#TourismeDurable

La diagonale du vide !

| 6 octobre 2018 • Mis à jour le 06.10.2018 à 14h18
Thèmatique :  Livres   Territoire 
         

La diagonale du vide, c’est une ligne imaginaire qui traverse la France des Ardennes au Pays Basque, une ligne pas toujours rectiligne qui passe par la Nièvre, l’Indre, le Cantal, la Creuse, l’Aveyron… autant de départements parfois assimilés à nos « déserts français ». Baroudeur au long cours avec quelques 45 pays dans son escarcelle, Mathieu Mouillet a eu envie d’un retour aux sources. Avec pour seul compagnon un sac à dos et un peu d’équipement, il enjambe la Meuse et file le nez au vent. Témoin de cette aventure d’un an et demi, son ouvrage « La Diagonale du vide – un voyage exotique en France » nous livre bien plus que le récit de ses pérégrinations, il dévoile des rencontres, des petites gens, des réalités d’en bas, instantanée d’une France attachante et qui fait de la résistance… toujours.

Itinérance

La diagonale du vide@MathieuMouillet

L’ouvrage de Mathieu Mouillet ne se lit pas d’une traite, il se picore à l’envie. On l’ouvre au  hasard d’un moment, d’une page, et l’on se retrouve propulsé au cœur d’un territoire. Sur le plateau du Cézallier, par exemple, un peu de patience et voici notre randonneur attablé au bistrot de Brion. Le menu annoncé est déjà une invitation : Tartines aux plantes, Truites sauce marjolaine, Salade de laiteron plumier des sous-bois, plateau de fromages, dessert à la tomme fraîche. Le tout arrosé d’un chardonnay « qui vibre magnifiquement au pendule ». Là, Mathieu rencontre Hélène, qui a troqué sa librairie contre ce petit bistrot de campagne. « Elle fait pleuvoir de la menthe aquatique séchée dans la chapelure de ses escalopes milanaises « façon Cézallier » – viande de producteurs locaux… » Hélène : « Cela faisait longtemps que l’idée germait en moi de quitter la ville pour aller vive en pleine nature…  Je trouvais qu’à Clermont-Ferrand, on coupait trop les arbres, on ratiboisait toutes les plantes, parce que les feuilles, les fleurs, c’est gênant…. On faisait des places minérales, je ne sentais plus les saisons, le printemps, l’automne, tout ça… (…) Quand je suis arrivée ici, j’ai été émerveillée par la biodiversité… » Hélène est intarissable, Mathieu écoute, nous rapporte une à une ses réflexions, son envie d’apprendre à utiliser les plantes, à vivre avec presque rien, à résister à tout ce que l’on nous impose, la grande distribution, la voiture reine, les informations à toutes heures, la dictature du trop plein !

Itinérance

Cette autre France@M.Mouillet

 

La diagonale du vide devient alors la diagonale des joyeux drilles, des fous chantants, heureux d’avoir échappés à un monde qui névrose et assèche. Rencontre après rencontre, le bonheur de ceux qui ont su choisir émergent. Des changements de vie, des tournants à 90°, des enracinements aussi, et forcément un peu de folie, parfois. La vie, les hommes, les horizons, d’un élan désenchanté à un royaume enchanté. Autre hasard autre page. Et hop, nous voici dans les Hautes Pyrénées, chez Gilles, à Saint-Savin, là où un Mathieu blessé et fatigué a besoin de repos et pose ses pieds pour prendre sa plume. Gilles, l’accompagnateur de montagne, Gilles et son angoisse des pays plats : « Un pays trop plat, ça ne me convient pas du tout. J’aime qu’il y ait de la pente pour pouvoir monter, descendre, pour sentir au niveau de mes jambes, au niveau du souffle, que c’est un peu dur.(…) Moi, je suis un animal des montagnes, j’ai besoin qu’il y ait des choses cachées. J’aime les montagnes pour ça, parce que tout n’est pas dévoilé. »  Et impossible ici aussi de tout dévoiler, l’univers de Mathieu est riche et sa curiosité vive. Les gens parlent. Les lignes défilent. La diagonale se cabre et l’horizon défile.

Mathieu

 ——————————————

La diagonale du vide, Les éditions du Mat, 2018. 20 €, 310 pages.
les commandes se font sur le site de l’auteur Mathieu Mouillet

OUvrage

Rencontres sur la route@M.Mouillet

 

 

 


La diagonale du vide ! | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Journaliste indépendante, auteur, spécialiste de la Chine, de l'Asie, sinologue. Publications sur le tourisme équitable. Livres documentaire jeunesse sur l'Asie. Reportages divers.
FacebookGoogle

Découvrez nos abonnements

Une réponse à La diagonale du vide !

  1. David a commenté:

    Merci pour ces quelques mots, ça donne envie de lire ce bouquin et d’entreprendre ces traverses loins des circuits copiés-collés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

TicTacPhoto : Mettez en pages vos plus belles photos ! Engagements en faveur du développement durable : un dossier de #Voyageons-autrement.com#...

Solidream (le retour) : « Les œuvres du Pamir »… Après ce fabuleux tour du monde à vélo de 3 ans qui nous les avait fait connaître, les trois amis d’enfance devenus globe-trotteurs ont décidé, pour ce second...

Bilan de la Journée mondiale du Tourisme Responsable 2008 Mardi 3 juin 2008 - Paris - Bilan de la Journée Mondiale pour un tourisme Responsable 2008...

Sur les traces de Léonardo Padura Ecrivain prolixe, Léonardo Padura est le compagnon idéal pour un voyage à Cuba. Sa plume, acerbe et envolée, n’a de cesse de décrypter et d’expliquer la réalité cubaine de ces cinquante...

Béatrice et les Quatre Trésors de Prakash Passionnée par l’Inde, Béatrice a réalisé un long voyage au cœur de communautés rurales avec pour fil directeur, un ouvrage à écrire dans les pas de Prakash. Jeune garçon...

Rencontre avec Jean Marc Mignon suite au 26e Congrès mondial du tourisme social. Président de l’Organisation Internationale du Tourisme Social (O.I.T.S.), Jean-Marc Mignon nous livre ses impressions sur le dernier...

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu
Les derniers tweets
Les catalogues Voyagiste

Agenda