#TourismeDurable

Combien de membres sont réunis aujourd’hui autour de l’association VVE ?

| Publié le 21 juillet 2009 • Mis à jour le 19 janvier 2010 à 15h07
         

Association des Voyageurs et Voyagistes éco-responsablesJean-Pierre Lamic : Nous comptons une cinquantaine de membres actifs, sept voyagistes ou réceptifs. L’adhésion des voyageurs étant la plus difficile à réaliser car ce sont, de très loin, les moins concernés !
Beaucoup profitent d’Internet, lisent les informations fournies bénévolement via notre blog. Peu adhèrent, le plus souvent parce qu’ils ne mesurent pas l’utilité d’une adhésion. Je profite donc de votre interview pour leur rappeler que nos associations ont une vocation d’utilité publique. Statut  auquel elles ne peuvent prétendre qu’avec un nombre important d’adhérents. Qu’elles ont très peu de moyens financiers qui pourraient être augmentés par des cotisations (10 euros pour V.V.E., c’est un tarif véritablement accessible à tous), et que notre travail bénévole s’adresse pourtant avant tout au voyageur !
Les plus concernés sont sans conteste les guides français et étrangers, tous spectateurs d’une large détérioration de leurs conditions de travail et de salaires depuis quelques années, ce que nous sommes relativement seuls à dénoncer. Notre collaboration fructueuse avec le Syndicat National des Accompagnateurs en Montagne n’y est pas étrangère non plus.

– Pouvez-vous nous préciser les objectifs et résultats de la Charte des Voyageurs éco-responsables© ?
Jean-Pierre Lamic : L’objectif de la charte des Voyageurs éco-responsables© est bien entendu l’information du public. Les objectifs en matière de diffusion sont loin d’être atteints. Nous n’avons pas les moyens financiers de les atteindre pour le moment ; cela supposerait également une bien meilleure collaboration de certaines associations, des voyagistes et des médias, dont une partie nous tient à l’écart, tenus qu’ils sont par leurs annonceurs…


Combien de membres sont réunis aujourd’hui autour de l’association VVE ? | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Rédaction Voyageons-Autrement

Facebook

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

5 questions à Alain Laurent, délégué Général de TER_RES Quelle est la spécificité de Ter_res dans le paysage du développement territorial ?...

Tourisme et Territoire - L'expérience de Jean-Pierre Lamic (VVE) Un voyage responsable n’est pas un voyage lambda que l’on qualifie ou certifie responsable, mais un voyage élaboré dès sa conception de manière à...

Le tour du monde utile de Laurence Dupont Elle était journaliste, elle va être infirmière, « parce que l'on est proche des gens ». Laurence Dupont est revenue changée de son « tour du monde utile pour l'environnement...

Les différentes démarches qualité du tourisme responsable En 2010, nous avions déjà recensé 30 démarches qualité pour un tourisme durable et responsable. Il s'avère que le secteur du tourisme alternatif est en...

VVE et le CITR, who is who ? Question à Jean-Pierre Lamic (VVE) Peut on dire que VVE est au niveau national ce que le CITR cherche à établir au niveau international ? Et n’y a-t-il pas parfois collusion entre les...

VVE - L'association des Voyageurs et Voyagistes éco-responsables L'association des Voyageurs et Voyagistes éco-responsables s'est comme but de fédérer les énergies en matière de tourisme éco-responsable et durable....

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :

Jean-Pierre Lamic

voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda