#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable

Rendez-vous à l’Ecole Internationale de Manosque

| 2 juillet 2012 • Mis à jour le 03.07.2012 à 10h10
         

L’Ecole Internationale « Provence – Alpes – Côte d’Azur – de Manosque accueillera la Grande Journée Multimédia du Tourisme Durable le 21 novembre prochain, un lieu emblématique pour une Journée qui ne l’est pas moins.

Patio

Du projet Iter à l’Ecole International de Manosque

Si l’on veut comprendre le pourquoi du comment de la naissance de l’Ecole Internationale de Manosque, il faut revenir au projet Iter – un projet scientifique unique au monde – qui rassemble 34 pays unis dans la recherche énergétique. L’idée : reproduire une énergie qui ressemble à celle créée naturellement au cœur du soleil. L’International Thermonuclear Experimental Reactor (ITER) est donc un projet de réacteur expérimental à fusion nucléaire. Impressionnant, il représente un budget d’environ 10 milliards d’euros sur 45 ans (10 ans de construction, 20 ans d’exploitation, 15 de démantèlement), dont 45% pris en charge par l’Europe.

La France, partie prenante du projet, agit avec la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, qui participe au financement de la construction d’Iter ; l’un des sites choisi pour la construction du prototype étant justement à Cadarache, non loin de Manosque. Pour la région PACA, Iter devrait donc créer 1 400 emplois pendant la phase de construction, et 2 400 emplois pendant la phase d’exploitation. Toutefois, au-delà des emplois locaux, Iter implique l’arrivée et l’installation de nombreux experts, scientifiques et ingénieurs internationaux, souvent en contrat pour plusieurs années, et donc, en famille. C’est donc ainsi qu’est née l’Ecole Internationale de Manosque…

Création d’une école pas comme les autres

 

Bassin intérieurInaugurée en 2007, l’Ecole Internationale de Manosque a été financée par le conseil régional PACA (55 millions d’euros) et s’est engagée  à proposer un enseignement bilingue, de la maternelle à la Terminale. Particularité, elle est ouverte aux familles Iter mais aussi aux enfants de la région qui souhaitent bénéficier d’un enseignement international. En 2012, elle accueille 500 enfants (de 34 nationalités) et 86 enseignants de 16 nationalités différentes.

Autre particularité de l’école, les élèves suivent à la fois des cours en français mais aussi, des cours dans leur propre langue, afin de rester reliés à leur système éducatif. La maternelle compte ainsi une section chinois qui accueille les jeunes enfants chinois, une section japonaise, anglaise, etc. Un élève coréen par exemple, apprendra le FLE (Français Langue Etrangère) mais aussi l’ELS (Anglais Langue Etrangère) et en sus gardera un lien avec sa langue maternelle via des cours en coréens. Il en résulte des programmes parfois chargés, notamment pour les plus jeunes, mais une attention particulière est toutefois portée pour que l’enseignement reste un plaisir.

Classe chinoise

Une architecture fluide pour un ensemble HQE

 

Etalée sur plus de sept hectares, l’Ecole déroule des locaux immenses, entre maternelle, collège et primaire. Rien d’oppressant toutefois, au contraire, l’alliance du béton et du bois permet de jouer sur les contrastes de matières, la chaleur du bois venant irradier le béton, plus froid, ou l’inverse. Construite par les architectes Rudy Ricciotti et Jean-Michel Battesti, on croit relire « Eloge de l’ombre » de Tanizaki tant l’influence japonaise semble prégnante dans les jeux d’ombres et de lumières, dans les jeux d’eau aussi (bassin central). En outre, la Provence n’a pas été oublié, avec le principe de patios ouverts pour la circulation de l’air appliqué aux différentes cours.

Patio ouvertAttentif à l’environnement, les architectes ont conçu un établissement HQE (Haute Qualité Environnementale), respectant le paysage et la pente naturelle du terrain. Ainsi, le gymnase est équipé de panneaux photovoltaïques et à terme, l’école a pour objectif de revendre son électricité à EDF. Le chauffage dépend quant à lui d’une centrale à bois qui alimente également l’hôpital voisin. Enfin, la toiture est végétale (plantes endémiques) et tous les bâtiments savamment conçus pour garder chaleur et énergie.

Rendez vous le 21 novembre prochain

 

C’est donc à l’Ecole Internationale de Manosque, que le 21 novembre prochain, se déroulera une bonne partie des animations et conférences de Grande Journée Multimédia du Tourisme Durable pour la région PACA. On ne pouvait rêver d’un lieu aussi symbolique – puisqu’entièrement tourné sur le monde, l’autre, et sur le futur – et puisque l’on parle de soleil, d’autres et de philosophie, envie de conclure par cette petite histoire chinoise, confucéenne même….

Epilogue confucéen

_____________________________________________________________

Classe chinoiseDeux enfants discutent de la distance du soleil en fonction du moment de la journée. Le premier dit qu’à son lever, le soleil est plus proche de la terre qu’à midi, le second soutient l’inverse.

Le premier explique que le matin, le soleil est aussi grand qu’un dais qui surmonte le char impérial alors qu’à midi, il n’est pas plus grand qu’une assiette. Il semble avoir raison puisque plus les choses sont proches, plus elles sont grandes, et plus elles sont lointaines, plus elles sont petites.

Mais le second rétorque qu’à l’aube il fait frais alors qu’à midi, on se grille au soleil. Et que c’est donc lui qui a raison car plus on est loin du feu, plus il fait frais, et plus on est près, plus il fait chaud.

En fait, le premier appréhende la réalité par l’analyse, et le second, lui se fit à son ressenti – et chacun représente à sa manière les deux méthodes de base d’interprétation de la réalité – sachant que la culture orientale repose plus essentiellement sur l’expérience et l’intuition – alors qu’en occident, primeur au raisonnement et à la déduction.

A l’heure du projet Iter, on peut déjà remercier le Soleil d’avoir rapproché toutes ces cultures…

 


Rendez-vous à l’Ecole Internationale de Manosque | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Journaliste indépendante, auteur, spécialiste de la Chine, de l'Asie, sinologue. Publications sur le tourisme équitable. Livres documentaire jeunesse sur l'Asie. Reportages divers.
FacebookGoogle

Découvrez nos abonnements

Une réponse à Rendez-vous à l’Ecole Internationale de Manosque

  1. Baccelli a commenté:

    Je recherche un professeur de mandarin pour ma fille 8 ans, 2 ans d’avance, HPI , qui souhaite apprendre cette langue.
    Nous habitons à Bormes les mimosas , dans le département du Var.
    Nous aimerions soit un établissement qui propose des cours de mandarin, soit un professeur à domicile.
    Vous remerciant d’avance de votre prompt réponse .
    Mme Baccelli

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voyage sélectionné par Voyageons-Autrement.com

Informations utiles pour voyager

Comment découvrir la Palestine en marchant ? Et prendre le sentier de la paix, le légendaire sentier d’Abraham, tracé du Nord au Sud, en étant hébergés dans des communautés ou familles palestiniennes....

Virée mythique au Costa Rica, le pays durable de la "Pura Vida" Le Costa Rica, “pays aux habitants les plus heureux du monde”, “la petite Suisse d’Amérique Latine”, “la Mecque de l’écotourisme”, “la nation sans...

Les inscriptions sont ouvertes pour la bourse AVI Voyageurs solidaires, la 8eme bourse AVI est pour vous...

« Notre Humanité se construit grâce aux voyages » Invité à l’occasion du 75ième anniversaire du débarquement à s’exprimer sur les rapports entre tourisme et paix, Julien Buot, directeur de l’ATR, fait pour...

Enquête 2017 : Formations post BAC & Tourisme Durable Les enjeux du tourisme durable sont-ils enseignés aux étudiants, futurs professionnels du tourisme, par les écoles, universités et organismes de formation?...

Le CNAM Tourisme Présentation des différentes formations du CNAM Tourisme...

Vous êtes dans le dossier

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda