logo et baseline voyageons-autrement

Les huit montagnes

| 9 novembre 2017 • Mis à jour le 10.11.2017 à 14h21
Thèmatique :  Coffrets / Cadeaux   Conseils   Livres   Portrait 
         

Ce n’est pas pour rien que Paolo Cognetti a reçu le prestigieux Prix Strega (l’équivalent de notre Goncourt) pour son premier roman « Les huit montagnes » dont la traduction française est paru chez Stock en cette rentrée littéraire de septembre. Non ! Ce prix, Paolo Cognetti l’a amplement mérité, lui, qui nous invite à le suivre dans un merveilleux voyage. Par le simple pouvoir de ses mots !

Un premier roman et une histoire d’enfants

Deux enfants. Pietro, le citadin. Bruno le montagnard. 11 ans, tous les deux. Ils n’ont rien en commun et pourtant le lien d’amitié qui les réunit va les conduire, chacun à sa façon, chacun à son rythme, chacun suivant son chemin, à parcourir ces huit montagnes qui les ont rapprochés l’un de l’autre avant de les séparer pour mieux les réunir le moment venu.

Cet été-là, l’été de leurs 11 ans, Bruno accueille Pietro dans son village de Grana, en plein cœur du Val d’Aoste. De suite, le lecteur comprend que ces garçons sont un peu contraints de s’accepter l’un, l’autre. Le premier parce que Pietro et ses parents sont les invités de ses parents à lui. Le second parce que ses parents lui imposent ce séjour. Commence alors une première montagne à gravir, celle de l’approche, de la relation qui se crée, des découvertes que l’on fait ensemble, des sentiers parcourus, des bêtises que l’on partage, des fous-rire incontrôlables, de cette complicité naissante… Un premier voyage vers une amitié solide, inébranlable, même si on ne le sait pas encore.

Cet été-là, ces quelques semaines, les deux garçons ne vont pas les oublier. Pourtant la vie va faire en sorte de les séparer, de les conduire, chacun sur une route bien distincte. Pietro partira vivre à l’étranger dans une grande métropole. Bruno restera là dans cette montagne qu’il apprécie plus que tout, qui lui est indispensable pour respirer, pour vivre tout simplement.

Leur amitié pourrait n’être alors qu’un bien joli souvenir, un de ceux qu’on évoque avec nostalgie des années plus tard, avec tendresse et émotion. Et justement, vingt ans sont passés quand Pietro revient à Grana, à la demande de sa mère, en mémoire de son père et de cet été-là. Et si Bruno accueille son ami d’enfance avec sa simplicité naturelle, Pietro, lui, a quelques difficultés à retrouver les joies simples de cette nature, de cette montagne qu’il n’a pas oubliée mais qu’il n’a pas gardée en lui. Et à présent qu’il est là, c’est une nouvelle montagne qu’il doit gravir avec le soutien de Bruno. Celle qui va le mener jusqu’à cette rencontre, essentielle, avec lui, maintenant que son père n’est plus là pour lui ouvrir la voie et lui montrer le chemin.

La naissance d’un homme

Ce roman est une pure merveille de poésie. L’écriture de Paolo Cognetti est comme portée par ces pas qui nous guident au fur et à mesure que la montagne se dresse devant nous. Ce roman, c’est à la fois celui d’une rencontre et d’un apprentissage. Un véritable voyage intérieur, à la rencontre de la personne la plus importante à nos yeux : soi. Pour cela, il y a cette initiation, nos pas dans ceux de ces deux enfants, notre main dans celle du père qui remplace celle de Pietro, ces sentiers, ces pistes que l’on parcourt, ces paysages magnifiques qui se révèlent à nos yeux éblouis, ces odeurs, ces senteurs, ce calme majestueux, toute cette immensité à envelopper d’un regard et à appréhender.

Ce roman, c’est tout cela et tellement plus encore. Dès la première page, on sait qu’on va être emmené très loin, en confiance, sans savoir qu’on va être amené à assister à la naissance d’un homme. Tout simplement.

————-

Le livre a également obtenu le prix Médicis étranger 2017
Traduit par Anita Rochedy et en cours de traduction dans 36 pays.

Le livre : http://www.editions-stock.fr/les-huit-montagnes-9782234083196

“Un livre essentiel, puissant et universel.”
Philippe Claudel, L’Express

“Une langue pure et vive, tout en pudeur et profondeur.”
Sarah Gastel, Librairie Terre des Livres, Lyon

“Un touchant portrait d’un homme, vrai de ses faiblesses, de ses errements et de sa beauté.”
Fabien B., Librairie Decitre, Grenoble

 


Les huit montagnes | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Martine Galati

Facebook

Les 5 derniers articles de Martine Galati

    Voir tous les articles de

    Découvrez nos abonnements

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Tous à Clermont pour la troisième édition des Universités du Tourisme Durable !

    L'actu en continu

    Les plus partagés

      Les derniers tweets

      Les catalogues Voyagiste


      Agenda