrage "Dix ans de tourisme durable". Conférences et cours réguliers sur le tourisme durable pour de nombreuses universités et écoles.
Facebook

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

   

Découvrez nos abonnements

Une réponse à NeoLoco, où comment faire rayonner des boulangeries-torréfaction solaire sur l’ensemble du territoire français, et au-delà !

  1. MORARD a commenté:

    Pour ma part, j’ai fait ma journée formation chez Arnaud, ça m’a convaincu dans mon projet de créer une boulangerie solaire, qui était une idée dans un coin de ma tête avant de rencontrer Arnaud CRETOT, et lorsque j’ai fait cette journée, c’est devenu une évidence. Bravo à tout ces pionniers(ère), qui réinventent l’économie et l’industrie de demain. Et merci à eux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Terres des Andes lauréat "commerce équitable" du concours Ekilibre Terres des Andes vient de remporter un très joli prix : le premier prix « commerce équitable » du concours Ekilibre ~ par Geneviève Clastres...

Visiter Paris au contact de ses habitants, avec Meeting the French Meeting the French propose aux visiteurs français et étrangers des découvertes de Paris orientées sur le contact avec les habitants. Un choix de...

Viv'expo, des solutions en régions pour manger bio, bâtir sain et voyager durable ! Viv'expo, le salon de la vie écologique - Des solutions en régions pour manger bio, bâtir sain et voyager durable ! ~ par Rédaction...

Voyager en van aménagé : c'est "durable" ? Lui c’est Pierre. Elle c’est Camille. Deux Bretons d’origine, voyageurs du monde et nomades digitaux (ils travaillent tout en voyageant depuis leurs ordinateurs portables). Il...

Daniel, le boulanger des étoiles Il existe, près de Ploërmel, un boulanger philosophe qui fabrique un pain sublime. Mais notre homme nourrissant de nombreuses passions ~ par Jerome Bourgine...

Ils sont partis vivre ailleurs utant de destins qui ont un jour basculé vers l’ailleurs et qui se racontent en 28 portraits dans un ouvrage qui résonne comme un marche-pied vers le grand saut. ~ par Geneviève Clastres...

carte de toutes les partenaires de voyageons-autrement voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste