logo et baseline voyageons-autrement

Visiter le sanctuaire des éléphants avec Essentiel Botswana

| 22 décembre 2016 • Mis à jour le 22.12.2016 à 14h13
Thèmatique :  Acteur associatif   Acteur privé   Territoire 
         

Il abrite à lui tout seul près d’un quart des éléphants de la planète, un tiers des éléphants d’Afrique. On y croise zèbres, girafes, hippopotames, antilopes, lions, chacals…. Pas étonnant que ce pays coincé entre Namibie, Afrique du Sud, Zimbabwe et Zambie ait attiré un duo de passionnés de nature et d’observation animalière. C’est donc ce territoire à l’histoire fascinante qui n’a connu aucune guerre, qui a réussi avec brio sa transition démocratique et s’inscrit aujourd’hui comme l’un des pays les moins corrompus du continent, que Julien Marchais et Philippe Marais ont choisi pour proposer des séjours centrés sur la faune et la biodiversité, sans oublier d’intégrer une forte dimension durable.

Le sanctuaire des éléphants

Le sanctuaire des éléphants@DR

Une histoire singulière

Forte d’une histoire singulière, Essentiel Botswana est, à l’image de ce pays si méconnu, une agence engagée portée par des hommes aimantés par cette nature brute et cette biodiversité miraculeusement préservée. Dès 2001, Julien Marchais travaille sur place dans une ONG – « Des Eléphants et des Hommes » – qui œuvre à la conservation des éléphants. Très vite, il se passionne pour ce territoire préservé et développe de nombreux projets sur le terrain. « Aujourd’hui encore, mon activité principale reste la conservation des éléphants, le tourisme est pour moi une activité complémentaire. » Sur place de 2001 à 2005, il s’y rend ensuite près de huit fois par an entre 2005 et 2010, accompagnant des groupes de voyageurs. Il rédige également un guide « Petit Futé » où il valorise le savoir-faire des locaux et met en avant les guides et tour-opérateurs botswanais : « Mes nombreuses enquêtes de terrain aux quatre coins du pays m’ont montré qu’au Botswana, les expatriés (sud africains, allemands, anglais, etc.) s’étaient emparés de ce marché. Certes, il s’agit de vrais professionnels mais j’ai trouvé dommage que ce patrimoine ne soit pas plus valorisé par les Botswanais eux-mêmes. Pourtant bien formés, ils sont trop souvent exclus de l’entreprenariat en matière de tour-operating et peinent à avoir accès aux marchés émetteurs. » Il décide alors de s’associer à Philippe Marais, fondateur de Saïga (qu’il a cédé en 2011), afin de fonder Essentiel Botswana et de faire le lien entre le marché francophone et ces opérateurs locaux compétents. Animés d’une passion commune pour la nature, les deux compères allient ainsi leurs mondes, de la conservation à l’écotourisme, pour privilégier une approche naturaliste et via le tourisme, donner un maximum de revenus au pays. Essentiel Botswana est né. En tant que marque, elle existe depuis 2010.

Safari mobile

Au coeur de la faune locale@DR

Une équipe soudée

Au-delà de Julien Marchais et Philippe Marais, basés dans l’ouest de la France, qui continuent à se rendre régulièrement sur place, l’agence s’appuie aujourd’hui sur une solide équipe locale, composée de guides, chauffeurs, cuisiniers, logisticiens, mécaniciens, aides de camps, l’ensemble fédéré sur place par un tour opérateur local, Royale Wilderness Safaris, dirigé par Tasha et Johnny Ramsden, tous deux batswana, fort d’une expérience sûre des safaris mobiles. Chacun des guides a son approche. Le plus capé (30 ans de guidage en 2016 !), Richard Randall, citoyen botswanais francophone et anglophone, est un grand spécialiste de la faune du pays (mammifères, oiseaux, amphibiens, reptiles, etc.) mais connait également de manière très approfondie sa flore, sa géographie et son histoire. Récemment, Prince Wright est également entré dans l’équipe. Mostwana de naissance, francophone, il apporte une approche plus culturelle, centrée sur l’identité bostwanaise. Entre avril et novembre 2016, Essentiel Bostwana a ainsi fait partir dix groupes sur des safaris mobiles.

Observation animalière

Safari mobile au Botswana@DR

Des safaris soignés…

Sur place, l’offre s’organise autour d’un circuit phare, « Essentiel Botswana & Chutes Victoria », qui permet de découvrir les sites immanquables du Nord : le delta de l’Okavango, la réserve de Moremi, le parc national de Chobe et sa célèbre cuvette de Savuti et les Chutes Victoria. Julien : « Ce programme est notre trame principale car il est représentatif de la manière dont on veut faire découvrir le Botswana à des premiers venants. Pour le petit pourcentage qui revient sur la destination, nous proposons en général une extension dans les immenses paysages du Kalahari en complément d’un nouveau séjour dans le delta de l’Okavango. » La saison des safaris mobiles court d’avril à novembre, pour des circuits de 10 nuits et onze journées sur place, privatisable et ajustable grâce à des extensions. De décembre à mars, il est toutefois possible de faire des séjours en lodge, les pluies tropicales rendant l’organisation de safaris mobiles trop hasardeuse. Malgré une trame fixe, Julien et Philippe proposent toutefois des couleurs différentes tout au long de l’année, avec des safaris plus axés sur l’ornithologie, d’autres sur la photo, voire même le développement personnel.

Des enfants découvrent leur patrimoine

Classe nature avec Essentiel Botswana@DR

Et responsables !

Enfin, si le Botswana est le paradis des safaris haut de gamme, Essentiel Botswana souhaite aussi contribuer à en faire le paradis des habitants, avec près de 80% du prix du circuit qui revient aux partenaires botswanais afin d’aider au développement économique du territoire et à la préservation de sa remarquable biodiversité. L’agence garantit donc un taux de fuite minimal, prend grand soin de ses équipes et de ses employés et gère l’observation de la faune sauvage dans le plus grand respect des animaux et de leurs milieux naturels. Les campements une fois levés ne laissent pas une trace du passage des hommes. Et cerise sur le gâteau, sensible au fait que la majorité des écoliers du pays n’aient pas la chance de connaître ce patrimoine animalier que les voyageurs découvrent en safari, l’équipe Essentiel Botswana organise des “classes nature” comptant un enfant d’une école primaire pour chaque participant. En fin d’année, ce sont ainsi deux journées d’immersion dans la nature auxquelles se joignent des enfants de CM1, accompagnés de leurs enseignants. Cette démarche s’accompagne d’une mission éducative pour sensibiliser les jeunes à la préservation de l’environnement, aux valeurs écologiques. Julien : « Paradoxalement, la plupart des enfants scolarisés n’ont jamais vu d’éléphants car ils n’ont pas un accès aisé aux parcs nationaux. Ils vivent pourtant à une dizaines de kilomètres à peine. Ces sorties annuelles permettent de donner aux clubs environnement des écoles primaires l’occasion de sortir de leur enceinte et d’éduquer dans la nature. On les emmène avec nos guides et nos équipes, qui leur font aussi découvrir les métiers du tourisme. »

————– ALLER PLUS LOIN —————

 

Essentiel Botswana – www.essentiel-botswana.fr

4, rue Fleuriau, 17000 La Rochelle

Philippe : ++ 33 (0) 6 08 54 45 64

Julien : ++ 33 (0) 6 49 28 78 87

E-mail : contact@essentiel-botswana.fr

 


Visiter le sanctuaire des éléphants avec Essentiel Botswana | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Journaliste indépendante, auteur, spécialiste de la Chine, de l'Asie, sinologue. Publications sur le tourisme équitable. Livres documentaire jeunesse sur l'Asie. Reportages divers.
FacebookGoogle

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Megan Epler Wood, pionnière et visionnaire mondiale de l’écotourisme A l'approche de la Ecotourism and Sustainable Tourism Conference 2012,  Voyageons-Autrement a souhaité interviewer une grande figure du monde...

Candidater aux Tourism for Tomorrow Awards, c’est possible et c'est maintenant ! The 2017 Award winners were; Community Award: Ol Pejeta Conservancy, Kenya; Destination Award: Botswana Tourism Organisation, Botswana;...

L'Arbre à voyages vous tend ses branches Il était une fois un arbre dont les racines puisaient depuis longtemps dans les ressources de la terre, un arbre ancré pour une planète mouvante faite d’échanges, de découvertes...

Le Botswana, star du tourisme durable en 2016 Tandis que la République du Botswana fêtera l'an prochain ses cinquante ans d'indépendance, un autre événement d'envergure viendra marquer l'année 2016 pour ce pays du...

FRANCE 5 VU SUR TERRE : LE BOTSWANA (INEDIT) : LUNDI 10 AOUT A 21.30 Et si l’Eden existait sur Terre ? En Afrique australe, le Botswana est un pays de savane et de désert, riche de son patrimoine sauvage. Le Kalahari...

Aventure Écotourisme Québec
L'actu en continu
Les derniers tweets
Les catalogues Voyagiste

Agenda