#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable

Ecotourisme sur l’île maurice – rencontre avec Marijke Besselinke

| 3 mai 2010 • Mis à jour le 04.05.2010 à 16h33
         

Paléontologue et conservatrice du musée tropical d’Amsterdam, Marijke Besselinke se partage volontiers entre l’Océan Indien et Les Pays-Bas pour promouvoir, avec ferveur, l’Ile Maurice des dodos et des écosystèmes disparus.

Consciente du rôle que l’île peut jouer sur la scène touristique internationale d’un point de vue écologique, elle nous livre ses impressions sur l’idée d’une Maurice verte, précurseur du tourisme responsable dans cette partie de l’Océan indien.

Ecotourisme sur l’île Maurice

Comment expliquez-vous que l’île voisine de la Réunion soit plus populaire que Maurice en matière d’écotourisme ? 
voyage Maurice - Domaine des 7 ValléesMarijke Besselinke : Je ne pense pas que l’on puisse établir de comparaison. L’Ile de la Réunion est beaucoup plus montagneuse que l’île Maurice. Les spots de randonnées, par exemple, y sont nombreux et la présence d’un endémisme naturel plus conséquent peuvent expliquer un écotourisme plus facile à valoriser.

Cependant, Maurice n’a rien à se reprocher. Ses dernières années, bien que la destination Maurice est toujours prisée sur l’échiquier touristique internationale, l’île a souffert d’une banalisation de la formule plage/hôtel qui est moins présente sur l’île de la Réunion. Partir à Maurice pour faire de la rando ou du trekking n’est plus tellement anecdotique aujourd’hui, la tendance change.  

Maurice, un modèle pour le tourisme responsable de l’Océan Indien

Malgré des campagnes publicitaires effectuées à l’échelle nationale, la notion de tourisme responsable en est encore à ses balbutiements.
Comment Maurice pourrait-elle être enfin un modèle pour le tourisme responsable dans la zone Océan Indien ?
  trekking Maurice

Marijke Besselinke :
Par des campagnes de sensibilisation encore et encore… Mais aussi par l’effort accru du gouvernement à travailler en collaboration avec les acteurs du tourisme locaux.
Aujourd’hui certains hôtels de luxe de l’île ainsi que des usines de textile et des hôtels touristiques se sont mis à l’énergie solaire où emploient des travailleurs issus de la région sud de Maurice.
L’île devrait arriver bientôt à concilier tourisme de masse et respect de l’environnement.

Voir Aussi : 


Ecotourisme sur l’île maurice – rencontre avec Marijke Besselinke | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Rédaction Voyageons-Autrement

Facebook

Découvrez nos abonnements

Les commentaires sont fermés.

Informations utiles pour voyager

Définition Accueil d'enfants Objectifs : découverte de l'activité paysanne et de la vie d'une famille en milieu rural, au quotidien....

Cévennes Ecotourisme L'association Cévennes Ecotourisme a pour objet d'accompagner les entreprises touristiques candidates à la signature de la Charte européenne du tourisme durable....

Tourisme durable au Queensland Le Queensland, un des paysages les plus variés de la planète, abrite de véritables trésors de la nature, comme la Grande Barrière de Corail et la Daintree Rainforest, la plus ancienne...

La plongée écovolontaire se penche sur le cas des dauphins de Rangiroa Au milieu du Pacifique Sud, Rangiroa est le plus grand atoll de Polynésie française et la première destination touristique de l’archipel des...

10 raisons d'agir pour un tourisme responsable en 2017 Avec l’année internationale du tourisme durable pour le développement en 2017, il s’agit de sortir de la niche de l'écotourisme et de populariser les bonnes...

La Bretagne confirme son engagement pour un tourisme durable De nombreux acteurs du tourisme breton se sont réunis à Vannes le mercredi 21 novembre, à l’initiative du CRT Bretagne et de l’Ademe, avec pour objectif...

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :

Tourisme responsable Maurice

Gagnez 300€ pour vos prochaines vacances !
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda