#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable

De Cargèse à Calvi, sur les routes spectaculaires de l’île de Beauté

| 27 juin 2019 • Mis à jour le 27.06.2019 à 12h32
Thèmatique :  Espaces protégés   Territoire   Vélotourisme 
         

Entre terre, mer et ciel, le paradis est à l’ouest, et il suffit de remonter le littoral corse d’un golfe à l’autre entre Cargèse et Calvi pour être happé par des panoramas vertigineux. Falaises torturées, calanques, gorges profondes, villages escarpées aux maisons fleuries, plages de carte postale, à croire que la nature s’est amusée à tisser des édens terrestres. A pied, à vélo ou en bateau à voile, de nombreux sites se laissent peu à peu découvrir, pour une immersion lente au cœur d’une nature sauvage et préservée.

Cap sur les calanques de Piana

Il faut une petite demi-heure pour rejoindre Piana depuis Cargèse, et si sur ce premier tronçon, la route est plutôt bonne, une fois passé Piana, porte d’entrée des calanques, les choses se corsent, si l’on peut dire, tant les lacets se resserrent et dominent des aplombs vertigineux dont le golfe de Porto, qui regarde au loin la presqu’île de Scandola. On raconte que c’est une histoire d’amour contrariée qui serait à l’origine des calanques, Satan n’ayant pas apprécié qu’une bergère résiste à ses charme, aurait décidé de chambouler son quotidien en brisant et modelant la roche des montagnes en tout sens, lui imprégnant le rouge volcanique de la colère. Aujourd’hui encore, pics immenses et falaises torturées de granit rouge impressionnent les visiteurs de passage, au point que l’Unesco n’a pas résisté non plus et les a inscrites sur la liste du patrimoine mondial. Une fois sur place, on peut se baigner et aller taquiner quelques poissons multicolores en pratiquant le snorkeling. Attention, seule la plage de Ficajola est accessible à pied. On peut également sillonner les calanques en randonnant au cœur des roches et des paysages sauvages. A l’office de tourisme de Piana, une brochure détaille les nombreux sentiers empruntables (Sentier du château fort, tour du Capo Rosso, etc.). Enfin, de nombreuses compagnies proposent des sorties en bateau, voire vous amèneront directement sur place en bateau à voile.

Escapade  aux gorges de la Spelunca

Depuis Piana, on peut faire une escapade aux gorges de la Spelunca, sculptées par le passage des eaux des rivières Aïtone, Tavulella et Onca. L’étroite et sinueuse départementale 124, bordée de châtaigniers, relient les villages montagnards d’Ota, Evisa et Vico, offrant des panoramas vertigineux sur les gorges profondes et accidentées que forment les montagnes abruptes au cœur du maquis. Il y a plusieurs manières de visiter le site, moins fréquenté que les calanques de Piana. L’une des portes d’entrée est le village Evisa, à 850 mètres d’altitude. Depuis le village, un sentier descend vers les gorges avant de rejoindre le petit village d’Ota. Comptez deux heures de marche. Il est également possible (mais plus sportif) de faire l’inverse, soit partir d’Ota juste après le magnifique double-pont génois baptisé « les deux ponts », et de rejoindre les gorges jusqu’à Evisa. Différents sentiers sont balisés et il est très agréable, à mi-parcours, de se baigner dans les eaux des rivières.

Du golfe de Porto à la réserve de Scandola

Station balnéaire très prisée, Porto offre un écrin azuré pour se laisser porter par le temps qui passe. Toutefois, au-delà de ses plages, elle occupe une position idéale pour visiter les montagnes alentours mais aussi, quelques curiosités locales, à l’instar de sa tour génoise, une des rares de l’île à être carrée quand la plupart sont rondes. Elle est aussi une porte d’entrée idéale pour partir à la découverte de la réserve naturelle de Scandola, sans conteste l’un des joyaux de la Méditerranée. Ce vaste territoire englobe une réserve marine et une immense zone terrestre, premier site de France dédié à la préservation du patrimoine naturel à la fois terrestre et marin permettant à l’ensemble de l’écosystème une vraie protection intégrale. La surface ainsi protégée est de 900 ha sur terre et de 1000 ha en mer soit près de 20 km² de superficie ! Véritable vitrine géologique à la beauté à couper le souffle, quand la roche écarlate plonge dans le bleu éclatant des eaux azurées, le site de Scandola correspond à la partie émergée d’un ancien complexe volcanique partiellement effondré en mer. On y trouve une grande diversité de roches volcaniques ainsi que des formations liées aux éruptions : lahars, pyroclastites, orgues rhyolitiques… Il s’agit  notamment d’un site exceptionnel pour l’étude des populations de corail rouge et, de même, la mise en protection du site a permis de restaurer la population de balbuzards pêcheurs dont il ne subsistait que quatre couples dans les années 70. En outre, d’autres espèces ont également choisi de construire leurs nids dans les falaises escarpés et pics rocheux de la réserve : aigles royaux, faucons pèlerins, cormorans huppés, goélands.

On peut ensuite reprendre la route et rejoindre Calvi, où d’autres aventures encore sont possibles, vous pourrez également trouver de nombreuses propositions pour des séjours nature en Corse via le projet de coopération franco-italien Interreg Marittimo financé par SISTINA, qui a distingué de nombreux prestataires engagés dans le cyclotourisme, le nautisme ou l’oenogastronomie dont des agences qui proposent des circuits dédiés tels Sardaine en liberté qui vous emmène à la découverte du sud de la Corse et de la Gallura à vélo, ou Jonas Vacanze ecologiche ou encore Velamica sas-charter nautico qui proposent des traversées à la voile entre Capraia et Corse, au coeur du sanctuaire des cétacés.


De Cargèse à Calvi, sur les routes spectaculaires de l’île de Beauté | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Journaliste indépendante, auteur, spécialiste de la Chine, de l'Asie, sinologue. Publications sur le tourisme équitable. Livres documentaire jeunesse sur l'Asie. Reportages divers.
FacebookGoogle

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

La Corse souhaite développer durablement son tourisme le tourisme corse est une activité économique prépondérante, qui a enregistré 3 millions de séjours en 2008 pour 30 millions de nuitées....

L'Ile Rousse Située dans le nord-ouest de la Corse, l'Ile Rousse est un site touristique de toute beauté...

Réseau National Echouage - Des exemples en Corse En Corse le Réseau National Echouage (RNE), a comptabilisé 5 animaux échoués en Corse en 1999, 11 en 2002, 16 en 2005 et 25 en 2007....

Accueil paysan Lorraine > Meuse Accueil Paysan dans un gîte en milieu rural, dans sa maison, à sa table ou à l'auberge, dans ses champs, parmi ses animaux, dans le paysage que son travail façonne Meuse Lorraine...

Accueil paysan Picardie > Aisne Accueil Paysan dans un gîte en milieu rural, dans sa maison, à sa table ou à l'auberge, dans ses champs, parmi ses animaux, dans le paysage que son travail façonne Aisne Picardie...

Accueil paysan DOM-TOM > Guadeloupe Accueil Paysan dans un gîte en milieu rural, dans sa maison, à sa table ou à l'auberge, dans ses champs, parmi ses animaux, dans le paysage que son travail façonne Guadeloupe DOM-TOM...

Gagnez 300€ pour vos prochaines vacances !
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda