#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable

La collaboration avec l’entreprise de déforestation Interhill nuit à l’image d’ACCOR

| 4 mai 2009 • Mis à jour le 07.07.2009 à 15h07
         

Malaisie, un projet d’hôtel ACCOR contesté

Peuples Penan - région de Sarawak en Malaisie - Source Survival

ACCOR construit un complexe hôtelier de 388 chambres à Kuching, dans la province du Sarawak, en coopération avec la compagnie d’exploitation forestière Interhill.
Ce projet nommé Novotel Interhill devrait être inauguré début 2010.


Un problème de coopération :

L’entreprise forestière Interhill est responsable du défrichage de 55 000 hectares de forêt pluviale tropicale dans l’État de Malaisie du Sarawak, sur l’île de Bornéo. 
Les Penan protestent depuis les années 1980, contre le pillage de leurs forêts par cette compagnie.

Accor face à ses engagements de tourisme responsable

Accor
En s’engageant pour le développement durable, avec notamment une Charte de l’environnement dans les hôtels d’Accor, le groupe se retrouve face à la problématique de protection des peuples indigènes. En septembre dernier des femmes Penan ont formulé publiquement des reproches d’abus sexuels à l’encontre de bûcherons travaillant dans la concession d’Interhill.

Une campagne pour convaincre ACCOR de renoncer à sa collaboration avec Interhill.
Association pour les peuples de la forêt pluviale, le Bruno-Manser-Fonds (BMF), mène une campagne visant à convaincre ACCOR de renoncer à sa collaboration avec Interhill.

Une pétition en ligne : déjà 7000 signataires

Cette organisation de défense de l’environnement et des droits de l’homme a déjà recueillit plus de 7000 signataires de Suisse, de France et d’autres pays exigent le retrait d’ACCOR du projet d’hôtel controversé “Novotel Interhill” en Malaisie.

Un premier succès
Le 16 mars, une délégation d’ACCOR rendait visite au Bruno Manser Fonds pour informer que le groupe hôtelier français réclamait maintenant d’Interhill que celui-ci formule et mette en œuvre des standards sociaux dans les six mois à venir. Le maintien du partenariat commercial exigeant que des objectifs réalistes, mais significatifs soient définis.

Article tiré de la Newsletter 8 de SPE Tourism.

Pour plus d’informations

Bruno Manser Fonds : http://bruno-manser.net

Survival : www.survivalfrance.org

Les liens connexes de cette page : Penan – Accor et le tourisme responsableCharte environnement des hôtels d’ACCOR


La collaboration avec l’entreprise de déforestation Interhill nuit à l’image d’ACCOR | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Rédaction Voyageons-Autrement

Facebook

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

EarthCheck, quel référentiel pour quel avenir ? Pas facile de choisir au sein d’une nébuleuse de normes et de labels souvent peu identifiés par le grand public. Et pourtant, si l’on a la volonté réelle de faire...

Le groupe Accor veut se positionner en Leader de l'Hôtellerie Durable De la communication à l’action, beaucoup se joue actuellement chez ACCOR....

Philippe François : l’homme qui voulait remettre l’homme au centre de… tout ! Pionnier d’un tourisme plus responsable, Philippe François a créé voici 20 ans un cabinet de conseils travaillant avec les petits...

Planet 21 pour aujourd'hui et pour demain. Planet 21 : au delà des objectifs, voir comment tout un groupe se réapproprie une nouvelle façon de penser l’entreprise....

L’hôtellerie de demain versus ACCOR Le hasard du calendrier faisant parfois bien les choses, en ce mercredi 22 février, le Directeur Général d’ACCOR Hotels, Sven Boinet, était invité à faire une conférence aux...

Les formations soutenues par l'Institut Français du Tourisme avec Jean-Luc Michaud Nous poursuivons donc notre entretien avec Jean-Luc Michaud, Président délégué de l’Institut Français du Tourisme....

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda