#TourismeDurable
Pacifique Sud Exotique

Cécile Clergeau, l’enthousiasme d’une enseignante-chercheuse

| Publié le 13 mars 2023
Thèmatique :  Portrait 
             

Avec Cécile, on commence à se connaitre ! Elle est experte de la gouvernance des destinations au cœur de mon sujet de recherche doctorale et elle dirige mon comité de suivi de thèse. Elle m’a accordé de son temps pour me partager son amour pour son métier d’enseignante-chercheuse et j’ai appris pleins de choses passionnantes sur la recherche en management touristique, domaine que je découvre depuis peu.

Cécile Clergeau à droite avec Nicolas Peypoch, tous deux, anciens présidents de l’AFMAT.

UNE PROFESSEURE DES UNIVERSITÉS, JONGLEUSE DE COMPÉTENCES

Économiste de formation, Cécile a « attaquée » sa carrière en « maman étudiante » puis « maman doctorante ». Le moins que lui puisse dire c’est qu’elle a foi dans son travail qui lui apporte beaucoup de joie au quotidien. Malgré la charge mentale, elle concilie brillamment carrière et vie de famille. La recherche représente pour elle un enrichissement intellectuel grâce à ce métier où on se pose des questions de société.  Elle se sent d’ailleurs « privilégiée » d’être avec des étudiants grâce à un environnement fécond basé sur l’échange. Multi-casquettes, ses travaux ont porté sur la théorie des organisations et elle s’intéresse rapidement aux territoires.

Elle est recrutée par l’ESTHUA et se passionne pour le développement local du tourisme. Son appétence pour le terrain et les méthodes qualitatives lui apportent une proximité avec son objet d’étude sur l’organisation servicielle des territoires touristiques. Selon elle, la dynamique territoriale permet de redessiner les projets touristiques, entre défi intellectuel du chercheur et utopie de contribuer à l’imaginaire d’un voyage accessible au plus grand nombre et créateur de richesses pour les territoires. Véritable optimiste, pour Cécile, le tourisme c’est l’industrie de la paix, offrant loisirs, repos et ouverture à l’autre (merci Jean Viard).

Elle intègre l’IAE de Nantes, rattachée au laboratoire d’économie et de management (LEMMA), dans l’axe « numérique et transformations des organisations ». Elle s’intéresse particulièrement à la capacité des territoires à entreprendre avec le tourisme grâce à une coordination des acteurs pour éviter d’éventuels conflits d’usage. Elle considère en effet le territoire comme un projet organisationnel qui envisage l’avenir par rapport à des enjeux sociétaux. Pour elle, le territoire touristique n’est pas un produit mais un projet (culture territoriale et valeur du service public et l’intérêt général, bonjour !).

AFMAT (association française de management du tourisme)

Cécile travaille sur différents objets de recherche : système d’information, gastronomie ou encore organisations publiques (management public comme Bibi). D’ailleurs, cette discipline « gestion publique » est peu écoutée dans la recherche en tourisme, malgré des « pointures » comme Jacques Spindler. Elle crée en 2013, l’AFMAT (initialement « association francophone de management du tourisme ») avec Jacques Spindler, Marielle Salvador et Sébastien Bédé. En effet, il n’y a pas si longtemps, les chercheurs en tourisme étaient un peu considérés comme des touristes et Cécile appréhendait la difficulté pour les doctorants d’être pris au sérieux au sein des grandes communautés de chercheurs malgré la complexité de l’objet touristique. L’association vise à faire reconnaitre les contributions des chercheurs en tourisme auprès de l’État, notamment la FNEGE (fondation nationale pour l’enseignement de la gestion des entreprises).

Grâce au travail des administrateurs de l’AFMAT, les publications scientifiques portant sur le tourisme sont davantage reconnues : classement des revues portant sur le tourisme auprès du HCERE (Haut Conseil de l’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur) et labellisation des ouvrages portant sur le management touristique auprès de la FNEGE. L’asso fête ses 10 ans et les mentalités ont évolué, passant d’une forme de pessimisme des « anciens » sur la pertinence de l’asso à un véritable éveil des curiosités pour la nouvelle génération de chercheurs. Cette communauté de recherche rassemble aujourd’hui plusieurs dizaines d’experts du management touristique.

Pourvu que cette solidarité des démarches intellectuelles dure mais c’est plutôt bien partie !! Je rassure Cécile, du côté des doctorants adhérents à l’AFMAT, « the future » comme nous appelle le nouveau président de l’AFMAT, Laurent Botti, nous sommes très liés et solidaires entre nous (voire amis pour certains qui laisse présager des belles collaborations pour des publications conjointes !).

LA VOIX DES FEMMES DE LA RECHERCHE EN TOURISME

J’ai par hasard découvert un livre sur les femmes dans la recherche en tourisme. Ce travail coordonné par Antonia Correia vise à mettre en valeur les contributions que les femmes ont apportées au domaine de la recherche sur le tourisme.  Les principes du livre :

  • Ce n’est en aucun cas un acte d’irrespect ou d’hostilité envers les chercheurs masculins ;
  • Il est co-créé par les femmes contributrices qui peuvent donc garder toute liberté de valoriser leurs travaux ;
  • Le livre propose une dimension « tutorat collectif » à travers une lettre des contributrices aux chercheuses du tourisme de demain ;
  • Ce n’est que le début : il s’agit d’une initiative inclusive mise à jour avec pour l’objectif de se renouveler.
Women’s voices in tourism research

Le livre fait presque 900 pages et il est décliné par domaines de recherche : épistémologie et méthodes, expériences touristiques, durabilité, entrepreneuriat et innovation, économie, gestion et marketing du tourisme, politique, médias / info communication, technologie, comportement touristique, …

Parmi les chercheuses françaises :

  • Isabelle Frochot : maitresse de conférences habilitée à diriger la recherche à l’Université de Bourgogne au sein du CREGO. Elle est experte du marketing expérientiel.
  • Ksenia Kirillova : professeure à l’institut Paul Bocuse, experte de la consommation touristique et de la gastronomie. Elle est éditrice en chef de la revue « Annals of tourism research empirical insights ».
  • Sylvine Pickel-Chevalier : professeure en géographie à l’ESTHUA à l’UFR ingénierie du tourisme, du bâtiment et des services. Elle travaille notamment sur le tourisme équin.

VERS PLUS D’EGALITE POUR LES FEMMES DE LA RECHERCHE

Les femmes représentent environ 50% des effectifs des BAC S, mais uniquement 35% de chercheuses, dont 11% dans les hauts postes académiques. Notons le chiffre ridicule de 3% des prix Nobel scientifiques attribués à des femmes depuis leur création en 1901 (merci qui ? Marie Curie). (source : Femmes & Sciences).

Le CNRS s’est fixé des objectifs de performance sur l’égalité professionnelle autour d’indicateurs : proportion de femmes au niveau des recrutements (environ 1/3), promotions (quasi parité proportionnelle de femmes « promouvables »), directions d’unité (22%) et médailles du CNRS. (Chiffres 2019).

En s’intéressant à la question de genre dans la recherche, le CNRS a créé en 2001, la Mission pour la place des femmes (MPDF) qui anime un réseau d’une vingtaine de correspondant.e.s en régions et interagit avec le comité parité-égalité du CNRS.  Elle agit comme un observatoire chargé d’impulser, de conseiller et d’évaluer la prise en compte du genre dans la politique globale de l’établissement. La MPDF s’est donnée l’ambition dans son plan d’action pour l’égalité professionnelle 2021-2023 de viser les objectifs principaux suivants :

  • Évaluation, prévention et traitement des écarts de rémunération ;
  • Garantie de l’égal accès des femmes et des hommes aux corps, grades et emplois ;
  • Articulation entre vie professionnelle et vie personnelle et familiale ;
  • Lutte contre les violences sexuelles et sexistes, les harcèlements et les discriminations ;
  • Gouvernance, pilotage et suivi de la politique d’égalité professionnelle.

DES FEMMES CHERCHEUSES QUI M’INSPIRENT

Corinne Van Der Yeught

Corinne est maîtresse de conférences habilitée à diriger des recherches et directrice de l’IAE Toulon. Ses travaux portent sur le management stratégique, avec une spécialisation en développement durable, tourisme durable et responsabilité sociétale des organisations. Ses recherches traitent de l’implémentation du développement durable au niveau organisationnel avec comme champ d’application privilégié le tourisme.

Saskia Cousin

Saskia est professeure de sociologie à l’Université Paris Nanterre et coordinatrice du parcours « géopolitiques, économies et imaginaires de la restitution ». Elle est spécialiste en anthropologie politique et sociologie urbaine. Elle travaille entre-autre sur le sens et l’hospitalité du voyage, le surtourisme perçu par les résidents ou encore sur les facteurs identitaires du tourisme culturel. Elle co-écrit « Sociologie du tourisme » avec Bertrand Réau en 2016 (la base à lire pour les pros du tourisme !).

Aude Deville

Aude est professeure des universités et directrice de l’IAE de Nice. Elle travaille sur le contrôle de gestion et l’audit organisationnel. Elle est co-responsable de l’axe « Normes comptables et indicateurs de performance » et coordinatrice de la Chaire « Management et Gouvernance des coopératives financières » de l’IAE de Paris. Elle a été co-rédactrice en chef de la revue Comptabilité-Contrôle-Audit. Elle est présidente de la section 06 du Conseil national des Universités (sciences de gestion).

Valérie Masson-Delmotte

Valérie est climatologue au Laboratoire des sciences du climat et de l’environnement de l’Université de Paris-Saint-Quentin, spécialisée dans l’étude des variations climatiques passées, la compréhension du cycle de l’eau et l’évaluation des modèles de climat. Elle a co-présidée le groupe de travail « bases physiques du changement climatique » du GIEC en 2015 et participé à la publication du rapport spécial sur les 1,5°C de réchauffement planétaire en 2018.

Je conclue par une punchline de Cécile :

« il faut mettre en valeur les figures féminines de la recherche et développer une solidarité concrète entre femmes chercheuses ».

ALLER PLUS LOIN


Cécile Clergeau, l’enthousiasme d’une enseignante-chercheuse | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Caroline Le Roy
Bretonne et fière de l'être, j'ai toujours été sensible aux enjeux du développement durable tant dans mon bénévolat associatif que sur mon rapport à la nature. J'ai pu évoluer dans le réseau des parcs naturels régionaux où j'ai eu la chance d'accompagner des acteurs touristiques du changement. Ma sensibilité a rapidement évolué en engagement puis en militantisme. Mon défi professionnel est de développer un tourisme respectueux de la planète et des hommes grâce à l'accompagnement et le conseil aux professionnels sur les nouvelles tendances touristiques et sur les attentes des clientèles toujours plus exigeantes. Enfin je souhaite faire prendre conscience d'une conciliation possible entre transition environnementale et besoin client appliquée au tourisme et au quotidien. Je suis actuellement en préparation d'une thèse doctorale sur le vaste (mais non moins passionnant) sujet de la performance environnementale du tourisme.
FacebookTwitter

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

   

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Par amour du Népal... L'agence Thamserku, Bluesheep propose des voyages et expéditions au Népal qui, pour faire la part belle à la montagne, n’en oublient jamais les humains qui y vivent, ni tout le respect dû à...

Au pays de l’or jaune : Les Garrigues, dépaysement garanti au cœur de la Catalogne ! La région des Garrigues en Catalogne offre un monde rural paisible avec des villages d'antan, des vignes, des oliviers et des...

Sous les auspices de Terre Cambodge erre Cambodge est basée à Siem Reap, aux portes d’Angkor. Elle propose des circuits et séjours sur mesure, à vélo ou à pied, pour découvrir campagnes et régions méconnues du Cambodge....

Désirs d’ailleurs (1/2) : 12 héros assoiffés de liberté Désirs d’ailleurs (1/2) : 12 héros assoiffés de liberté ~ par Sophie Squillace...

Ils sont partis vivre ailleurs utant de destins qui ont un jour basculé vers l’ailleurs et qui se racontent en 28 portraits dans un ouvrage qui résonne comme un marche-pied vers le grand saut. ~ par Geneviève Clastres...

Oualata Mauritanie Avant de devenir une cité-étape des caravanes traversant le Sahara et un creuset intellectuel où se diffusaient les savoirs grâce aux érudits et à leurs livres, Oualata fut d'abord un village soudanais...

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :
Portraits inspirants et réflexions sur l'égalité des sexes

carte de toutes les partenaires de voyageons-autrement voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste