#TourismeDurable

Travel is a joke, voyage expérimental avec Joël Henry

| Publié le 17 mars 2021 • Mis à jour le 19 mars 2021 à 16h25
Thèmatique :  Acteur privé   Bons plans   Conseils   Livres   Portrait 
         

Ça fait longtemps que je voulais interviewer Joël Henry, fondateur du Latourex – laboratoire du tourisme expérimental. Si vous êtes amateur-rice de jeux et de voyages, cet article est pour vous.

Travel is a joke
Autostop expérimental

Joël Henry, l’artiste inspirant et inspiré

Joël est ce qu’on peut qualifier d’épicurien, cultureux, curieux et touche-à-tout. Journaliste et rédacteur pour Arte, il a aussi travaillé comme bouquiniste, travailleur social, photographe, inventeur de jeux de société ou encore organisateur d’évènements culturels. Ce strasbourgeois fonde en 1990, le Latourex (LAboratoire de TOURisme EXpérimental), défini comme « un organisme scientifique non gouvernemental qui étudie les mécanismes fondamentaux de l’activité humaine connue sous le nom de tourisme et s’attache à découvrir de nouvelles façons d’aller voir ailleurs ».

Pourquoi ce labo ? Nous sommes en pleine explosion de la culture du jeu dans les années 80 (jeu de rôle, jeu grandeur nature, murder party, …). Joël est urbain, passionné de livres (qui pour lui représentent un terrain de jeu, tout comme le tourisme) et inspiré par les mouvements artistiques avant-gardistes et surréalistes. Il se dit, « et si on cassait la routine par le jeu ? » Le jeu étant un merveilleux outil pour explorer le monde.

Copyright Le Monde

Expérimental même en temps de crise

On évitera de se plomber le moral avec le contexte sanitaire actuel… Difficile de vivre des aventures quand on est invité à rester à 1 km de chez soi.

Joël, comme les autres français, a dû vivre ce fameux kilomètre lors du 1e confinement. Ça ne l’aura pourtant pas empêché de le vivre autrement. Prendre le temps (on en avait au printemps dernier…) et sortir de sa zone de confort, challenge accepté chez les Henry.

L’astuce de Joël : découvrir son quartier version alternative : en sortant de chez soi, prenez la 1e à gauche, puis 1e à droite, re 1e à gauche, etc. Jusqu’à arriver à un cul de sac. Pas besoin de matériel, juste les yeux pour s’émerveiller.

Sorti de son kilomètre, on peut tester l’aléatourisme, c’est-à-dire visiter une ville en fonction du nom des rues de A à Z.

Ou tout simplement voyager et s’évader par la culture : lire un carnet de voyage, écouter de la musique du monde, regarder des films et fictions qui se déroulent à l’étranger.

L’invitation au voyage vu par Joël et Maïa Henry

Voici une petite sélection des meilleurs voyages expérimentaux du couple, qui saura nous donner des idées pour nos prochaines expéditions. La dénomination des expériences est inventée et prend ses racines toponymiques dans le latin et le grec.

  • Tour du France en TER en 50 jours (le secret c’est le temps ou plutôt la lenteur accorder à son voyage) ;
  • Erotourisme : découvrir une ville en cherchant l’être aimé. Pas de lieu de rendez-vous fixé, c’est le hasard qui décide ! De quoi alimenter votre tête à tête du repas une fois retrouvé ;
  • Monopoly-tourisme : explorer une ville en se servant du plateau du jeu comme carte ;
  • Cécitourisme : parcourir un lieu inconnu sans le voir. Passer une visite les yeux bandés guidée par une personne de confiance.

Bref, il faut surtout se faire plaisir, créer ses propres consignes de jeu. Ce qui caractérise le tourisme expérimental ce sont les contraintes (ludiques) qui procurent un sentiment de liberté et offrent de belles surprises.

Moi aussi, j’ai pu tester et approuver quelques expériences expérimentales que je vous livre :

  • Mascotte de voyage : voir le monde (ou du pays) par les yeux d’une mascotte que vous emmenez avec vous en séjour et que vous prenez en photo devant les sites touristiques (dans l’esprit du nain de jardin d’Amélie Poulain) ;
  • Contre-tourisme : faire l’inverse de ce qu’un voyageur fait habituellement. Vous pouvez prendre les touristes en photo devant un site de visite, immortaliser le contre-champ de celui-ci.  En bref, faire l’opposé des conseils touristiques donnés dans les brochures et guides ;
  • Auto-stop expérimental : voir jusqu’où son pouce va nous mener. Faire du stop et aller là où on vous déposera. Vous pouvez apporter une pancarte avec une destination très lointaine (voire insulaire). C’est une super façon de briser la glace quand on fait du stop.

Du ludotourisme au locatourisme

Dés et ludotourisme
Ludotourisme et jeu de dés

Vous l’aurez compris, le jeu c’est la base. J’ai travaillé avec Joël et nous sommes parti des 7 merveilles du monde. Non pas les œuvres artistiques et culturelles mondialement connues mais nos merveilles à nous.

Listez 7 atouts de votre territoire : une personne, un plat du terroir, un paysage, une activité, … Votre best-of intime et personnel. Et évitez les « hotspots ». A cela vous y ajoutez une consigne de jeu, un moyen de transport, un aspect sensoriel ou artistique et éventuellement un compagnon de vadrouille. Tirer au sort et laissez-vous aller.

Exemples :

  • Transport : à reculons, en monocycle, en cani-rando, à cloche pied, sur le dos de quelqu’un, …
  • Sens : yeux bandés ou de nuit, visite olfactive, trouver un maximum de textures et matières lors de la visite et en faire une carte postale 3D, blind test de chant d’oiseaux, …
  • Art : partez d’une vieille carte ou photo et retrouver les sites aujourd’hui, comptez les couleurs aperçues durant la visite, combinez musique et visite, …

Aller plus loin

Je vous invite à lire les fictions de Joël, plusieurs ouvrages aux éditions LE VERGER.

« La véritable histoire de container city »

http://www.verger-editeur.fr/La-veritable-histoire-de-Container-City

Un petit bijou bricolé mais extrêmement drôle, l’opération Alpenstock avec Maïa Henry en guest star et Joël en flic bizarre.

https://vimeo.com/431878679

Enfin, allez sur le site du Latourex pour trouver des idées ou achetez le guide Lonely Planet sur le Voyage Expérimental.

Vous pouvez aussi lire l’article de Jean-Luc Boulin sur le blog etourisme.info sur le locatourisme paru en mai dernier.


Travel is a joke, voyage expérimental avec Joël Henry | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Caroline Le Roy
Bretonne et fière de l'être, j'ai toujours été sensible aux enjeux du développement durable tant dans mon bénévolat associatif que sur mon rapport à la nature. J'ai pu évoluer dans le réseau des parcs naturels régionaux où j'ai eu la chance d'accompagner des acteurs touristiques du changement. Ma sensibilité a rapidement évolué en engagement puis en militantisme. Mon défi professionnel est de développer un tourisme respectueux de la planète et des hommes grâce à l'accompagnement et le conseil aux professionnels sur les nouvelles tendances touristiques et sur les attentes des clientèles toujours plus exigeantes. Enfin je souhaite faire prendre conscience d'une conciliation possible entre transition environnementale et besoin client appliquée au tourisme et au quotidien. Je suis actuellement en préparation d'une thèse doctorale sur le vaste (mais non moins passionnant) sujet de la performance environnementale du tourisme.
FacebookTwitter

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Les huit montagnes Paolo Cognetti a reçu le prestigieux Prix Strega (l'équivalent de notre Goncourt) pour son premier roman « Les huit montagnes »...

Dans l’œil de Reza Article sur le photographe Reza, invité d'honneur d'Icare...

Des Pyrénées aux confins du monde avec La Balaguère Spécialiste des voyages à pieds et acteur reconnu du tourisme d'aventure, La Balaguère emmène depuis près de 30 ans des randonneurs aux 4 coins du monde....

Le tourisme de demain avec Jean-Michel Blanc On évoque avec Jean-Michel Blanc des pistes de réflexion pour, on l’espère, des lendemains plus durables…...

Idée circuit pour découvrir autrement le Bénin Circuit écotourisme en groupe à la découverte des richesses naturelles, historiques, culturelles du Bénin proposé par L'Arbre à Voyages...

Citoyens de la Terre, 18 ans de tourisme solidaire Depuis dix-huit ans, Citoyens de la Terre crée des liens, met en réseau dans le but de développer une intelligence territoriale et citoyenne, en Région Sud et dans...

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :
Citoyens engagé.e.s

voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda