#TourismeDurable
La feuille de chou est là

Un retour aux sources à travers les aliments au musée de la transhumance des Abruzzes

| Publié le 23 novembre 2012 • Mis à jour le 23 novembre 2012 à 11h05
         

Quand on me dit, « on va visiter le musée de la transhumance », j’avoue que je fais un peu la moue. Ces vieux musées qui sentent le renfermé, avec un film à faire bailler, quelques objets rouillés et des textes à rallonge…. Mais quelle surprise en arrivant chez Mariapia Graziani ! Bon, le musée a un petit quelque chose de ce que je viens de décrire. Mais Mariapia le sait bien. C’est pourquoi elle s’attache à proposer des activités en parallèle de son musée, des activités bien plus… alléchantes !

Mariapia Graziani, du musée de la transhumance du parc national des Abruzzes, ne se contente ps des vieux objets. Elle propose de nombreuses activités, basées entre autres sur la nourriture, pour en apprendre plus sur l’Histoire et sur notre environnement.

Toute souriante, elle nous accueille dans le hall décoré de peintures racontant l’histoire de la région des Abruzzes, de nos ancêtres cueilleurs à l’Homme de demain. Devant les peintures, deux tables remplies de plats, cachés sous des serviettes. « Je vous ai préparé une petite dégustation. Comme les peintures, nous allons remonter le temps, à travers la nourriture. » Un  »Repas avec l’Histoire ». Pour commencer, Mariapia explique que les premiers hommes étaient des chasseurs cueilleurs, et nous tend un plat en bois rustique rempli de petites pommes sauvages, de pignons et de noisettes.

Puis elle raconte l’histoire de l’Italie, les différentes guerres entre différents peuples, et comment ils buvaient, lors des traités de paix, la ratafiat « ce qui signifie,  »Que le traité soit ratifié »». Notre hôte nous sert alors un verre de cet alcool sucré. L’histoire se déroule, et la dégustation continue : fromages fabriqués dans le parc, vin des Abruzzes, olives, pain aux différentes céréales….

Un voyage pour les papilles dans l’histoire de la région. La passion de Mariapia épice davantage ces aliments déjà si goûteux.

Les enfants peuvent  »bouffer avec les ours »

Puis une petite visite du musée s’impose, la transhumance ayant totalement disparue d’Italie. « Aujourd’hui, les bergers transportent les brebis en camion » regrette Mariapia. Fernandino, accompagnateur de montagne au parc Sirente Velino avait déjà abordé le sujet, précisant que les bergers « viennent d’autres pays, comme de Macédoine. Les Italiens ne veulent plus exercer ce métier. »
Mariapia Graziani propose d’autres activités gustatives touristes, comme cette  »Bouffe avec les ours » réservée aux enfants. « Le printemps les ours mangent beaucoup. Je prépare un menu à base de produits mangés par les ours : fruits, baies, noix. Pour les insectes, je fais du riz noir ! Précise tout de même la propriétaire du musée. Puis les enfants doivent manger comme les ours, avec, ou sans les mains ! »

Après ce retour aux sources, peut-être aurez vous la chance de recevoir une petite phrase en cadeau. Moi, j’ai reçu une citation de Cesare Pavese : « Il faut un pays. Un pays veut dire n’être jamais seul. Savoir que dans les gens, dans les plantes, dans la terre, il y a quelque chose de toi, qui, quand tu n’es pas là, reste là à t’attendre.

Lien et adresse
Le musée de la transhumance
Via Benedetto Virgilio, 1 – 67030 Villetta Barrea
Tel. 340/3174515


Un retour aux sources à travers les aliments au musée de la transhumance des Abruzzes | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Aurélia Dumté
Journaliste, photographe à certaines heures du jour et de la nuit, marcheuse au rythme des papillons et des plumes qui jalonnent mon sentier, j'aime rencontrer les gens, d'ici, de plus loin, ce qui font des petites choses, ceux qui en font des grandes.
Facebook

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Sous les auspices de Terre Cambodge erre Cambodge est basée à Siem Reap, aux portes d’Angkor. Elle propose des circuits et séjours sur mesure, à vélo ou à pied, pour découvrir campagnes et régions méconnues du Cambodge....

Retour sur le FITS Maroc 2012 - Volet 5 Il n’est guère possible de quitter Taliouine sans évoquer le safran. Produit du terroir emblématique, il est aussi au cœur des enjeux d’un territoire décidé à en faire une...

Un Géoparc Mondial de l'Unesco en Bretagne ? Candidature du PNRA au label Géoparc Mondial Unesco...

A l'ouest (de la Catalogne) du nouveau! Barcelone a la fâcheuse manie d'éclipser le reste de la Catalogne. Quittons les ramblas pour découvrir les Terres de Lleida qui se déploient jusqu'au Pyrénées. Train spectaculaire,...

Concilier luxe et écologie : le bel exemple du Grand Hôtel Cannes Le Grand Hôtel de Cannes, situé sur la Croisette, s'engage concrètement en faveur du développement durable....

RECEVEZ LA VERSION NUMERIQUE DE LA FEUILLE DE CHOU* PAR MAIL * Le canard pas comme les autres

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :

Abruzzes 2012

voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda