#TourismeDurable
La feuille de chou est là

Les Cyclonautes : louez votre matériel-vélo et partez en cyclo-camping !

| Publié le 29 juillet 2020 • Mis à jour le 31 juillet 2020 à 11h03
Thèmatique :  Acteur privé   Bons plans   Conseils   Vélotourisme 
         
© Les Cyclonautes

Le cyclotourisme vous tente mais vous n’avez ni l’envie ni les moyens d’investir dans du matériel. Qu’à cela ne tienne, passez par Les Cyclonautes. Cette petite entreprise basée dans le Jura loue tout ce dont vous aurez besoin pour une balade à bicyclette équipée et vous envoie le matériel à domicile ! Découverte d’un concept peu onéreux et efficace, élaboré par un amoureux de la pratique toute simple du vélo. 

Louer du matériel vélo par correspondance

© Les Cyclonautes

« Souvent, quand j’explique que je loue du matériel pour vélo par correspondance, les gens ont du mal à intégrer le concept. Pourtant, la VPC existe depuis des décennies… Mais c’est sans doute la combinaison matériel vélo et correspondance qui n’est pas commune », explique Charles Boucher, 45 ans, créateur des Cyclonautes. Il ajoute que pour ce type d’équipement, les utilisateurs ont en effet plus l’habitude d’acheter que de louer. Alors comment une telle idée – quasi-unique sur le sol français – est-elle venue à ce quadragénaire muséologue de formation ?

Des sites archéologiques de Douai à la campagne du Haut-Jura

Charles Boucher, créateur des Cyclonautes

« Après une carrière dans la conservation du patrimoine, je voulais changer de cadre et vivre à la campagne avec ma petite famille. Nous avons fait de la prospection par hasard dans le sud du Jura et les reliefs, la verdure nous ont plus », révèle Charles. Quant à son activité, l’idée ne lui est pas venue comme ça en un claquement de doigt : « J’ai toujours aimé le vélo mais comme ça, en étant plutôt intéressé par l’objet technique que la performance. Pour moi, un vélo c’est un moyen de se déplacer, de faire des petites virées et on doit être bien sur son vélo ». Pour autant, il ne pense pas en faire un business. C’est de sa compagne que lui vient la suggestion.

Louer plutôt qu’acheter

© Les Cyclonautes

C’est de cette suggestion que l’idée de la location par correspondance germe. « J’ai pu bénéficier d’une aide à la création de la DGE pour travailler sur le concept dans sa forme économique. Cela m’a beaucoup aidé. C’était vraiment l’idée qui primait, j’étais vraiment encouragé. On ne m’a jamais dit : tu ne tiens pas la route ! ». Tant mieux pour un amoureux du vélo qui part du principe qu’à partir du moment où l’on est bien sur son vélo, on peut aller n’importe où ou presque. C’est pour cette raison que Les Cyclonautes ne louent pas de bicyclettes mais tout ce qui va avec pour partir en cyclotourisme : sacoches, tente, roue additionnelle avec sacoches etc… « L’idée, c’est de donner l’opportunité à des personnes de partir en cyclotourisme sans avoir à investir dans du matériel qui ne leur servira que quelques jours dans l’année », précise Charles. Ainsi, si vous partez une semaine en cyclo-camping, la location de sacoches et de tout le matériel de camping (tente, matelas, matériel de cuisine…) vous coûtera à peine 200 euros, frais de port inclus ! 

© Les Cyclonautes

Outre l’aspect pécuniaire, Charles voit d’autres intérêt à privilégier la location : « Pour les utilisateurs, c’est aussi l’occasion de tester du matériel de très bonne qualité avant un achat potentiel, ou tout simplement d’en bénéficier sans avoir à l’acheter » !

L’éloge du cyclo-camping 

Le concept des Cyclonautes se marie tout à fait à ce que Charles aime dans le vélo : « Je ne prône pas la bicyclette comme moyen de transport d’une manière militante. Pour moi, cela devrait être assez naturel. Plutôt qu’une pratique très sportive du vélo ou des voyages de l’extrême, c’est l’excursion, la balade ou l’itinérance à vélo que j’encourage. Ça fait voyager très vite. Partir 3 jours en cyclo-camping, c’est comme si on partait 1 mois… ». Ce qu’il aime encourager, c’est le voyage facile, partir au hasard, « mettre son pantalon dans ses chaussettes et enfourcher sa bicyclette » . Une philosophie toute simple qu’il a commencé à étendre localement en créant un atelier de réparation qu’il souhaite bientôt opérationnel et à usages multiples. 

© Les Cyclonautes

Vers une implication locale

« La location par correspondance, c’est déjà un premier pas mais les Cyclonautes, c’est aussi le lieu où l’entreprise se trouve », développe Charles. L’idée d’un atelier de réparation de vélo a donc tranquillement germé dans sa tête : « J’aime réparer et adapter  les vélos et je me suis rendu compte qu’il s’en jetait une très grande quantité alors j’ai commencé à en récupérer pour les pièces, à les stocker et à bricoler ». Pour l’instant, l’atelier de réparation des Cyclonautes fonctionne par bouche à oreille mais Charles compte bien développer l’idée et l’étendre à des activités participatives vélo-école, vélo-randos ou de construction de vélo-machines très utiles pour un tas d’usages, bref, un lieu social aussi, « avec une cafetière toujours en route » ! En attendant que l’atelier soit officiellement fonctionnel, refaites confiance en votre bon vieux vélo et partez quelques jours bien équipé avec le matériel des Cyclonautes ! 


Les Cyclonautes : louez votre matériel-vélo et partez en cyclo-camping ! | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Elisabeth Blanchet
Ancienne prof de maths, je me suis reconvertie dans le photo journalisme en 2003 à Londres où je vivais. J’ai travaillé pour différents magazines dont Time Out London et j’ai développé des projets à longs termes dont un sujet les préfabriqués d’après-guerre, une véritable obsession qui perdure, les Irish Travellers -nomades Irlandais- dans le monde, les orphelins de Ceausescu - je suis des jeunes qui ont grandi dans les orphelinats du dictateur depuis 25 ans -. Je voyage beaucoup et j’adore raconter des histoires en photo, avec des mots, en filmant, en enregistrant… Des histoires de lieux, de découvertes mais surtout de gens. Destinations de cœur : Royaume-Uni, Irlande, Laponie, Russie, Etats-Unis, Balkans, Irlande, Lewis & Harris Coup de cœur tourisme responsable : Caravan, le Tiny House Hotel de Portland, Oregon – Mon livre de voyage : L’Usage du Monde de Nicolas Bouvier – Le livre que je ne prends jamais en voyage : L’oeuvre complète de Proust à cause du poids – Une petite phrase qui parle à mon cœur de voyageur : « Home is where you park it »
FacebookTwitter

Partagez cet article

La meilleure façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est encore de partager cet article. Merci d'avance ;)

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Circuits vélo-bateau : sur le Danube Il y a une quinzaine d’années, Grand Angle lançait ses premiers itinéraires de découverte en vélo et bateau à travers l’Europe Centrale. Une idée plébiscitée par les voyageurs,...

La Région Bretagne, laboratoire innovant du tourisme durable La bretagne s'engage dans le tourisme responsable...

Rencontre avec Monsieur Vélo LE « Coordinateur interministériel pour le développement de l’usage du vélo » qui s’emploie à passer entre les coupes budgétaires et faire avancer la cause de la petite reine. Avec quelque...

Sur le chemin de Saint-Guilhem… en VTT, avec Languedoc Nature Grâce à l’agence Languedoc Nature, cet illustre itinéraire peut également se vivre à VTT, par le biais d’une adaptation fine imaginée par Fabienne et...

Val Cenis Termignon, perle des Alpes Françaises La perle de Vanoise se dévoile à vous : Termignon où la nature, les déplacements doux et le patrimoine comme étendard dans els Alpes...

Les Gagnants du Tirage au sort du 1er Juillet 2008 Le second tirage au sort du concours Quel voyageur êtes-vous, organisé par Voyageons-Autrement vient d'avoir lieu....

RECEVEZ LA VERSION NUMERIQUE DE LA FEUILLE DE CHOU* PAR MAIL * Le canard pas comme les autres
voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda