#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable

Les fleurs ne mentent jamais

| 4 octobre 2017 • Mis à jour le 04.10.2017 à 10h05
Thèmatique :  Livres 
         

Les mensonges de la mer, Mémoires d’une fleur, deux ouvrages sortis cette année chez Philippe Picquier qui permettent d’arpenter le Japon puis la Chine. Le premier nous ramène au début des années 1930 au cœur d’une île isolée au sud de Kyushu en compagnie d’un jeune chercheur en géographie. Le second accomplit un bond dans le passé plus conséquent encore avec le récit de Saxifrage, jeune courtisane de la dynastie des Tang (618-907) qui nous livre ses mémoires.

Mémoire

Mémoire d’une fleur

 

Dans cet ouvrage érudit, Jacques Pimpaneau, illustre sinologue, nous plonge dans l’univers de Saxifrage, jeune courtisane qui vécut à l’époque des Tang. On suit pas après pas le parcours de la jeune femme, qui choisit un temps de rejoindre un temple taoïste avant d’opter pour une maison close où ses talents de poètes et d’érudition suscitèrent l’admiration. Ainsi, à travers Saxifrage, le monde des courtisanes s’ouvre à nous, ces femmes esthètes et cultivées qui eurent plus tard pour descendantes les geishas japonaises.

……………………………………………………………………

Mémoires d’une fleur. Jacques Pimpaneau, Edition Philippe Picquier.  Septembre 2017. 14  €.

 Ouvrage Japon

Les mensonges de la mer

 

Ce livre magnifique vous imprime un rythme doux, celui des pas d’un jeune chercheur parti faire des relevés sur une petite île isolée du Japon. Page après page, on parcourt à sa suite villages et montagnes, telle une randonnée sensible où arbres, plantes, animaux mais aussi contes et mystères viennent peu à peu s’immiscer dans le récit. Si l’isolement a préservé l’île, elle n’a pas échappé à quelques unes des violences de l’histoire. Un mur, un temple bouddhiste, des statues brisées, peu à peu les fêlures du temps parle. On pourrait alors rester sur un récit poétique et parfois fantastique mais la fin de l’ouvrage offre une rupture, un pied de nez du temps et du destin comme la vie nous en réserve à tous. Les années ont passé. Le chercheur est devenu un vieil homme. Or, un jour, son fils est amené à travailler sur l’aménagement touristique d’une île, de l’île. Ou le retour du passé force à réfléchir sur ces pans de jeunesse pas toujours partagé, sur les relations père fils et bien sûr sur les dégâts causés à la nature d’une mise en tourisme souvent peu réfléchie et prédatrice.

…………………………………………………………………………

Les mensonges de la mer. Nashiki Kaho, roman traduit par Corinne Quentin, Edition Philippe Picquier. 19,50  €.

 


Les fleurs ne mentent jamais | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Journaliste indépendante, auteur, spécialiste de la Chine, de l'Asie, sinologue. Publications sur le tourisme équitable. Livres documentaire jeunesse sur l'Asie. Reportages divers.
FacebookGoogle

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

La Sologne : des étangs, des chasses et des paradoxes ! Avant d’aller en Sologne, il faut lire ou relire Raboliot. Avec son érudition poétique sur la nature et les hommes, Maurice Genevoix nous livre une extraordinaire...

La voix des femmes Les années passent, l’histoire avance, mais régulièrement, en tout temps, en tous lieux, des femmes se lèvent et prennent la parole pour résister, dénoncer, ou faire avancer des causes justes....

Comment devenir un écotouriste responsable en PACA ? orte d’un patrimoine naturel d’exception et d’une biodiversité rare, la région PACA a multiplié les pistes, idées et conseils pour responsabiliser ses futurs...

Trek en Terre Inconnue ! La vie ne serait-elle pas plus stimulante et drôle si elle était moins prévisible ? Sur le même principe que la célèbre émission « Rendez-vous en Terre inconnue », le tour opérateur Atalante,...

Lectures : grand écart en lignes directes du Japon à l’Ecosse Deux livres, deux voyages, deux univers, deux publics, et toujours le bonheur de parcourir des lignes qui permettent de s’évader en lecture. Roman...

Le train d’Alger Elle s’appelle Béatrice Fontanel et ce patronyme rejaillit avec force lorsque l’on dévore son dernier ouvrage, « Le train d’Alger », où l’auteur nous raconte son année algérienne, en 1962, pas...

L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda