#TourismeDurable
La feuille de chou est là

Partez au Pérou pour un voyage écosolidaire

| Publié le 27 juin 2016 • Mis à jour le 28 juin 2016 à 9h00
Thèmatique :  Acteur associatif   Monde   Projet solidaire 
         

Fondée en 1997 par une équipe française, l’association Ikamaperu travaille en collaboration avec les locaux pour aider à la préservation de la forêt amazonienne, et plus particulièrement à la conservation d’espèces végétales et animales, notamment certains primates. Très engagés sur le terrain, passionnés et animés par l’envie de participer à la préservation de cet écosystème hors-norme, les membres de l’équipe se font toujours un plaisir d’accueillir des écovolontaires. Alors, si vous êtes avides de voyages utiles et enrichissants, suivez le guide !

Un programme de préservation et de réhabilitation

La Media Luna, centre de réhabilitation des primates où travaillent les membres d’Ikamaperu, est située au nord-est du Pérou, non loin de la Réserve Nationale de Pacaya Samiria. De là, l’équipe se bat pour tenter de préserver un peu de la faune et la flore de cet écosystème si précieux qu’est celui de l’Amazonie. Parmi les grandes actions menées par l’association, citons par exemple le programme de réhabilitation des singes laineux et atèles, espèces menacées aussi bien par la destruction de leur habitant que par le braconnage, ou celui de  la restauration des écosystemes.

Lagotriche laineux

La préservation des singes endémiques est l’une des missions phares d’Ikamaperu, comme ici avec ce lagotriche laineux

Luttant contre le trafic des animaux, Ikamaperu accueille des singes adultes comme des bébés, à qui ils tentent d’apprendre à devenir autonomes et à se débrouiller sans les hommes, pour pouvoir ensuite être replacés dans leur environnement naturel. Ikamaperu travaille d’ailleurs en partenariat avec diverses associations et fondations engagées dans la sauvergarde des animaux, qui les ont par exemple aidé à accueillir six singes atèles belzebuth, l’une des espèces de primates les plus menacées d’Amérique du Sud. Ikamaperu propose également de parrainer les animaux sauvés : une aide financière toujours plus que bienvenue et un moyen simple et efficace (pas besoin de billet d’avion pour l’Amazonie !) de s’engager en faveur de la protection animale.

L’écovolontariat, un état d’esprit

Toutefois, il existe un moyen encore plus efficace et surtout particulièrement enrichissant et formateur d’aider Ikamaperu : se rendre sur place. Que vous soyez passionnés de nature, de biologie ou encore d’écologie, l’association saura vous accueillir, vous encadrer avec la participation d’un éthologue français, et vous faire partager ses nombreux projets. A travers des séjours de deux semaines, vous aurez l’occasion, entre autres, d’observer les tortures et les étonnants botos, dauphins roses d’Amazonie, ou encore d’accompagner les équipes dans ses sorties de sensibilisation et de pédagogie auprès des communautés environnantes.

Vous vous joindrez aux équipes locales pour les assister dans leur travail quotidien !

Bref, c’est un voyage unique et salutaire qu’Ikamaperu permet à tous ses écovolontaires d’expérimenter, mais c’est aussi un investissement, une envie d’aider et un réel dynamisme qui sont attendus : sur place, l’électricité ne fonctionne que quelques heures par jour, et les repas ne se font qu’avec des produits locaux (poisson, manioc, bananes plantain, poulets et fruits). Si vous êtes adeptes du voyage farniente et avez du mal à quitter votre petit confort, passez votre chemin ! Comme le rappelle l’association, « ce projet ne vous convient pas si vous êtes accro aux jeux vidéo, à Facebook et au Nutella !« . Vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas…

Alors, si vous souhaitez vivre une aventure hors-du-commun et véritablement voyager autrement, rendez-vous sur le site d’Ikamaperu, où vous trouverez toutes les informations nécessaires à votre prochain voyage !


Partez au Pérou pour un voyage écosolidaire | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Mélusine Lau

Facebook

Partagez cet article

La meilleure façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est encore de partager cet article. Merci d'avance ;)

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Projects Abroad - Agir concrètement au service de la planète Projects Abroad - En tant que volontaire au sein de la réserve de Taricaya, les participants sont responsables des soins donnés aux animaux sauvages...

Charte éthique de l'écovolontariat La 3ème étape de la création d'une Charte éthique de l’Écovolontariat démarre...

Missions d'écovolontariat pour protéger les tortues marines de Camaronal Tropical Adventures propose aux écovolontaires des missions de protection des tortues marines de Camaronal et la sauvegarde de leurs œufs....

Tarif des missions d'écovolontariat en Afrique du sud, avec Daktari Les tarifs des missions de volontariat avec Daktari sont compris entre 550 euros (1semaine) et 3990 euros (3 mois)...

Daktari - Missions d'éducation et écovolontariat en Afrique du Sud Daktari est situé dans une reserve privee d'Afrique du Sud. Daktari propose une mission pour éduquer les enfants défavorisés sur l'environnement...

Quiz Un Voyage Responsable - Les réponses aux questions sur l'écotourisme Ecotourisme - Les réponses du Quiz Un Voyage Responsable sur l'écotourisme...

RECEVEZ LA VERSION NUMERIQUE DE LA FEUILLE DE CHOU* PAR MAIL * Le canard pas comme les autres
voir la carte
La Feuille de Chou, l'aventure continue
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda