#TourismeDurable
Aventure Écotourisme Québec

World me now, le blog “green lifestyle” de Pauline

| 30 avril 2018 • Mis à jour le 20.06.2018 à 9h13
Thèmatique :  Monde   Portrait 
         

Après avoir travaillé 5 ans dans le tourisme, Pauline décide d’allier sa passion pour l’audiovisuel et le voyage en créant un blog en 2017. Rapidement elle s’aperçoit qu’elle veut aussi transmettre son engagement pour l’écologie et le véganisme à travers ses articles. Son objectif devient alors d’inspirer les voyageurs et de les aider à voyager plus slow, plus vert et plus responsable. C’est aussi pourquoi elle crée une chaîne Youtube où elle prend la parole sur ces sujets pour montrer que le tourisme responsable est accessible à tous !

World me now, le blog de voyage de Pauline

Une anecdote de voyage liée aux problématiques de tourisme durable ?

Pauline : “J’ai plusieurs souvenirs qui me viennent en tête et majoritairement avec des hôtes, car c’est souvent avec eux qu’on a le temps d’échanger et de partager, notamment au moment du petit déjeuner. L’anecdote que j’ai envie de donner ne s’est pas produite à l’autre bout du monde, mais en France.
J’ai logé dans une maison d’hôte dans le sud-est où les propriétaires ont tout pensé dans une logique écologique : le linge de maison est bio, les produits ménagers sont bio ou naturels, les panneaux solaires fournissent l’eau chaude, la récupération de l’eau de pluie permet d’arroser leur jardin, les panneaux photovoltaïques fournissent l’électricité, et ils sont labellisés Clef Verte. C’était très enrichissant de discuter avec eux et de leur engagement écolo, et je trouve leur démarche complète et sincère. Je me suis aussi rendue compte qu’ils étaient investis dans leur commune, et qu’ils essayaient de faire bouger les choses depuis qu’ils avaient vu le film “Demain” de Cyril Dion et Mélanie Laurent, notamment pour le tri des ordures. Leur volonté d’agir et d’être un moteur à leur échelle m’a beaucoup touché, et je pense que c’est grâce à des initiatives individuelles que les choses bougent.
Choisir de voyager responsable c’est choisir de valoriser les acteurs qui prennent la peine de proposer une offre touristique durable. C’est important de les soutenir car c’est grâce à eux que les choses avancent.
C’est aussi pour cela que je parle de tourisme responsable sur mon blog : je m’adresse à des individus, et je suis persuadée que tout est possible si chacun fait sa part.
Mes différentes expériences m’ont donné envie de voyager comme cela parce que c’est aussi chercher plus d’authenticité et participer à une économie sociale et solidaire. Soyons clairs : je dépense de l’argent pour voyager, j’ai envie de le donner à des personnes locales et qui s’investissent dans une démarche responsable. Ne soyons pas des touristes, soyons des voyageurs.

Islande, en route pour Geysir

Ta définition du tourisme responsable ?

Pauline : “Pour moi le tourisme responsable c’est comme avoir une conscience collective. On a conscience que le fait de voyager a un impact écologique sur la Planète. On devient un touriste responsable si on a la volonté de tenter de réduire cet impact en faisant des choix dans sa manière de voyager. C’est une notion qui englobe plein de domaines : activités, hébergements, modes de déplacement, consommation, etc… Et il y a des milliers de façons de faire car chaque voyage est unique. Faire du tourisme responsable c’est réfléchir à l’impact de tel ou tel choix, tout comme réfléchir à quel produit ménager choisir pour ne pas polluer, ou quelles habitudes changer dans son quotidien pour réduire son impact environnemental.
Il y a l’idée de respect et de valorisation des populations locales, de la faune et de la flore. Il ne faut pas arriver avec ses grands sabots, mais au contraire rester humble et être dans une attitude d’écoute et d’adaptation.
D’autre part, une chose importante selon moi, est d’avoir la volonté de faire du tourisme responsable, non pas parce que c’est la mode ou parce que c’est dans l’air du temps, mais parce qu’on a envie de participer, d’apporter sa contribution, par conviction personnelle.
Généralement les voyageurs qui tentent de voyager plus responsable, tentent également d’avoir un mode de vie respectueux de l’environnement. Le voyage fait simplement partie d’une suite logique dans un mode de vie déjà tourné vers l’écologie.

Islande, sur la route dans la péninsule de Reykjanes

Et à travers ton rôle de blogueuse-voyageuse ?

Pauline : “La notion de tourisme responsable peut faire peur de part le mot “responsable” qui implique que l’on a une responsabilité. Il est plus facile de fermer les yeux et de dire “ce n’est pas pour moi”, que de s’impliquer dans le tourisme responsable, car cela nécessite une évolution psychologique, puis un changement d’habitude, que beaucoup ne sont pas prêts à effectuer pour rester dans leur confort.
Je fais ce blog pour inspirer les gens qui me lisent et regardent mes vidéos. L’idée est de donner des solutions concrètes pour voyager de manière responsable partout dans le monde, et ainsi montrer que cela est à la portée de tous. Le but est que les gens s’identifient et se disent : si elle le fait, c’est que ce n’est pas si compliqué. Cela permet de dédramatiser, de montrer que le tourisme durable n’est pas que pour les routards en sac à dos et que ce n’est pas aussi complexe que ça en a l’air.
C’est important pour moi de ne pas être moralisatrice mais de donner simplement des idées, de susciter la curiosité. Après les gens font ce qu’ils veulent. Je n’ai pas changé mon mode d’alimentation et ma façon de voyager parce que quelqu’un m’a fait la morale, mais bien à force d’écouter des expériences qui étaient différentes de mon mode de vie de l’époque.
J’aime aussi véhiculer l’idée qu’il ne faut pas se mettre la pression et ne pas vouloir mettre la barre trop haute dès le début. C’est comme toute évolution dans une vie, c’est en avançant à petits pas qu’on progresse efficacement. Autrement dit, mieux vaut se dire cette fois-ci je vais réserver un logement écolo, cette fois-là je vais consommer local, plutôt que de ne jamais sauter le pas parce que la liste des choses à faire est trop longue et donc effrayante.
Je pense aussi que c’est grâce aux blogs que de petits restaurateurs, hôteliers ou autre acteurs engagés pour un tourisme responsable peuvent se faire connaître. Car ils ne sont pas forcément sur Booking.com, affiliés à des grands groupes, référencés sur des sites de voyage connus, ou n’ont pas de labels, pour des raisons économiques évidentes à comprendre. Il faut des ambassadeurs de ce tourisme durable, il faut rassurer et montrer la voie, en testant des activités, des chambres d’hôtes, des restaurants, etc, pour ensuite parler d’eux et ainsi aider les voyageurs à la recherche de bonnes adresses éco-responsables.”

D’autres blogs de voyage à nous recommander ?

Pauline :

  • Histoires de tongs : Astrid est attachante et j’aime particulièrement ses articles de “réflexions”. C’est une tourdumondiste et auto-stoppeuse aguerrie. Sa manière de voyager force l’admiration car elle symbolise totalement l’aventurière écolo consciente et responsable !
  • One Chaï : je trouve le blog de Laurent touchant car plein de sincérité. Il part clairement hors des sentiers battus et véhicule des belles valeurs comme un profond respect envers les populations locales.
  • Planet addict : J’aime ce qu’Emma propose sur son blog car elle parle tourisme durable et s’intéresse aussi à l’écologie en général. Ses articles sont plein de bon sens et de bienveillance, et on sent son envie de transmission.
  • Belette Rousse : Adeline est une amoureuse du voyage et des animaux. Elle propose aussi bien des articles pour voyager autrement et écolo, que pour consommer plus responsable. J’adore évidemment ses articles sur les animaux qui nous sensibilisent à leur sort et nous invitent à réfléchir à notre rôle.”

Un grand merci à Pauline !

Logo World Me Now

———— ALLER + LOIN ————

Visitez le blog de Pauline : www.world-me-now.com


World me now, le blog “green lifestyle” de Pauline | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Florie Thielin
Florie Thielin fait partie du collectif de voyageurs-rédacteurs-journalistes de Voyageons-Autrement. Elle accompagne aussi des professionnels du tourisme dans leur stratégie marketing et digitale. Originaire d'un petit village dans la vallée de la Loire, elle vit aujourd'hui à Lyon. Elle a aussi vécu en Russie, Allemagne, Nouvelle Zélande et Espagne. Mais sa plus grande aventure fut en Amérique Latine où elle a sillonné les routes de 16 pays, de Cancun au Cap Horn, pendant près de deux ans. Elle troquait alors ses compétences en marketing pour le gite et le couvert, tout en réalisant des interviews-vidéos sur le tourisme plus responsable avec ses amis d'Hopineo. Elle a aussi mis à jour le guide de voyage du Petit Futé Nicaragua-Honduras-Salvador.
FacebookTwitter

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :
Les Blogs Voyages

Aventure Écotourisme Québec
L'actu en continu
Les derniers tweets
Les catalogues Voyagiste

Agenda