#TourismeDurable
La feuille de chou est là

Le seigneur des sables

| Publié le 23 juin 2017 • Mis à jour le 23 juin 2017 à 9h59
Thèmatique :  Livres   Monde 
         

Aviateur, aventurier, écrivain, poète, Antoine de Saint-Exupéry est sans conteste un voyageur de l’extrême qui élut le ciel comme son plus beau terrain de jeu. Engagé en 1926 au sein de la compagnie toulousaine de Latécoère, future Aéropostale, il fera partie des héros volants dans la lignée de Guillaumet et Mermoz, filant par tout temps pour acheminer le courrier de Toulouse au Sénégal, puis en poste à Cap Juby pour secourir les aviateurs en détresse. Dans une bande-dessinée dont le deuxième tome  retrace aussi sa période américaine, Pierre-Roland Saint-Dizier nous raconte quelques pans de l’histoire d’un homme attachant qui donna naissance à un étonnant Petit Prince avant de s’évanouir en mer, telle une dernière pirouette au destin.

Saint Exupéry

 

Si  le pilote a laissé de nombreux témoignages de ses aventures dont ses ouvrages Courrier Sud et Vol de nuit, cette bande-dessinée de Saint-Dizier et Fernandez permet de nous transporter au plus près de l’homme. On le découvre tour à tour lors de ses premiers pas à Toulouse, alors qu’il tente de convaincre Didier Daurat (compagnie de Latécoère) de le laisser voler et retrouve à l’hôtel du Grand Balcon celui qui deviendra l’un de ses plus fidèles compagnons, Henri Guillaumet. On le suit ensuite à Cap Juby où son travail consiste à porter secours aux pilotes en détresse quels que soit l’heure et l’endroit, entre autorités espagnols et tribus maures… Dans ce fort éloigné de tout, face à l’océan, il nouera quelques amitiés fortes, apprendra quelques rudiments d’arabe, entretiendra de longues correspondances et aussi, nourrira ses premiers romans, jusqu’à ce fennec qu’il apprivoise en fin de séjour. « Je suis à la fois charmé par le désert et frappé par sa dureté et celle des hommes qui l’habitent. Quasiment tous les jours, je me rends à la mer. Parfois je m’y baigne, mais le courant est violent. L’océan m’apaise. L’écriture et la lecture aussi…. » Il retourne définitivement en France en 1929, après avoir vécu dix-huit mois à Cap Juby.

Le deuxième tome s’attache à sa période américaine dans les années 1940, ses doutes, ses frustrations d’être loin en période de guerre, on y découvre aussi sa relation aux femmes, entre Consuelo et Sylvia et cette difficulté à être là, toujours, le ciel semblant toujours l’attendre. C’est aussi ces années là que s’esquissent peu à peu le récit du Petit Prince, qui s’envolera à son tour à travers le monde, dernier pied de nez poétique d’un homme parti trop tôt

———————————————-

Saint-Exupéry, T1 Le Seigneur des Sables, T2 Le Royaume des Etoiles, PR Saint-Dizier et C.Fernandez, Editions Glénat, 2016.

SAINT EXUPERY SEIGNEUR DES SABLES[


Le seigneur des sables | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Auteur et journaliste indépendante spécialisée sur le tourisme durable et le monde chinois, Geneviève Clastres est également interprète et représentante de l'artiste chinois Li Kunwu. Collaborations régulières : Voyageons-Autrement.com, Monde Diplomatique, Guide vert Michelin, TV5Monde, etc. Dernier ouvrage "Dix ans de tourisme durable". Conférences et cours réguliers sur le tourisme durable pour de nombreuses universités et écoles.
Facebook

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Le jour où Thomas Cook a mis la barre vers le durable Il y a comme une crise de sens dans les entreprises aujourd’hui, une prise de conscience de plus en plus aigüe que la seule croissance ne suffit plus, qu’il...

Palmarès de la 23ème édition du festival international du film d'aventure Lorsque tout semble impossible et que l'avenir semble bouché, l'aventure devient le plus parfait antidote à la morosité !...

Désir d’ailleurs : passeurs de rêves d'aujourd'hui Les aventuriers du XXIe siècle s'inscrivent dans le sillage de ceux qui ont marqué leur enfance. Au-delà de l'unique quête de liberté, une conscience...

Histoires de voyageurs à bagages ouverts Chez Louis Vuitton, lorsque l’on se fait la malle, ce n’est jamais complètement innocent. Tout d’abord parce que Louis Vuitton, avant d’être l’incontournable enseigne qu’elle...

Et si les mots aussi nous faisaient voyager... Des dictées en veux tu en voilà...

Nouvelle-Calédonie : cap sur le tourisme durable ! Après des décennies durant lesquels l’exploitation facile du nickel a freiné l’essor du tourisme, la Nouvelle-Calédonie semble bel et bien engagée sur la voie...

RECEVEZ LA VERSION NUMERIQUE DE LA FEUILLE DE CHOU* PAR MAIL * Le canard pas comme les autres
voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda