#TourismeDurable
La feuille de chou est là

Les paysans du tabac de Viñales

| Publié le 23 octobre 2017 • Mis à jour le 23 octobre 2017 à 10h06
Thèmatique :  Routes du Monde   Territoire 
         

Le village de Viñales, implanté sur une terre vouée à l’élevage dès 1607, a été fondé au 19e siècle avec l’essor de la culture du tabac. Dans cette vallée pousse l’un des meilleurs au monde, celui dont on fait les puros, les havanes. Et pourtant, à voir les paysans locaux, les guajiros, pousser leur charrue derrière une paire de bœufs attelés, à observer les séchoirs traditionnels coiffés de leur toit de palmes séchées, on a bien du mal à imaginer que de cette campagne tranquille sortiront les illustres cigares qui approvisionnent les plus grandes compagnies au monde telles Cohiba, Romeo&Julieta…

Cuba

L’homme au cigare@GClastres

Dieu est un fumeur de Havane

Pour les occidentaux qui regardent toujours le monde avec les yeux de Christophe Colomb, le cigare a cinq siècles d’histoire. Pour les Indiens, habitués depuis toujours à fumer ces bâtons de feuilles roulées, le tabac a toujours été une plante sacrée, à l’image de la coca ou de la vigne. A Viñales, le tabac est planté entre octobre et novembre et récolté en février ou mars. Et dans les champs, les techniques ancestrales sont toujours à l’honneur. Manolo : « La traction animal est un choix. La plante a besoin d’un sol souple. Le poids du tracteur tasse trop la terre et fragiliserait les plants. Cultiver de façon mécanique entrainerait une perte de qualité. » Le tabac est ensuite entreposé pour séchage pendant trois mois et durant ce long processus, chaque feuille est régulièrement retournée. Puis, lorsque commence la fermentation, on ajoute un peu d’eau, parfois même un peu de miel, du rhum, de la canne à sucre. Chacun a ses secrets. La feuille fermente alors de 3 à 21 jours à une température de 41° maximum puis quelques heures à 60°.

Champs de tabac

Paysan au travail@GClastres

Visite d’une entreprise publique

Rendez-vous dans un entrepôt de tabac pour voir ce qu’il advient des feuilles ensuite. Une guide d’état nous accompagne et nous explique le processus. Les feuilles de tabac sont d’abord triées en fonction de leur qualité. Les meilleures sont réservées pour l’intérieur du cigare, les moins bonnes pour l’extérieur. Chaque partie d’une feuille est utilisée. Les femmes s’occupent alors du pressage. Les feuilles cassées sont réservées pour le tabac des cigarettes ou les pipes. Une fois pressées, les feuilles sont rassemblées dans des paquets que l’on entrepose. La maturation dure alors de quatre à cinq ans pour les meilleurs cigares, avant de partir à l’usine. En tout, 86 ouvriers dont 72 femmes travaillent sur le site pour un salaire de 365 pesos par mois (20 CUC). Habituée aux questions des visiteurs, la guide ajoute, précédant presque les interrogations : « Les ouvrières travaillent 8 heures par jour, sont prises en charge pour la maternité, ont une sécurité sociale et un mois de congé annuel. » Malgré tout, le travail est rude, et l’on voit peu de jeunes, qui préfèrent faire autre chose…

Vinales

Tabac cubain qui mature@GClastres

De la tripe et du nez

Une fois mature, le tabac est roulé à la main. Le puro est composé de la tripe, mélange intérieur lui-même produit de l’assemblage de trois types de feuilles (seco, ligero et volado). Puis, la tripe est enveloppée par la sous-cape, qui forme le cigare, alors placé dans un moule avant d’être habillé par la cape, feuille souple et sans défaut. L’usine produit 350 tonnes de tabac à l’année. Les paysans vendent à l’état 90% de leur production. Ils n’ont pas le choix. Des équipes de vérification passe contrôler la qualité et le poids. Pour les 10% restants, en revanche, il est possible de revendre aux touristes de passage. C’est le cas de Benito, qui accueille les visiteurs dans sa petite maison sur les sentiers de campagne de Viñales. On s’assoit autour de la table, et là, la démonstration commence. Il explique la production, exhibe une magnifique feuille, roule délicatement le cigare, et nous invite à le goûter. La conversation se poursuit dans les volutes de cigare.

Paysan producteur

Benito@CClastres

Depuis quelques années, les producteurs de tabac de la région tentent d’organiser une « route du tabac » pour permettre aux visiteurs de découvrir les champs, les « séchoirs » et les fabriques, de mieux comprendre aussi les nombreuses étapes de fabrication du cigare et ce, d’autant que la vallée abrite une culture originale, le Viñalero, chants des anciens esclaves qui travaillaient dans les plantations, et dont Benito Hernández Cabrera fut le principal interprète. Difficile de quitter Viñales sans quelques cigares dans son escarcelle, même sans être fumeur, juste pour le plaisir de l’échange.

Vinales

Champs de tabac et séchoirs@GClastres

———- ALLER PLUS LOIN ——————

Contacter Daily pour découvrir les paysans du tabac Vinales avec elle :

dailypotter@nauta.cu ou 58 34 29 22.

La casa où séjourner / Casa de Manolo. 48 68 12 19   & Mobil : 52 70 07 8

16J en chambres d’hôtes à Cuba avec Puraventura

 


Les paysans du tabac de Viñales | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Journaliste indépendante, auteur, spécialiste de la Chine, de l'Asie, sinologue. Publications sur le tourisme équitable. Livres documentaire jeunesse sur l'Asie. Reportages divers.
Facebook

Partagez cet article

La meilleure façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est encore de partager cet article. Merci d'avance ;)

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Voyager autrement - Tourisme responsable et solidaire Voyager autrement (vacances bleues) entend tisser des liens durables avec les acteurs du développement. Pour cela, une participation financière (promotion activité)...

Voyage en immersion au sein d'un pays controversé : sur les pas de Jean Pierre Lamic dans son Cuba Jean Pierre Lamic vous donnent les cléfs pour voyager responsable à Cuba, son pays de coeur...

La rentrée 100% énergie de Voyageurs-voyagistes éco responsables Un tour d'horizons de ce qui s'est passé cet été et va arriver chez VVE et ses adhérents...

Voyage à Cuba - La Havane La capitale cubaine, au charme suranné, à l'ambiance unique, mérite sa place sur la liste du Patrimoine mondial - La capitale cubaine, au charme suranné, à l'ambiance unique, mérite sa...

Ils sont partis vivre ailleurs utant de destins qui ont un jour basculé vers l’ailleurs et qui se racontent en 28 portraits dans un ouvrage qui résonne comme un marche-pied vers le grand saut....

Puraventura : une passion de l’Amérique Centrale contagieuse… Bonne nouvelle pour les voyageurs épris d'Amériques. Le spécialiste de l'Amérique du Sud Viventura vient d'ouvrir une nouvelle agence dédiée à l'Amérique...

RECEVEZ LA VERSION NUMERIQUE DE LA FEUILLE DE CHOU* PAR MAIL * Le canard pas comme les autres

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :
Cuba Autrement, au-delà des clichés

voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda