#TourismeDurable
La feuille de chou est là

Quatre gagnants pour la Bourse Avi International !

| Publié le 10 juin 2013 • Mis à jour le 10 juin 2013 à 9h07
         

Ce sont finalement quatre et non trois lauréats qui ont été récompensés lors de la remise des prix de la Bourse Avi International & Culture Aventure lundi 3 juin. Une soirée riche en émotion qui outre la découverte des nouveaux projets gagnants, a permis de faire un retour sur deux des projets financés en 2012 et 2011. La projection du magnifique documentaire « Un jour à Jérusalem » de Cécile Cusin a été une belle et juste conclusion pour une soirée émouvante riche en  leçons de vie et de courage.

Trois projets récompensés

Lauréats2013BourseAvi&CultureAventure @G.Clastres

Trois projets gagnants et un prix spécial

 

1 Initiation d’enfants handicapés et orphelins à la permaculture (Malawi)

Premier projet à avoir retenu l’attention du jury, celui de Frédéric Mary. Cet  ancien chef d’entreprise quitte son travail en 2006, sillonne le monde à vélo, l’Afrique entre 2012 et 2013, et se pose finalement au Malawi. Là, il découvre l’association Kunyumba qui accueille 21 enfants handicapés ou orphelins, tant le sida fait des ravages sur le continent noir (35 % des adultes sont infectés au Malawi). Une rencontre avec un Belge voisin qui a créé un écologde où il pratique la permaculture lui donne une idée : implanter un jardin fruitier et potager géré selon les règles de la permaculture en concertation avec les équipes locales. Les enfants seront partie prenante du projet. Le jury s’attache à cette dimension d’amener les plus jeunes à faire quelque chose par eux-mêmes. Le projet est retenu. Frédéric Mary prévoit de repartir quatre mois sur place et utilisera sa bourse Avi pour acheter le matériel nécessaire au jardin, le reste sera auto-financé.

2 Recycler des déchets de cueillette de café en champignonnière (Brésil)

Pauline Petit et son compagnon Romain Desnoux, sont également lauréats. Leur idée : aider une fazenda de Bahia (Brésil) à faire pousser des champignons sur des déchets de cueillette de café. Avec un kilo de déchet, on peut obtenir deux grammes de champignon, ce qui permet à la fois une diversification alimentaire (les champignons sont riches en minéraux), un complément de revenus pour les locaux, voir même de nouvelles ressources pour le bétail. Un cercle vertueux propre à l’économie circulaire où chaque déchet est une ressource. Pauline le précise, elle n’invente rien, cette technique a déjà été expérimentée en Colombie et toute une filière existe qui a créé 15 000 emplois. Cela permet, en outre, l’émancipation des femmes qui portent le projet. A Paris, il existe également une ferme urbaine de culture de pleurotes et Pauline, qui travaille à la Mairie de Lille, précise que le café de la mairie est systématiquement recyclé. Après un an passé au Brésil, Pauline et Romain sont prêts à repartir une année entière afin de mettre en place leur projet.

3 & 4 Installation d’eau potable et de toilettes sèches dans des villages Hmong (Laos) & Construction d’une école primaire associative (Burkina Faso)

Troisième projet retenu, celui de Jean-Michel Courtois, retraité, qui, ému par les terribles conditions d’hygiènes de certains villages Hmong du Laos, a décidé de poursuivre une action qu’il a déjà largement engagé. Elle consistera à offrir de l’eau potable aux villages de la région, à installer des toilettes sèches et à former une ou deux personnes aux questions d’hygiène. Enfin, le jury a été particulièrement sensible à la démarche de Caroline Terjan déjà lauréate en 2011 avec son projet Educa’Bobo de bibliothèque associative au Burkina Faso. Il a donc décidé de créer un prix spécial, forme de coup de pouce pour son nouveau projet : la construction d’une école primaire associative. Son mari, burkinabais, sera également là pour la soutenir.

Remise des prix

PaulinePetitLauréate2013auBrésil @GC

 

Retour d’expérience avec deux lauréates des années passées

 

L’un des engagements des lauréats est de faire un compte rendu des actions menées grâce à l’obtention de la bourse. Ce fut le cas cette année à travers deux diaporamas émouvants. Celui d’Hélène Ferrarini, lauréate en 2011, qui a sillonné les villages du Sikkim où elle organisait des séances de cinéma itinérants. Les villageois ont ainsi pu découvrir The Kid de Charlie Chaplin et bien d’autres films choisis avec délicatesse par Hélène pour leur universalité. Lauréates en 2012, Joëlle Hugain et Gisèle Aubouin ont également fait un compte rendu de leur action : la réhabilitation de dix sources d’eau à Madagascar, une magnifique aventure pour ces deux femmes de Bar-le-Duc qui, suite à plusieurs voyages sur place, ont créé une association d’aide aux villages malgaches.

 

Avi Int

Lauréates2012 avec F.Picard de CultureAventure et JLGuermont DG d’Avi International @G.C

 « Un jour à Jérusalem »

 

La soirée s’est achevée par la projection du documentaire « Un Jour à Jérusalem » de Cécile Cusin, l’histoire de trois handicapés physiques qui se passionnent pour le théâtre et partent en tournée entre Israël et Palestine, de Jérusalem à un camp de réfugiés de Bethléem. Cécile Cusin filme avec beaucoup de sensibilité et de finesse le vécu des trois comédiens dont le courage et la volonté saisissent. On se retrouve alors dans une histoire à tiroir, la pièce interprétée, Tchekhov – « La Demande en Mariage » (où il est question de querelles de terrain) s’illustrant de plus en plus comme une allégorie du mur qui sépare les deux territoires. Sur place, tout n’est pas toujours facile mais les liens qui se tissent et l’échange avec le public restent des moments d’une grande force. A la fin de projection, un moment d’échange avec Cécile Cusin et Gontrand Liot, l’un des comédiens, permettent d’en savoir un peu plus sur le montage d’une telle aventure. Un témoignage alliant l’énergie de Gontrand et l’humilité de Cécile, à l’image des magnifiques projets découverts tout au long d’une soirée particulièrement humaniste.

——————-

Appel à financement : Gontrand Lio et ses compagnons comédiens ont un nouveau projet pour continuer à vivre de leur passion.

Contacter Cécile Cusin : http://www.cecilecusin.com/contact

 

 


Quatre gagnants pour la Bourse Avi International ! | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Journaliste indépendante, auteur, spécialiste de la Chine, de l'Asie, sinologue. Publications sur le tourisme équitable. Livres documentaire jeunesse sur l'Asie. Reportages divers.
Facebook

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Bourse AVI 2018, la soirée des lauréates et des surprises ! Le charme du voyage, c’est que tout ne s’y passe toujours pas comme on l’avait prévu. C’est un peu ce qui est arrivé le 24 mai au soir, au Luminor, lors...

DIX ANS DE TOURISME DURABLE Panorama de 10 ans de tourisme durable - Sensibilisation garantie...

Les abeilles de la réconciliation trouver une solution aux conflits qui existent actuellement entre les hommes et les éléphants dans le Parc National de Kasanka, en Zambie....

Cinécyclo : les aventures solidaires de Vincent Hanrion Cinéma itinérant en vélo au Sénégal - Vincent Hanrion...

Les trois lauréats de la Bourse AVI 2017 dévoilés par le jury… Cette année encore, nombreux ont été ceux, étudiants, duos, ou voyageurs en solo, à tenter de décrocher la Bourse AVI 2017, 103 dossiers au total,...

Escapades urbaines solidaires à Toulouse avec Echoway, La Gargouille et Camino Echoway s'associe avec La Gargouille et Camino pour réaliser des Escapades urbaines solidaires dans les Quartiers...

RECEVEZ LA VERSION NUMERIQUE DE LA FEUILLE DE CHOU* PAR MAIL * Le canard pas comme les autres

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :
Bourse Avi International

voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda