#TourismeDurable
Pacifique Sud Exotique

Laissez-vous surprendre par le Canal du Midi !

| Publié le 27 mars 2023
Thèmatique :  Fluvial 
             

Saviez-vous que la France dispose d’un réseau de 8 500 kilomètres de voies navigables ? Autant de promenades bucoliques qui enchantent les vacanciers, ravis de se laisser porter au fil de l’eau pour jouir en toutes saisons du défilé tranquille de paysages champêtres. Parmi les itinéraires plébiscités, le Canal du Midi attirent des plaisanciers du monde entiers venus découvrir ce long ruban bleu inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco qui relie Toulouse à Sète. Un formidable patrimoine naturel que les Voies Navigables de France s’attachent aujourd’hui à préserver et qui réserve bien des surprises à qui sait les voir !

Canal du Midi
Au fil des plants du Canal-du-midi©nicols-arnoldi design

Le dilemme du platane

Destination phare du tourisme fluvial, le Canal du Midi abrite une inestimable biodiversité qui défile au fil des anciens chemins de halage rythmés par le va et vient d’écluses fleuries. Un canal qui a toutefois fort à faire pour maintenir sa valeur paysagère, et notamment son armée de platanes, attaquée depuis près de vingt ans par le chancre coloré, une maladie provoquée par un champignon microscopique qui a débarqué en Provence avec les alliés à la fin de deuxième guerre mondiale, colonisant les caisses de munition puis remontant progressivement la voie d’eau à force d’amarrages arborés. Le premier foyer aurait été identifié en 2006 au niveau du bief de Villedubert (Aude) et depuis, les Voies Navigables de France se battent avec l’ennemi et ont ainsi lancé un vaste programme de préservation. Il consiste entre autres à abattre l’arbre malade avant de réintroduire d’autres essences afin d’alterner l’arbre souche avec des pins parasols ou des cyprès, la mono essence étant plus fragile et propice aux attaques et déséquilibres ; mais aussi à restaurer les berges, protéger les écosystèmes, autant d’actions réalisées en partenariat avec une équipe d’experts et de scientifiques qui ont permis de replanter plus de 10 000 arbres à ce jour en respectant des exigences patrimoniales et paysagères fortes (espacement des arbres de 7 à 8 m, symétrie entre les rives, alignement, taille, etc.).

Le casse-tête de La Redorte

En outre, si la Cité médiévale de Carcassonne reste l’un des joyaux à découvrir lorsque l’on navigue au fil du Canal, d’autres ouvrages plus confidentiels n’en sont pas mois passionnants à observer, à l’image de La Redorte, un épanchoir pour éviter les crues, qui donna du fil à retordre à Pierre-Paul Riquet, illustre créateur du canal, qui dut imaginer des ouvrages remarquables pour traverser perpendiculairement les nombreux cours d’eau rencontrés en chemin. C’est le cas à La Redorte, dans le Minervois audois, où il fallut enjamber le ruisseau de l’Argent-Double. Et c’est à Vauban, qui prit la suite de l’ingénieur, qu’il revint de créer l’épanchoir de l’Argent-Double, un édifice remarquable en pierre de taille composé de onze arches. Outre d’éviter le mélange des eaux, il permet d’évacuer les trop-pleins et les crues en évacuant de manière automatiques les eaux excédentaires causées par les fortes pluies méditerranéennes. Sur place, le pont-canal est doté d’un mécanisme ingénieux : le chemin de halage passe au-dessus d’arches en pierre par lesquelles s’évacue l’eau naturellement lorsque le niveau monte. Le système permet alors de renflouer alors la rivière en contrebas. Caché du grand public, un système de vannes, maniables par l’homme, complète le procédé.

L’énigme des écluses

On compte 63 écluses sur le Canal du Midi, mais savez-vous pourquoi, contrairement à la plupart des écluses françaises, casi la totalité de celles du Canal (à  l’exception de Toulouse) ont une forme ovale ? Tout simplement parce que lorsque Pierre-Paul Riquet conçut son ouvrage au 15e siècle, le béton armé n’existait pas. L’ingénieur eut alors l’idée de donner une forme ovoïde à ses écluses, permettant ainsi d’optimiser leur résistance à la pression de l’eau. Un bel exemple est celle de Castanet Tolosan, dont le joli arrondi  permet aussi d’accueillir dans le sas de petites embarcations en sus des péniches. Autre bijou d’architecture, l’écluse d’Agde, un arrondi à trois portes qui fonctionne comme un rond-point à sens giratoire, permettant aux embarcations de choisir entre trois directions : Thau (Sète), Béziers ou Agde. A noter que chaque écluse est pourvue d’une maisonnette à deux étages pour héberger l’éclusier. Cette dernière est estampillée d’une plaque en fonte portant son nom mais aussi, la distance qui la sépare de la prochaine. Il est alors assez fascinant de voir manœuvrer l’éclusier, un homme et un canal, deux destins, qui se retrouvent conjointement  au chômage forcé six semaines par an, en début d’année, lorsque le canal est vidé. Et nous vous laissons imaginer tout ce qui a pu être retrouvé au fond des eaux depuis le 15e siècle….

—————– aller plus loin ——————

Le tourisme fluvial a la côte. D’après VNF (Voies Navigables de France) : près de 11,3 millions de passagers ont été transportés en 2019 pour 1,4 milliards d’euros de retombées économiques dont 845 millions pour les territoires.

canal du Midi
BEZIERS PONT CANAL – © Karine GREGOIRE

Laissez-vous surprendre par le Canal du Midi ! | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Auteur et journaliste indépendante spécialisée sur le tourisme durable et le monde chinois, Geneviève Clastres est également interprète et représentante de l'artiste chinois Li Kunwu. Collaborations régulières : Radio France, Voyageons-Autrement.com, Monde Diplomatique, Guide vert Michelin, TV5Monde, etc. Dernier ouvrage "Dix ans de tourisme durable". Conférences et cours réguliers sur le tourisme durable pour de nombreuses universités et écoles.
Facebook

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

   

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Laissez-vous surprendre par le Canal du Midi ! Le Canal du Midi, inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco, relie Toulouse à Sète et réserve bien des surprises à qui sait les voir ! ~ par Geneviève Clastres...

Rencontre avec Camille Perretta, chargée de coordination La Méditerranée à Vélo Camille Perretta travaille sur le projet La Méditerranée à Vélo, un itinéraire qui joint l’Espagne à l’Italie en passant par Perpignan,...

Le Tour de France en Vélo couché Vida Bike organise cet été le premier Tour de France en Vélo couché, et propose un autre éclairage sur la pratique du vélo, en invitant à une évasion ludique à bord d'un vélo confort...

10 idées pour un séjour à deux-roues Parce qu’il existe une multitude de possibilités pour partir en vacances à vélo, nous avons consulté les meilleurs spécialistes du voyage à deux-roues pour vous préparer cette...

Toulouse, à découvrir autrement en 2018 Visitons Toulouse la belle de façon originale et ludique ~ par Guillaume Chassagnon...

Sixième édition des « Têtes chercheuses d’Occitanie » : La gouvernance du tourisme pour un tourisme en transition Au programme de la sixième et dernière édition des Têtes Chercheuses, la thématique de la gouvernance...

carte de toutes les partenaires de voyageons-autrement voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste