#TourismeDurable
La feuille de chou est là

VivoVenetia : pour vivre la Vénétie autrement

| 14 août 2018 • Mis à jour le 11.08.2018 à 11h30
Thèmatique :  Acteur privé   Bons plans   Conseils   Portrait   Territoire 
         

On a tous en tête l’image de Venise, ville portuaire du Nord-Est de l’Italie plongeant sur la mer Adriatique. Venise et son histoire. Venise et ses canaux. Venise et ses ponts. Venise et ses gondoles. Venise et ses palais… Mais qui sait vraiment qu’au-delà de cette image idyllique de la Sérénissime, Venise est aussi la capitale de la région de la Vénétie, 8e région d’Italie, abritant quelques 5 millions d’habitants, riche de paysages variés entre lagunes, collines et montagnes, de petites îles et d’un artisanat à découvrir ?

C’est sur ce constat que Cécile Rousset a fondé VivoVenetia il y a 3 ans ½. Vivo : je vis. Venetia : nom latin qui a le mérite d’associer il Veneto (la Vénétie) et Venezia. « Parce qu’il n’y a pas que Venise en Vénétie, commente Cécile, et que c’est toute la richesse et la variété de cette belle région qu’il m’importe de faire connaître et apprécier. »

Forte d’un doctorat en recherche et développement en lien avec le tourisme durable, Cécile Rousset a d’abord travaillé sur des projets de coopération internationale dans des pays en développement. Elle s’est arrêtée en Italie, à Venise, après toutes ces années passées à parcourir le monde, pour faire une pause avec l’envie chevillée au cœur de créer quelque chose de nouveau en terme de tourisme responsable en reliant l’offre et la demande sur ce territoire et en utilisant tous les moyens qu’Internet met à notre disposition. « L’idée était de donner un instrument de politique publique différent, sur la base de projets communs aux acteurs publics et privés permettant de promouvoir un autre type de tourisme en Vénétie, faire découvrir toutes les activités dans les domaines de l’artisanat bien sûr mais aussi de la cuisine, de la culture, du sport… Il n’y a rien de plus valorisant que d’entrer dans la boutique d’un artisan, de le voir travailler et de découvrir sa pratique souvent ancestrale à ses côtés. », s’enthousiasme celle qui est également consultante du réseau Confartigianato Vénétie.

Depuis un an, VivoVenetia a créé l’agence de voyage, VivoExperience, offrant plusieurs propositions de séjours, du classique au plus étonnant, presque du sur-mesure, grâce aux 216 partenaires oeuvrant sur tout le territoire de la Vénétie. « Cette région a énormément à partager. Habitués à se concentrer sur Venise au sein d’un tourisme dit « de masse », les gens sont surpris et ravis de la découvrir autrement, dans une démarche respectueuse de l’humain, de l’environnement et en recherche d’une qualité de vie saine et enrichissante culturellement parlant. »

Parmi les nombreuses propositions possibles à combiner ou assembler, la fondatrice de VivoVenetia met l’accent sur cinq programmes singuliers comme :

Découvrir la Vénétie en six jours sur un parcours ralliant Venise et sa lagune, Trévise petite ville au milieu des collines du Prosecco et les montagnes des Dolomites.

Ou une semaine en vélo à travers la Vénétie, ponctuée de visites culturelles, à faire seul ou avec un guide.

Sur le même principe, une semaine dans les Dolomites.

dav

Ou encore un programme aventure avec canyonning et canoé-canadiennes, toujours dans les trois provinces de Venise avec la mer et sa lagune, Trévise ses lacs et ses collines, et les Dolomites et leurs montagnes. A parcourir en individuel ou en groupes jusqu’à 20 personnes maximum.

Et enfin l’offre la plus étonnante sans doute : visiter les thermes euganéens et y savourer des eaux thermales de très grande qualité, dans la province de Padoue, à 45 minutes de Venise en train. Ce qui permet d’associer une journée dans la Sérénissime à ce séjour d’une semaine.

Un séjour à privilégier hors saison pour en apprécier davantage encore tous les bénéfices.

A ces séjours, s’ajoutent des activités et/ou animations à choisir en options. Un riche programme pour qui veut être protagoniste de ses vacances : visite de caves, navigation fluviale à Padoue, canyonning dans le Val Maor à Belluno, ebike sur la Muniche-Venise…

Pour en savoir plus :

VivoVenetia : https://www.vivovenetia.com/

VivoExperience : http://vivoexperience.com/

 


VivoVenetia : pour vivre la Vénétie autrement | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Martine Galati

Facebook

Partagez cet article

La meilleure façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est encore de partager cet article. Merci d'avance ;)

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Aventures en pleine nature en Charentes-Maritimes A l’exemple de Jean-Baptiste Bonnin qui à la tête de l’association IODDE* a accompli en dix ans des prodiges, l’ile d’Oléron est aujourd’hui un acteur exemplaire...

Venise, triste victime du tourisme de masse ? La ville de Venise est aujourd'hui plus que jamais menacée par le tourisme de masse....

Trouver le Nord Il était une fois un monde où le GPS et les satellites n’existaient pas, un monde où les navigateurs s’orientaient encore en suivant le soleil, la lune et les étoiles, avant de découvrir la boussole,...

Cyclotourisme en Poitou-Charentes La région Poitou-Charentes regorge de bonnes idées pour passer ses vacances au vert et profiter pleinement de la nature. Engagée dans l'écotourisme, la région a mis l'accent sur...

Les Oiseaux de Passage, l'Odyssée de Paris, Wide Trip, des voies alternatives pour entreprendre Parmi les nombreuses conférences programmées lors du dernier forum « Entreprendre dans la culture »*, une table ronde...

Lutte contre le tourisme de masse : le temps des mesures Le Sénat vient en effet d’adopter à l’unanimité des mesures pour lutter contre la sur-fréquentation de sites protégés tels que la dune du Pilat, le Mont-Saint-Michel...

RECEVEZ LA VERSION NUMERIQUE DE LA FEUILLE DE CHOU* PAR MAIL * Le canard pas comme les autres
voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda