#TourismeDurable
Aventure Écotourisme Québec

Une carte du monde du tourisme de masse

| 1 novembre 2018 • Mis à jour le 03.11.2018 à 12h21
Thèmatique :  Ingénierie   Monde   Tourisme de masse 
         

Le tourisme de masse (appelé aussi surtourisme) a fait la Une de nombreux journaux cet été. Sa fulgurante et constante croissance fait tristement tourner la tête. Avec l’aide d’étudiants nous avons travaillé à lister les destinations citées dans les médias comme souffrant de sur-fréquentation touristique.

Légende de la carte :

Lorsque vous cliquez sur l’icône d’une destination vous trouverez le lien d’un article publié dans un média citant le phénomène de surtourisme dans la destination.

Couleurs : intensité du phénomène et mesures correctives

  • En noir : lieux dont l’accès est à présent interdit à cause du tourisme de masse.
  • En rouge : lieux souffrant du tourisme sans aucune mesure mise en place.
  • En orange : lieux souffrant du tourisme de masse où des mesures sont prises.
  • En jaune : lieux à surveiller, on commence à parler de tourisme de masse.
  • En bleu : lieux ajoutés collaborativement par les internautes à trier : chercher un article dans les médias, mettre dans la bonne catégorie et de la bonne couleur.

Icônes : typologies des destinations

  • Villes
  • Sites de patrimoine culturel / historique / villages
  • Côtes et plages
  • Nature
  • Événements

Méthodologie :

Les lieux listés sur cette carte sont le fruit de recherches menées par les étudiants en tourisme d’Excelia Group La Rochelle et encadrés par Florie Thielin. Il ne s’agit pas d’une étude scientifique, mais plutôt d’un observatoire de ce qu’il se dit dans les médias.

Cette carte se veut évolutive et collaborative. Ajoutez les lieux qu’ils vous semblent manquer directement sur la carte et en ajoutant le lien d’un article qui parle du phénomène dans les médias (de préférence en anglais). Et/ou partagez en commentaire ci-dessous vos remarques et propositions d’ajouts de lieux (en citant un article en référence ?). Si vous souhaitez partager cette carte sur votre site Internet ou bien participer activement à sa mise à jour, vous êtes les bienvenus ! Contactez : floriethielin@gmail.com

Pourquoi cette carte ?

Cette carte permet de mieux se rendre compte de l’ampleur du phénomène. Aussi, pourra-t-elle servir aux voyageurs qui cherchent justement à éviter ces destinations trop prisées ?
La vidéo publiée ce mois-ci par le blogueur lyonnais Usul via la chaîne YouTube de Médiapart illustre bien le cœur du problème :

———— EN SAVOIR PLUS ————

Visionnez le documentaire et dossier spécial (en anglais) sur le surtourisme publié par l’organisation anglaise Responsible Travelwww.responsibletravel.com/copy/overtourism

Liste des étudiants qui ont participé à ce travail :

  • Excelia Group La Rochelle : AUBY Théo, BOURCEVET Mathilde, CAIRE Alexandre, CEBRON DE LISLE Mathilde, DAMIDE Coralie, DENIS Delphine, DIDIER Lise, FAURE Arthur, GOREAUD Anaïs, GUEGUEN Wendy, HOCINE Rouwayda, LAGARRIGUE Audrey, MA Kaiqi, MERGOIL Mélissa, PREZEAU Marie.

Pour toute question et/ou remarque : commentez ci-dessous ou contactez directement Florie Thielin

Selon le rapport 2016 de l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT)


Une carte du monde du tourisme de masse | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Florie Thielin
Florie Thielin fait partie du collectif de voyageurs-rédacteurs-journalistes de Voyageons-Autrement. Elle accompagne aussi des professionnels du tourisme dans leur stratégie marketing et digitale. Originaire d'un petit village dans la vallée de la Loire, elle vit aujourd'hui à Lyon. Elle a aussi vécu en Russie, Allemagne, Nouvelle Zélande et Espagne. Mais sa plus grande aventure fut en Amérique Latine où elle a sillonné les routes de 16 pays, de Cancun au Cap Horn, pendant près de deux ans. Elle troquait alors ses compétences en marketing pour le gite et le couvert, tout en réalisant des interviews-vidéos sur le tourisme plus responsable avec ses amis d'Hopineo. Elle a aussi mis à jour le guide de voyage du Petit Futé Nicaragua-Honduras-Salvador.
FacebookTwitter

Découvrez nos abonnements

15 réponses à Une carte du monde du tourisme de masse

  1. David a commenté:

    Luang Prabang et ses moines – les offrandes traditionnelles
    https://www.icomos.org/quebec2008/cd/toindex/77_pdf/77-9ytg-102.pdf

  2. Caro a commenté:

    Une initiative très intéressante ! Merci Florie pour cet article.

    • Florie Thielin a commenté:

      Merci Caroline ! En fait j’ai fait des recherches car je cherchais une carte de ce type et ne trouvant pas, je me suis dit que ça ferait un travail bien intéressant pour les étudiants :) Si tu vois des lieux à ajouter, n’hésite pas à commenter en mettant un lien d’article parlant du surtourisme dans la destination et je compléterai.

  3. F.Meunier a commenté:

    Avec ses innombrables marchés de Noël, sur une période très concentrée, de fin novembre à fin décembre, Strasbourg devrait au moins être en jaune. Car le tourisme de masse s’y développe désormais toute l’année depuis l’arrivée du TGV il y a 10 ans. Cette période est de plus en plus pénible à vivre pour les résidents de l’hypercentre dont je suis.

  4. Questier a commenté:

    Bonjour et félicitations pour votre carte interactive très complète. Je travaille sur le sujet avec mes étudiants de BTS tourisme actuellement.
    Afin de la parfaire, et pour montrer que le “surtourisme” n’est pas toujours un phénomène récent, peut-être pourrait-on rajouter la Pointe du Raz, victime d’un tourisme de masse dès les années 1980 et qui a fait l’objet d’une Opération Grand Site de France au milieu des années 1990 afin de réhabiliter un site fortement dégradé par le tourisme de masse. Suit la référence du site GSF sur l’historique de ce site naturel (malheureusement en français)
    https://www.pointeduraz.com/fr/grand-site-de-france/histoire-du-site/historique-du-site
    Cordialement
    Gilles Questier, enseignant de Tourisme et Territoire au lycée Evariste de Saint Paul (la Réunion)

    • Florie Thielin a commenté:

      Bonjour Gilles, merci beaucoup ! Pour les sites français on trouve généralement que des articles en français, mais on disait en anglais pour les sites internationaux car on va diffuser cette carte via des médias partenaires internationaux aussi. Je vous ais envoyé une invitation LinkedIn. N’hésitez pas à continuer de commenter, je vais rajouter au fur et à mesure à la carte :) Cordialement depuis Lyon vers La Réunion :D

  5. questier a commenté:

    bonjour, c’est encore M. Questier.
    Je pense que rajouter l’île de Pâques serait pertinent. Ce ne sont pas les articles (récents ceux-là) qui manquent sur le sujet, comme :https://www.france24.com/fr/20180802-chili-ile-paques-rapanui-tourisme-environnement-loi-population-autochtone-preservation
    ou https://www.rtbf.be/tendance/voyage/destinations/detail_le-chili-limite-l-acces-a-l-ile-de-paques-menacee-par-la-surfrequentation-touristique?id=9986287

  6. David G a commenté:

    J’ajouterais à votre carte ces destinations : Arches NP aux usa, Tikal au Guatemala, riviera Maya au Mexique en plus de Cancun car l’affluence s’est diluée, Puerto Vallarta Mexique, Acapulco, bocas del toro Au panamá, Cartagena de las indias en Colombie, Tayrona NP Colombie, Valparaíso Chile?, Costa verde entre São Paulo et Rio (Ilha Grande, parati, par ex), mais aussi en Europe : Carcassonne, Côte d’Azur FR, Corfou kerkira Grèce, Ohrid Macedónia, Ibiza… Jetez un oeil par ici, un article que j’avais écrit sur ce sujet https://surlaroutedupatrimoine.wordpress.com/2017/03/05/suivre-le-troupeau-ou-tracer-son-chemin-carte.

  7. David a commenté:

    https://surlaroutedupatrimoine.wordpress.com/2017/03/05/suivre-le-troupeau-ou-tracer-son-chemin-carte/#more-5112 J’ajouterais à votre carte déjà très complète et selon votre méthodologie ces destinations (je vous laisse le soin de chercher des articles associés mais sûrement vous en trouverez) : Arches NP aux usa, Tikal au Guatemala, riviera Maya au Mexique en plus de Cancun car l’affluence s’est diluée, Puerto Vallarta Mexique, Acapulco, bocas del toro Au panamá, Cartagena de las indias en Colombie, Tayrona NP Colombie, Valparaíso Chile?, Costa verde entre São Paulo et Rio (Ilha Grande, parati, par ex), mais aussi en Europe : Carcassonne, Côte d’Azur FR, Corfou kerkira Grèce, Ohrid Macedónia, Ibiza… Voir la carte dans l’article que j’avais écrit dans mon blog à ce sujet. Merci pour ce travail ! David

    • Florie Thielin a commenté:

      Bonjour David, merci beaucoup, n’hésite pas à les ajouter sur la carte directement (avec le lien d’un article, de préférence en anglais pour les destinations internationales) dénonçant le surtourisme dans les destinations :D Si tu n’as pas le temps je mets de côté tes suggestions et mettrai des étudiants sur le coup au cours du mois de Décembre. Merci encore !

  8. gilles a commenté:

    Bonjour, pour rebondir sur ce qu’a écrit David, ne pas omettre Majorque avec 15 millions de touristes en 2017 (https://www.rtl.be/info/monde/europe/tourisme-de-masse-les-habitants-de-majorque-n-en-peuvent-plus-940185.aspx) ou l’excellent reportage d’Arte Regards “Majorque, un tourisme de masse qui dérange” https://www.arte.tv/fr/videos/073398-010-A/arte-regards/
    Attention à ne pas multiplier les exemples à travers le monde car la notion de “surtourisme” est à manier avec précaution. Je suis réservé sur le fait de placer de l’événementiel car dans ces cas là, la pression touristique, bien réelle souvent, n’est que ponctuelle et n’impacte pas les territoires de manière durable. Quant aux populations locales, elles ne les subissent que de manière temporaire. Autre exemple : les chutes d’Iguazu ; pour y être allé en haute saison, je n’ai pas du tout ressenti les effets d’un tourisme de masse. Beaucoup de touristes, certes, mais peu d’attente aux caisses, des touristes disséminés au travers d’un (vaste) parc national, des itinéraires très bien organisés … Certes, beaucoup de monde sur les plateformes d’observation, mais rien qui ressemble à du surtourisme. Donc, je pense qu’il faut prendre cette notion dans son sens le plus strict, notamment lorsque le surtourisme entraine un rejet de la part des populations locales (touristophobie ou tourismophobie) ou lorsque les impacts sur l’environnement sont réels et durables. Voilà,le débat continue.

    • Florie Thielin a commenté:

      Bonjour Gilles, merci beaucoup pour ces riches apports à la discussions et pour la carte. Pour des sites comme Iguazu on avait mis en jaune pour signaler un hotspot “à surveiller” et pour l’événementiel on a créé une catégorie avec un icone spécial pour bien le présenter comme événement ponctuel et non tout tourisme de masse au long de l’année. Mais peut-être que ce n’est pas pertinent ou pas assez clair dans la légende ? (Majorque ajouté!)

  9. Ping : Outils pour voyager autour du monde – La randonneuse en trip

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

'Overtourism' ou le grand défi des années à venir A l'international, on l'appelle overtourism - en français, nous pouvons le traduire, même si ce n'est pas très joli, par "sur-tourisme". Symptôme des inconvénients...

La Terre Vue du Sol un projet d'exploration solidaire et une association de voyageurs responsables La Terre Vue du Sol est un projet d'exploration des formes solidaires et responsables du tourisme. Initiative lancée...

Rencontre avec Christian Ragil, le nouveau président du GGN (Global Greeters Network) C’est lors de la rencontre annuelle du Global Greeter Network (GGN) qui se trouvait cette année à Bruxelles que nous avons rencontré...

Charte du portail : Critères des offres présentées sur Voyageons-Autrement Parce que Voyageons-Autrement travaille chaque jour à donner de la visibilité à ceux qui, par leurs changements de pratiques, font évoluer...

Les voyageurs du monde ont leur festival : il aura lieu à Paris les 18 et 19 juin prochain Le festival Partir Autrement se déroulera les 18 et 19 juin prochain au théâtre le Monfort à Paris. Il met en avant et promeut...

Traversée de l'altiplano : Carnet #3 Après quelques jours de repos bien mérités dans la tentaculaire La Paz (voir mes débuts en Bolivie et Pantanal brésilien), j’engage la manœuvre en direction du volcan Sajama....

Aventure Écotourisme Québec
L'actu en continu
Les derniers tweets
Les catalogues Voyagiste

Agenda