#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable

Ces étonnantes icônes du tourisme durable…

| 10 septembre 2019 • Mis à jour le 10.09.2019 à 11h19
Thèmatique :  Acteur privé 
         

Rien de mieux pour devenir l’emblème du tourisme durable que d’avoir le fisc à ses trousses, de prendre des jets privés, ou d’inonder la planète de chatons à nœuds roses…  et cela  n’a rien d’une plaisanterie puisqu’après Hello Kity et Lionel Messi, voici qu’à son tour, le Prince Harry cherche à incarner le tourisme durable. Si les deux premiers avaient été désignés par l’Organisation Mondiale du Tourisme en 2017 puis 2018 comme ambassadeurs du tourisme durable ou responsable,  le prince Harry vient quant à lui de présenter un projet visant à limiter l’impact du tourisme de masse dans le monde. Rien de moins

Il y a quelques jours à peine, le mardi 3 septembre exactement, le Prince Harry a fait une déclaration devant un parterre de journalistes attentifs afin de présenter Travalyst, un nouveau projet qui a pour objectif de « réduire l’impact du tourisme de masse en mettant en avant des solutions permettant de promouvoir des pratiques durables ». Certes, le communiqué est quelque peu sibyllin, mais il faut dire que cela ne fait que deux ans qu’il est en discussion sans compter que Booking.com, SkyScanner, CTrip, TripAdvisor et Visa, les partenaires cités, ont d’autres priorités dans leur agenda…

.

Toutefois, si rien de très concret n’est précisé pour l’heure, il est prévu que via Travalyst , « les sociétés qui mettent en relation des voyageurs et des professionnels du tourisme, tels que des compagnies aériennes ou agences de voyages, usent de leur renommée pour informer et sensibiliser sur de nouvelles pratiques durables en matière de tourisme ». Et il est aussi question de renforcer la protection de l’environnement, protéger la faune, lutter contre le changement climatique, aider l’économie des communautés locales impactées par le tourisme. Un modeste cahier des charges en somme.

Les actions pour contrer le changement climatique, c’est maintenant!

Le portail Tour Hebdo précise encore : « Le prince Harry et les entreprises partenaires demandent d’abord à ce que les bénéfices tirés du tourisme profitent aux locaux et ils appellent à une mobilisation pour protéger la vie animale. Les défenseurs du projet plaident également pour que l’impact environnemental du tourisme soit durable, soutenant l’élimination des plastiques à usage unique et une meilleure façon de réduire et de compenser les émissions de CO2. Autre priorité : faire baisser la pression sur les destinations trop fréquentées. » Et Booking d’annoncer que l’on en sera bientôt plus sur Travalyst. Le suspens est intense.

Certes, on peut parfois se prendre à rêver que ces mastodontes du tourisme de masse s’emparent enfin d’un combat mené dans l’ombre depuis des décennies par bien des acteurs du tourisme solidaire, durable, alternatif, vert… Booking n’est-il pas connu pour ses infimes commissions qui n’étouffent pas du tout le monde de l’hôtellerie. Quant au prince, l’affaire des jets privés sonne comme un formidable étendard pour étayer son envie de lutter contre le changement climatique. D’autant qu’il scande encore, le cerveau en étendard : « Nous pourrions tous faire mieux et, bien que personne ne soit parfait, nous sommes tous responsables de notre impact personnel. »  Alors, on est très impatient d’en savoir plus sur Travalyst, mais aussi, on se prend d’ores et déjà à parier sur la prochaine personnalité choisie par les grands de ce monde pour incarner le tourisme durable : Bolsonaro ? Anelka ? Ou Tarzan, tiens, au fait, ce n’est pas lui qui a inventé les parcs accro-branches ?

Lectures conseillées
L’écotourisme, nouveau faire-valoir des grands groupes ?
Booking.com aux côtés des start-ups du tourisme durable ?
Changeons d’air ! Haro sur les mastodontes du tourisme en ligne !


Ces étonnantes icônes du tourisme durable… | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Journaliste indépendante, auteur, spécialiste de la Chine, de l'Asie, sinologue. Publications sur le tourisme équitable. Livres documentaire jeunesse sur l'Asie. Reportages divers.
FacebookGoogle

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Une Montagne de solutions durables dossier spécial montagne sur les acteurs et les destinations qui prônent le tourisme responsable en montagne....

9 - Quel support privilégiez-vous pour communiquer (Internet, médias papier, radio ...) ? Julien Buot nous présente la communication de l'ATES - Internet, médias papier, radio... : voyages de découverte du tourisme...

Les 25 ans de La Balaguère : 2 voyages à gagner ! Un grand jeu concours gratuit avec à la clé 50 lots dont deux voyages pour deux personnes à gagner, des réductions pour les jeunes de 25 ans, une soirée d'anniversaire...

Donnez un sens à vos vacances avec Neorizons La création de Neorizons ou l'association de deux personnalités partageant les mêmes valeurs et la passion du voyage...

Mountain Wilderness France reçoit le Prix Edouard Bonnefous, grand Prix de l'Académie des Sciences morales et politiques Prix Edouard Bonnefous, grand Prix de l'Académie des Sciences morales et politiques...

L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda