#TourismeDurable

La balade commentée, outil de réinsertion professionnelle à Bordeaux !

| Publié le 20 juillet 2021 • Mis à jour le 20 juillet 2021 à 8h56
Thèmatique :  Acteur associatif 
         

A l’heure où les habitants aiment à faire découvrir leur quartier et leur univers dans l’esprit des Greeters, Alternative Urbaine a construit un projet de balades commentées visant à aider la réinsertion professionnelle de personnes précaires éloignées de l’emploi. Révélateur de quartiers et de réalités urbaines méconnues, ces passeurs d’histoire nommés ici « éclaireurs urbains » retrouvent via l’animation de ces balades une confiance et un réseau d’acteurs, autant d’étais pour reprendre une place et un travail dans un monde réapprivoisé.

Alternative Urbaine
Ballade commentée ©AlternativeUrbaine

Une association tournée vers les quartiers délaissés

Crée en 2016 par Elodie Escusa, l’association Alternative Urbaine Bordeaux, petite sœur d’une association parisienne pré-existante, a été créée dans un double objectif : favoriser un tourisme de proximité nourri par des anecdotes relatées par les habitants pour créer du lien et changer les regards sur les quartiers difficiles mais aussi servir de vecteur d’insertion professionnelle. Depuis quatre ans, l’association accompagne chaque année entre 6 à 12 personnes éloignées de l’emploi, au RSA ou au chômage de longue durée, afin de les aider à retrouver confiance en elles, et faire ainsi des balades guidées un tremplin vers l’emploi. Dans un premier temps, les futurs « éclaireurs » sont donc recrutés auprès d’habitants précaires, isolés, parfois handicapés, réfugiés, au RSA, etc, identifiés grâce à un travail de prescription réalisé par les centres sociaux et les maisons de quartier. Marie Hébrard, chargée de développement d’Alternative Urbaine : « Les personnes que l’on recrute pour animer nos balades intègrent un parcours d’insertion professionnelle structuré en deux volets avec une formation de deux mois (80h) rémunérée et l’animation de balades pendant six mois. Ma collègue présente notre parcours à ces acteurs qui vont identifier des habitants susceptibles d’être intéressés par ce que l’on propose. »

Alternative Urbaine
Découvrir autrement les quartiers ©AlternativeUrbaine

Des balades commentées co-construites

Une fois recrutés, les futurs éclaireurs « stagiaires » peuvent commencer s’approprier la balade urbaine co-construite par les bénévoles de l’association en lien avec les Maisons de quartier et acteurs associatifs. Marie Hébrad : « Nos balades culturelles sont issues d’un  processus de co-construction réalisé par les bénévoles de l’association qui s’appuie sur les acteurs associatifs et culturels des quartiers mais aussi sur les habitants en tant que personnes ressource. L’éclaireur se saisit ensuite du regard avec lequel il va traiter le contenu, les anecdotes qu’il va faire rejaillir, etc. » Chaque balade dure entre une heure trente et deux heures, centrée sur les quartiers populaires méconnus et excentrés des communes de Bordeaux, Cenon, Foirac et Lormont. L’idée : valoriser ce qui fait l’identité populaire et sociale des quartiers, l’histoire industrielle, ouvrière, l’évolution de l’habitat social, les projets d’aménagement urbain en cours, l’ensemble replacé dans la grande histoire de Bordeaux. Les balades sont également étayées d’informations plus patrimoniales, culturelles, artistiques, associatives mais aussi d’anecdotes de vie glanées dans la mémoire des habitants. Marie Hébrard : « L’important reste le récit que va faire ressortir l’éclaireur urbain, chacun imprime sa marque, mais la particularité de ces balades est de mettre en lumière des territoires dont on parle peu, qui souffrent parfois de discours liés à l’insécurité, et de transmettre ainsi l’identité du quartier dans un objectif de changement de regard  et de valorisation culturelle. »

Alternative Urbaine
Ballade commentée©AlternativeUrbaine

Une formation socle

En outre, tout au long de la construction des balades, et avant de passer au « guidage » en tant que tel, les stagiaires reçoivent une formation dispensée par Alternative Urbaine, qui abrite aussi un centre de formation. Ils peuvent ainsi s’exercer à la prise de parole, à l’animation de groupe, au récit de soi, accompagnés par un comédien professionnel.  Marie Hébrard : « L’objectif est de former à l’animation de balades mais aussi à l’accueil du public, afin que nos éclaireurs puissent utiliser toutes les compétences acquises pour s’en saisir à nouveau dans le cadre d’entretiens d’embauche. » De nombreux modules permettent ainsi à tout un chacun de reprendre confiance : travail sur le corps et l’écoute, sur la respiration, gestion du stress, mais aussi cours plus « classiques» sur le patrimoine et l’histoire de Bordeaux en lien avec le musée Aquitaine, recherches à base d’archives visuels et journalistiques pour s’approprier l’histoire du quartier choisi, les projets d’aménagement urbain. Enfin, un dernier module permet aux stagiaires de s’immerger dans les quartiers choisis pour faire des repérages dans les quartiers choisis et co-construire leur balade avec des habitants bénévoles. Marie Hébard : « Cette année, nous avions douze stagiaires futurs éclaireurs qui ont été accompagné par seize bénévoles. » Enfin, une balade « bilan » permet de clore la formation et de commencer la saison culturelle d’accompagnement des balades, présentées toutes les semaines à prix libre sur un agenda précis.

Alternative Urbaine
Atelier prise de parole©AlternativeUrbaine

Des balades incarnées

L’association Alternative Urbaine est claire là-dessus, plus qu’un marchepied pour se muer en un guide touristique classique, les balades sont avant tout là pour aider les éclaireurs urbains à retrouver un cadre professionnel. Il s’agit donc avant d’un travail de reprise de confiance ou le récit de chaque personne ne ressemblera à un aucun autre. Marie Hébrard : « Hicham, l’un de nos éclaireurs, est un réfugié syrien qui a été interpellé par la ressemblance du quartier de la gare St Jean avec le quartier jouxtant la gare de Damas (ville qu’il habitait), il a donc décidé de centrer sa balade sur ce parallélisme. De même, lorsqu’il évoque la Cité Lumineuse sur le quartier Claveau, il raconte ce qui s’est passé avec les habitants, faisant le lien avec son propre déracinement. » De même, Valérie qui a grandi dans le quartier du Mirail à  Saint Michel peut mieux que quiconque évoquer cette frontière invisible entre deux rues lorsqu’elle passe devant son ancienne maison ;  dans un quartier fait aussi de rivalités et d’histoires secrètes…  Marie Hébrard : « Ce qui fait la particularité des balades que l’on propose n’est pas tant la profusion de contenu historique mais surtout l’expérience et le récit qui en ressort et surtout, la personnalité de l’éclaireur. »

Tout un chemin vers la réinsertion professionnelle

Enfin, au-delà de l’activité de guidage, outil d’accompagnement des stagiaires afin qu’ils changent de regard sur eux-mêmes et retrouvent l’estime de soi, des professionnels sont là pour les accompagner dans leur recherche d’emploi via des ateliers dédiés à maitrise des outils numériques, la rédaction de lettres de motivation ou via des mises en situation de rencontres avec des recruteurs, etc. Marie Hébard : « Quand les éclaireurs ont un entretien d’embauche, on organise des ateliers fictifs de mise en situation avec « La cravate solidaire », forme de répétition générale avec une association agrée. » Pour l’heure, 60% des éclaireurs ont retrouvé un emploi en CDD long, en CDI ou une formation qualifiante. L’an dernier le Covid a forcément perturbé quelque peu cet élan mais d’ores et déjà, 40% des stagiaires 2020 ont retrouvé une stabilité. En outre, l’association ne lâche jamais ses stagiaires et continue à les suivre, ou les oriente vers d’autres dispositifs, pour toujours s’ouvrir à d’autres lendemains, d’autres destinées.


La balade commentée, outil de réinsertion professionnelle à Bordeaux ! | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Auteur et journaliste indépendante spécialisée sur le tourisme durable et le monde chinois, Geneviève Clastres est également interprète et représentante de l'artiste chinois Li Kunwu. Collaborations régulières : Voyageons-Autrement.com, Monde Diplomatique, Guide vert Michelin, TV5Monde, etc. Dernier ouvrage "Dix ans de tourisme durable". Conférences et cours réguliers sur le tourisme durable pour de nombreuses universités et écoles.
Facebook

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Inde : 2ème édition des trophées du tourisme responsable Inde : 2ème édition des trophées du tourisme responsable...

Vingt-cinq bougies et à l’abordage du Futurum avec VATEL Bordeaux ! Le 10 octobre dernier, VATEL Bordeaux organisait le « Futurum », forum dédié au futur de l’hôtellerie et de la restauration, un évènement festif,...

Alternative urbaine Bordeaux : quand la balade commentée devient un outil de réinsertion professionnelle ! Une balades loin des sentiers battus qui a pour objectif la réinsertion professionnelle. Une initiative...

7 idées pour visiter Marseille autrement Petit tour d'horizon des initiatives à connaître pour visiter Marseille avec ses habitants, profitez des plages mais pas que ... du soleil, du petit pastis sous les platanes,...

Emilie Bourgouin, rencontre avec la main verte de Village Jourdain illage Jourdain, Village Jardin, la rue du Jardin, Liane de rue, autant de petites graines plantées par Emilie Bourgouin dans son quartier de cœur,...

La balade commentée, outil de réinsertion professionnelle à Bordeaux ! A l’heure où les habitants aiment à faire découvrir leur quartier et leur univers dans l’esprit des Greeters, Alternative Urbaine a construit...

voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda