#TourismeDurable

Footprint Project, la Fresque du climat fait son tour de France

| Publié le 20 février 2021 • Mis à jour le 20 février 2021 à 10h13
Thèmatique :  Acteur privé   Initiative privée   Livres   Portrait   Projet solidaire 
         

Aujourd’hui on vous parle d’une belle rencontre faite grâce à Time for the planet. Adrien Falewée, 32 ans a plus d’une corde à son arc : ingénieur, aventurier, écrivain et speaker. Il nous présente « Footprint Project » : 7 000 km et 7 000 personnes sensibilisées à la Fresque du climat.

Eco aventurier, speaker, écrivain
Adrien Falewée éco-aventurier, speaker, écrivain

L’éco-aventurier un brin fou !

Originaire du Nord, Adrien diplôme d’ingénieur en poche a pris conscience de notre impact sur l’environnement. Son passage dans l’industrie pétrolière lui aura fait prendre conscience que sommeille en lui un aventurier en quête de sens.

Ses périples ont commencé pour une expédition de Dunkerque à Tahiti … en cargo. Il lui faudra un mois pour le faire mais Adrien ne s’est pas arrêté là. Le jeune diplômé n’a pas froid aux yeux, il traverse durant 3 mois l’Australie en stop (les déserts australiens représentent plus que la superficie de la France) et c’est le début des aventures pour lui ! Aller à la rencontre des gens, prendre son temps, voilà la clef pour Adrien pour vivre de vraies (et intenses) expériences !

Il continue avec l’Amérique Latine et parcoure l’amazone en bateau, pour finir par la traversée de la Nouvelle-Zélande à pied – trek de Te Araroa, 3 000 km, rien que ça.

Ses péripéties dans un livre

Quand Adrien nous fait rêver avec toutes ses magnifiques aventures, on a l’impression qu’il nous fait le récit de sa balade du dimanche !

Même si ses expéditions démarrent seules, il est vite accompagné. C’est ça qui fait la différence, la rencontre et le partage avec les gens.

Livre des péripéties d'Adrien Falewée
Le livre d’Adrien sortira avant l’été.

Le 1e confinement lui aura permis de mettre la main à la plume. Son témoignage d’aventures sortira avant l’été (et on a déjà hâte de lire). Il nous partage sa traversée de la Nouvelle-Zélande à pied sur 3000 kilomètres, sa rencontre avec la culture maorie,, du jour il s’est perdu dans un volcan, ses longues marches dans les montagnes en autonomie et ses astuces (ou contre astuces) de matériel adapté ou pas à ses activités. Les dangers, intempéries, efforts physiques nous sont racontés ainsi que la richesse et diversité des paysages et les personnes qui ont marqué ses voyages.

Mais surtout pourquoi un jeune du plat pays part randonner à l’autre bout du monde alors que sa plus longue randonnée n’est que de 4 jours, une semaine avant de partir ! On n’a pas eu la chance de connaître le titre de son ouvrage, Adrien n’a rien lâché durant l’interview !! Mais vous serez bien entendu informé.

Fresque du Climat

Le 2e confinement aura été tout aussi inspirant pour notre éco-aventurier-écrivain ! Adrien découvre la Fresque du Climat, outil collaboratif de prise de conscience des conséquences de l’activité humaine sur le climat. Après plusieurs participations à des ateliers sur la Fresque, il se forme, pour à son tour utiliser l’outil et sensibiliser les citoyens sur l’urgence climatique. La Fresque est une base commune pour fédérer les gens autour de cette question du dérèglement climatique : prendre conscience, comprendre et agir !

La question s’est posée pour Adrien : comment concilier convictions « écolo » et sport outdoor ? Et là, c’est le déclic pour lui : parcourir la France et initier les citoyens à la Fresque du Climat.

Fresque du climat
Animation de la Fresque du climat pour sensibiliser aux conséquences du dérèglement climatique.

7 000 km en 7 expéditions et 7 000 fresqueurs

Le chiffre 7 représente symboliquement la volonté et la foi. C’est aussi les 7 jours de la semaine et les 7 merveilles du monde. Pour Adrien, ça sera le tour de France en 7 expéditions, soit 7 000 kilomètres, avec un objectif de sensibiliser au moins 7 000 personnes à l’utilisation de la Fresque du climat et lors de conférences.

L’(éco)aventure a déjà commencé à Malo-les-Bains le 10 janvier par une « balade » de 900 km en vélo dans les Hauts de France et le Grand-Est. Sa prochaine étape : raquettes dans le Jura.

Chaque expédition correspond à un tronçon du tour de France en mobilité douce. Même si les moyens de transports ne sont pas entièrement décarbonés (c’est Adrien qui nous le fait remarquer), notamment par la pollution générée pour produire les modes de transport, on reste sur des mobilités neutres en carbone et c’est déjà ÉNORME !!

Petit teaser du calendrier d’Adrien :

  • Janvier 2021 : Nord et Grand-Est à vélo (900 km) : check !
  • Février 2021 : Grand traversée du Jura en raquettes (300 km) ;
  • Juin 2021 :  Alpes (GR5) en guibolles (600 km) ;
  • Juillet-août 2021 : Méditerranées en kayak de mer (900 km) ;
  • Septembre-octobre 2021 : Pyrénées (GR10) à pied (800 km) ;
  • Mai-août 2022 : Atlantique et Manche à la voile (3 500 km).
7000km Footprint project d'Adrien Falewée
7 expéditions, 7 000 km, 7 000 fresqueurs sensibilisés

Comment soutenir le projet d’Adrien ?

Vous l’aurez compris, l’objectif du Footprint Project d’Adrien est de sensibiliser les gens au dérèglement climatique. Même si Adrien a déjà des partenariats ciblés (notamment avec des écoles de voile), il faut faire parler de cette initiative autour de vous !

Vous pouvez le soutenir par :

  • Prêt de matériel ;
  • Sponsoring ;
  • Relai et promotion du projet ;
  • Lui offrir l’hospitalité (et en profiter pour valoriser notre terroir!) ;
  • Une cagnotte va être lancée, vous pourrez donner librement ;
  • L’inviter à animer une fresque ou à présenter son livre.

N’hésitez pas à contacter Adrien !! On compte sur vous et bonne chance à lui pour ce challenge.

Contact 

Adrien Falewée

Site web : https://www.adrienfalewee.com/

LinkedIn : Adrien FALEWEE

Instagram : @afalewee

Facebook : Adrien Falewee


Footprint Project, la Fresque du climat fait son tour de France | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Caroline Le Roy
Bretonne et fière de l'être, j'ai toujours été sensible aux enjeux du développement durable tant dans mon bénévolat associatif que sur mon rapport à la nature. J'ai pu évoluer dans le réseau des parcs naturels régionaux où j'ai eu la chance d'accompagner des acteurs touristiques du changement. Ma sensibilité a rapidement évolué en engagement puis en militantisme. Mon défi professionnel est de développer un tourisme respectueux de la planète et des hommes grâce à l'accompagnement et le conseil aux professionnels sur les nouvelles tendances touristiques et sur les attentes des clientèles toujours plus exigeantes. Enfin je souhaite faire prendre conscience d'une conciliation possible entre transition environnementale et besoin client appliquée au tourisme et au quotidien. Je suis actuellement en préparation d'une thèse doctorale sur le vaste (mais non moins passionnant) sujet de la performance environnementale du tourisme.
FacebookTwitter

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Les trésors cachés de l'Araucanie au Chili Du Pérou à la Terre de Feu, le Chili s’étend sur 4.300 kilomètres offrant aux visiteurs des paysages parmi les plus variés de la planète. Le désert d’Atacama situé dans...

DreamVoyager, le blog éco-humaniste de Rodrigo Nous interviewons aujourd'hui Rodrigo, auteur du blog DreamVoyager, dont les magnifiques photos couplées à la forte sensibilité écologique et humaniste, nous ont particulièrement...

Neuf villes françaises s’engagent à devenir « Neuf Destinations Responsables » Depuis le 13 juin dernier, lancement officiel de leur engagement, Biarritz, Bordeaux, Cannes, Deauville, Marseille, Metz, Nancy,...

Et si la réponse au changement climatique venait des îles ? Les îles, laboratoire du changement climatique ? Avec l’augmentation des gaz à effet de serre (GES), atolls et terres des tropiques sont chaque jour...

Au service de la magie africaine Alors, certes, l’entrée dans les parcs est chère, mais c’est là un coût qui contribue directement à préserver ces endroits uniques au monde et tous leurs trésors vivants…...

Réseaux sociaux locaux : les liens qui libèrent !   Voyageons Autrement : Pouvez-vous vous présenter ainsi que le mouvement Up en quelques mots ?...

voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda