#TourismeDurable
La feuille de chou est là

Station Verte conforte son positionnement avec le « retour au vert »

| Publié le 8 février 2021 • Mis à jour le 9 février 2021 à 9h18
         

A l’heure des voeux 2021, la Fédération des Stations Vertes, est porteuse de bonnes nouvelles. Le premier label d’écotourisme français a en effet su saisir la tendance « retour au vert » des Français en 2020. Non seulement son réseau s’est étendu plus que les années précédentes, mais Station Verte a aussi réussi à développer des projets et des concepts liés à ses deux principaux fondements : la médiation et l’éducation à l’environnement. Bilan et perspectives à travers les propos du directeur de la Fédération des Stations Vertes, Philippe Bernez. 

Saint-Quentin-en-Tourmont dans la Somme fait partie des 25 nouvelles Stations Vertes de 2020
Dunes de Saint-Quentin-en-Tourmont, nouvelle Station Verte 2020 © Francis Gouesbier

25 Stations Vertes de plus en 2020

« Avec 25 Stations Vertes de plus en 2020, c’est la première fois depuis 2011 que nous avons une telle augmentation. J’en suis ravi, d’autant plus que 2020 était une année d’élection et quand les maires changent, ils ne suivent pas forcément ce que leurs prédécesseurs ont engagé comme orientations politiques », commence Philippe Bernez, le directeur de la Fédération des Stations Vertes. Il en profite pour rappeler l’origine de la fédération qui compte aujourd’hui près de 500 communes labellisées dans toute la France et en Outre-Mer : « Le label Station Verte a été créé en 1964 afin de développer le tourisme rural. C’est un label qui s’adresse aux communes de moins de 10 000 habitants. Pour être candidates, ces dernières doivent compléter la charte qualité de la Fédération des Stations Vertes », une charte d’engagements bien entendu axés sur le développement de l’écotourisme et du respect de l’environnement

Réunion de terrain de membres de la Fédération des Stations Vertes dans les Vosges
Réunion de terrain de membres de la Fédération des Stations Vertes dans le Massif des Vosges © Station Verte

L’essor du tourisme de proximité 

« 2020 a été un choc psychologique pour beaucoup de gens, particulièrement pour les urbains. Ils ont ressenti le besoin de retrouver des choses simples et enrichissantes », poursuit Philippe. Pour lui, 2020 n’a fait qu’accélérer une évolution du tourisme vers le phénomène de staycation – vacances passées à la maison – et le tourisme de proximité. « Dès 2019, nous avions déjà abordé ces thèmes et commencé à organiser des activités avec nos partenaires en lien avec ces deux tendances », explique le directeur de la fédération avant de mentionner notamment le développement de l’itinérance douce et l’idée de consommer à proximité, « des phénomènes marquants pour 2020 et qui vont se développer en 2021 pour des raisons économiques, de crise sanitaire et aussi parce qu’on ne sait pas comment les choses vont évoluer », analyse-t-il. 

Les Stations Vertes de Scey-sur-Saîne et de Saint-Albin sont reliées par un tunnel-canal.
Halte fluviale entre Scey-sur-Saìne et Saint -Albin © Station Verte

Développer l’offre en fonction de la nouvelle demande

La Fédération travaille activement avec les différents partenaires et prestataires des communes labellisées pour adapter l’offre à cette nouvelle demande. « Certaines stations sont déjà en avance en ce qui concerne l’itinérance douce comme celles des Vosges du Sud : elles ont développé des Escapades qui permettent de relier en vélo les 10 Stations Vertes du territoire du PNR des Ballons des Vosges. Nous travaillons avec d’autres stations pour développer ce type de projets de mise en relation », reprend Philippe Bernez avant de rappeler que les deux fondements principaux de la fédération sont la médiation et l’éducation à l’environnement : « Nous avons un rôle fédérateur, nous mettons les gens autour d’une table pour faire avancer les choses et nous les accompagnons ». L’engouement pour l’itinérance douce va de pair avec de nouvelles pratiques et demandes de la part des doux itinérants : « Souvent, ces voyageurs partent pour quelques jours et préfèrent changer d’hébergement à chaque nuitée et de nombreux prestataires du secteur ne se sont pas encore adaptés à cette nouvelle tendance », explique Philippe. Il mentionne également les restaurateurs en précisant qu’il reste des progrès à faire de leur côté aussi : « Les habitudes alimentaires changent et il faudrait que les restaurateurs soient plus flexibles dans leurs heures d’ouverture par exemple et qu’il y ait au moins un restaurant ouvert quelle que soit la saison. Il est aussi nécessaire que nos partenaires soient à la pointe en ce qui concerne la digitalisation de l’information pour que les voyageurs puissent trouver ce qu’ils cherchent en ligne. Il ne faut pas qu’ils se retrouvent devant une porte close. En 2021, nous allons d’ailleurs continuer à travailler sur cette sensibilisation des prestataires et à les accompagner ». 

Lanvallay dans les Côtes d'Armor, nouvelle Station Verte 2020
Lanvallay, nouvelle Station Verte 2020 © Mairie de Lanvallay

Le goût du partage

Il enchaîne d’ailleurs sur l’importance des Stations Vertes comme « pôles d’équilibre de nos campagnes, toutes situées à moins de deux heures de route des grandes métropoles, et dans lesquels on trouve des commerces de proximité ouverts toute l’année ». Pour lui, les grandes villes ne peuvent pas vivre sans les territoires ruraux et vice-versa. Il revient d’ailleurs sur le partage et particulièrement sur le goût du partage, notamment au niveau gastronomique : « Les gens ont envie de manger autre chose, de redécouvrir les produits du terroir, de saison, de remanger sain. C’est pour cela aussi que nous aidons à développer des itinéraires qui passent par des productions agricoles où l’on peut goûter, déguster ». Il insiste sur le fait que se balader à vélo ne pose pas de problèmes de surcharge causée par les achats par exemple car les producteurs font de plus en plus de livraisons à domicile. Autre avantage du tourisme de proximité ! 

Encourager le tourisme de proximité et la découverte des produits locaux : Panier garni dans un marché local de Niederbronn-les-Bain
Panier garni dans un marché local de Niederbronn-les-Bains © Station Verte

Flora l’écotouriste et ses DécouVertes

Frustrée de ne pas avoir pu organiser en 2020, la Fête de l’écotourisme, temps fort en terme de partage à cause de la crise sanitaire, Station Verte a dû se réinventer en terme de communication en créant notamment une mascotte, Flora, l’écotouriste, un fillette de 10 ans qui partage ses DécouVertes des Stations Vertes de France en racontant leurs expériences écotouristiques sur fond de cartes postales virtuelles… Flora et Wizz, son oiseau magique, ont déjà voyagé dans près de 60 communes labellisées en 2020 et ont bien l’intention de poursuivre leurs aventures cette année pour continuer à attirer les Français vers un tourisme de proximité rimant avec découverte du terroir et ressourcement. Le tout, en prenant son temps. 

Flora l'écotouriste © Station Verte
Flora l’écotouriste © Station Verte

Station Verte conforte son positionnement avec le « retour au vert » | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Elisabeth Blanchet
Ancienne prof de maths, je me suis reconvertie dans le photo journalisme en 2003 à Londres où je vivais. J’ai travaillé pour différents magazines dont Time Out London et j’ai développé des projets à longs termes dont un sujet les préfabriqués d’après-guerre, une véritable obsession qui perdure, les Irish Travellers -nomades Irlandais- dans le monde, les orphelins de Ceausescu - je suis des jeunes qui ont grandi dans les orphelinats du dictateur depuis 25 ans -. Je voyage beaucoup et j’adore raconter des histoires en photo, avec des mots, en filmant, en enregistrant… Des histoires de lieux, de découvertes mais surtout de gens. Destinations de cœur : Royaume-Uni, Irlande, Laponie, Russie, Etats-Unis, Balkans, Irlande, Lewis & Harris Coup de cœur tourisme responsable : Caravan, le Tiny House Hotel de Portland, Oregon – Mon livre de voyage : L’Usage du Monde de Nicolas Bouvier – Le livre que je ne prends jamais en voyage : L’oeuvre complète de Proust à cause du poids – Une petite phrase qui parle à mon cœur de voyageur : « Home is where you park it »
FacebookTwitter

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

Découvrez nos abonnements

Une réponse à Station Verte conforte son positionnement avec le « retour au vert »

  1. Guerin Frederique a commenté:

    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

30 labels pour un tourisme durable & responsable Une diversité d'engagements qui permettent aux voyageurs de choisir une Chambre d'hôtes, une ferme, un Gîte, un Hôtel, une cabane dans les arbres, en fonction de leur...

Label Tourisme et Handicap Tourisme et Handicap : Accessibilité des lieux de vacances et de loisirs pour les personnes handicapées : moteur, mental, auditif et visuel...

GAME - Pour un accompagnement personnalisé des territoires Impossible d’être exhaustif sur GAME tant les missions réalisées par Géo-Système, Ethicalia et MaHoC sont nombreuses et diverses. Il en ressort une très...

Destination Qualité tourisme Pour Voyageons-autrement.com les hébergements référencés sur l'annuaire de l'écotourisme doivent être engagés via les labels et certifications suivantes...

Rencontre avec Xavier Druhen - Directeur de la SEML St Jean Activités. Lors du colloque "Tourisme et Biodiversité" de Saint-Jean-de-Monts, nous avons pu rencontrer Xavier Druhen, directeur de la SEML St Jean, qui...

AGENDA DU MOIS - FEVRIER 2014 Eco guide des stations de montagne, salon du tourisme de Lyon, de Lille et de Toulouse ......

RECEVEZ LA VERSION NUMERIQUE DE LA FEUILLE DE CHOU* PAR MAIL * Le canard pas comme les autres
voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda