#TourismeDurable
La feuille de chou est là

Le « glamping », vous connaissez ?

| 11 octobre 2017 • Mis à jour le 23.07.2018 à 15h31
Thèmatique :  Innovation 
         

Contraction de « glamour » et « camping », le mot glamping désigne une nouvelle tendance dans le monde du tourisme, qui pourrait bien se pérenniser et devenir un modèle touristique durable à lui tout seul. En France, le glamping désigne d’une façon générale les hébergements que nous qualifions « d’insolites » et qui sont actuellement très recherchés par les voyageurs. Mais ce type d’hébergements n’est pas qu’une lubie passagère ou un effet de mode : il s’agit véritablement d’une nouvelle manière d’être touriste.

Une tendance plutôt chic et urbaine, mais qui se démocratise

Actuellement, l’hébergement insolite reste une niche touristique, tout en se positionnant comme une tendance forte et en hausse : chaque été, nous avons droit aux reportages télévisés sur ce couple qui passe un weekend en amoureux dans les arbres ou cette famille venue tester la nuit en yourte (avec toilettes sèches, s’il-vous-plaît !)… Touchant principalement les urbains, âgés de 25 à 45 ans, le glamping traduit un besoin de dormir près de la nature, de trouver chaleur et confort loin des bruits de la ville, de se réveiller avec le chant des oiseaux, de faire des feux de camp (et d’y brûler des marshmallows) et, dans l’idéal, d’observer les étoiles.

Les « glampers » recherchent avant tout le contact avec la nature, sans pour autant bouder leur confort.

Si cette mode touche particulièrement les milieux plutôt aisés en mal de sensations, le glamping commence toutefois à s’étendre, aussi bien en nombre d’offres qu’en capacité à toucher une nouvelle clientèle. Les tarifs ne sont pas forcément beaucoup plus élevés que des chambres d’hôtes classiques, et on peut assez facilement trouver des yourtes ou autres tipis dans des fermes ou autres petites exploitations. Ces hébergements à part entière surfent en effet sur la vague du tourisme vert qui, et nous n’allons pas nous en plaindre, fait également des petits. En effet, d’après l’association Green Tourism, un glampsite consomme dix fois de carbone qu’un hôtel classique !

Le Royaume-Uni, pays star du glamping

Outre-manche, le glamping fait un tabac et est parfaitement entré dans les mœurs : il y a peu se déroulait à Birmingham un salon spécialement conçu pour les professionnels, The Glamping Show. Celui-ci a attiré plusieurs milliers de visiteurs, et abritait une centaine d’exposants – créateurs, constructeurs, fournisseurs d’accessoires ou encore de services. Parmi eux se trouvaient les Français de l’agence et web-magazine Hôtes Insolites, qui conseille les professionnels souhaitant faire l’acquisition de tipis, yourtes et autres « chambres atypiques » ! Ils organisent ainsi des conférences et formations pour les étudiants en tourisme comme pour ceux qui possèdent un terrain ou possèdent déjà une offre touristique et veulent moderniser leur offre. « Nous pensons que le glamping doit se développer davantage en France, explique Adeline Lenoir, gestionnaire de projet à l’agence Hôtes Insolites. Il ne faut pas se baser sur l’aspect original ou nouveau du principe, mais bien sur son avenir : c’est une forme de tourisme bien souvent durable, ouverte sur la nature et respectueuse de son environnement. »

Les yourtes sont de plus en plus répandues en France

En Angleterre, le glamping est presque devenu une institution, avec 4000 à 5000 sites de répartis à travers le pays. Le salon n’a toutefois pas attiré que les Britanniques : de nombreuses nations étaient présentes, aussi bien en tant que prestataires que de professionnels curieux. Il faut dire qu’il y avait du choix, et que toutes les nouveautés (qui ne cessent de naître) en matière de glamping étaient présentes : tentes « bulles », cabanons de la taille d’un appartement ou aux allures de petits châteaux, ou encore des abris aux allures de vaisseaux spatiaux – parmi lesquels celui créé par l’entreprise française Cabanon.

Bref, l’hébergement insolite n’en est qu’à ses débuts, et il promet d’incarner une belle part du tourisme vert de demain !


Le « glamping », vous connaissez ? | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Mélusine Lau

Facebook

Partagez cet article

La meilleure façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est encore de partager cet article. Merci d'avance ;)

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Start-up et plateformes, les nouveaux modèles du voyage en direct – Le voyage en direct – Partie 4 Enfin, il y a ces plateformes, de plus en plus nombreuses, parfois de véritables success-story, qui proposent...

Territoires et tourisme durable: une série de témoignages (webinaires) Le CNFPT (Centre National de la Fonction Publique Territoriale) a lancé une série de webinaires gratuits et accessibles à tous sur la thématique...

Terra Andina Ecuador : la belle aventure partagée   Créé il y a 15 ans par une poignée d’amis, le réseau de réceptifs Terra Andina couvre aujourd’hui l’ensemble de l’Amérique Latine (mais pas que…)...

Quand les acteurs et les réceptifs locaux prennent en main les rênes du voyage ! - Le voyage en direct - Partie 3 Outre les Français basés à l’étranger, de plus en plus d’acteurs locaux proposent des voyages en...

bynativ, le voyage en direct pour dénicher les pépites de l’ailleurs ! Depuis sept ans déjà, bynativ propose sur son site des voyages en direct avec des partenaires locaux où l’expérience humaine est au cœur...

Les nids perchés du domaine des Galants Agrippés aux troncs de chênes centenaires, trois nids vous attendent au cœur d’une forêt paisible de Puisaye. La Puisaye, aux confins de l’Yonne et de la Nièvre, c’est là...

RECEVEZ LA VERSION NUMERIQUE DE LA FEUILLE DE CHOU* PAR MAIL * Le canard pas comme les autres

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :
Le Glamping, qu'est ce que c'est ?

voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda