#TourismeDurable
La feuille de chou est là

Enquête 2017 : Formations post BAC & Tourisme Durable

| Publié le 9 juin 2017 • Mis à jour le 26 avril 2019 à 12h45
Thèmatique :  Formations   Institutionnel 
         

2017 fut déclarée année internationale du tourisme durable par l’ONU. Nous avons eu envie de faire un tour du côté des écoles, universités et organismes de formation. Les enjeux du tourisme durable sont-ils enseignés aux étudiants ? Et si oui, de quelle manière ? Nous avons mené l’enquête en collaboration avec ATD et Hopineo. Nous vous présentons les résultats ci-dessous.

L’Enseignement du tourisme durable, un sujet important ?

Le lien du formulaire fut envoyé par email et à travers les réseaux sociaux à 60 universités, écoles et organismes français proposant des formations post BAC (BTS, Licences, Master) en tourisme/hôtellerie. Dix réponses furent reçues de la part de :

  • 4 établissements publics : ISTHIA-Université Toulouse Jean-Jaurès, Université de Perpignan, Université d’Avignon et Université Grenoble-Alpes.
  • 6 écoles privées : Institut Paul Bocuse (Lyon), ESCAET (Aix en Provence), Vatel (Bordeaux), IEFT (Lyon), La Rochelle School of Tourism & Hospitality, Azur Mercantour Nature (Nice).

Malgré nos relances, seuls 17% des interrogés ont donc répondu à l’enquête. Cela montre-t-il un manque d’intérêt sur le sujet de la part des organismes d’enseignement ? Les dix répondants ont cependant déclaré à l’unanimité que l’enseignement du tourisme durable leur semble très important et qu’ils l’abordent en effet au sein de leurs formations. Huit d’entre eux proposent à leurs étudiants des interventions de professionnels sur le sujet. Sept d’entre eux en parlent de manière transversale à travers leurs différents cours et y consacrent aussi au moins un module de cours dédié. Quatre des répondants déclarent souhaiter en parler encore davantage dans le futur.

Sous quel angle le sujet est-il abordé ?

Lorsque les écoles et universités parlent de tourisme durable, elles parlent surtout de développement durable et de RSE (responsabilité sociétale des entreprises) appliqué au secteur. L’objectif est alors de sensibiliser les étudiants aux impacts environnementaux, économiques et sociaux des entreprises touristiques, développer leur esprit critique sur la question. Cela se fait souvent à travers l’analyse d’études de cas et exemples de bonnes pratiques.

Certaines universités proposent des spécialisations qui s’inscrivent complètement dans la thématique : telle la Licence professionnelle tourisme et économie solidaire de l’Université d’Avignon, le Master tourisme innovation transition de l’Université Grenoble-Alpes ou bien encore le Master professionnel en tourisme culturel de l’Université de Perpignan.

« Comment sensibiliser les touristes et le personnel d’une entreprise touristique à ces questions ? Comment le tourisme durable peut représenter un terrain fertile à la créativité et à l’innovation dans le secteur ? Ces deux notions sont abordées à l’Institut Paul Bocuse de Lyon » témoigne Eléonore Vial, Directrice des Formations.

« Nous accueillons des conférenciers de l’ENAT (European Network for Accessible Tourism) et de l’OMT (Organisation Mondiale du Tourisme), réseaux dont nous sommes d’ailleurs membres à travers notre accréditation TEDQUAL. A noter que nous donnons aussi des cours de langue des signes. » souligne Marc Gibiat, Directeur des Etudes à La Rochelle School of Tourism & Hospitality.

« Nous avons diffusé le film Demain et animé ensuite des discussions et débats autour du thème du développement durable. Cela permet d’intégrer des notions de savoir être individuel et de responsabilisation. » explique Constance Huckendubler, responsable pédagogique de l’ESCAET, où des entreprises telles que Vacances Ouvertes, Tourisme Handicaps, ou encore VVF Villages, viennent  aussi animer des ateliers sur les thèmes du tourisme social et accessible.

« A l’IEFT de Lyon nous abordons les thèmes de la protection des espaces naturels, de l’aménagement de l’espace et du territoire, les questions d’arbitrage économique, de cohérence avec une logique de marketing territorial et comment conduire un projet d’aménagement du territoire durable. » illustre Julien Clément, Responsable Pédagogique.

« Nous faisons visiter notre hôtel-école éco-labellisé, et le contenu de nos cours est basé sur le management du tourisme en lien avec l’actualité. » partage Ludovic Glorieux, Directeur Académique de Vatel Bordeaux.

« A l’ISTHIA-Université Toulouse Jean-Jaurès, la notion de tourisme durable est développée à travers l’économie, le droit, la stratégie et finance du développement durable, la sociologie du patrimoine, l’écotourisme, la transition touristique des stations, l’expertise de projet en tourisme durable et ses outils d’aide à la décision, la prospective territoriale, ainsi que des séminaires professionnels autour d’expérimentations de tourisme durable. » explique Frédéric Zancanaro, Directeur des Etudes.

Il semblerait donc que le sujet du tourisme durable ait déjà sa place dans les programmes des étudiants en tourisme et hôtellerie, et que celui-ci continue de gagner du terrain, en diversifiant les thèmes et formats de cours proposés : une nouvelle encourageante pour le secteur !

« Et qu’en est-il de l’engagement même de ces écoles et universités? Leurs modèles de fonctionnement adoptent-ils des comportements cohérents pour refléter ces engagements en terme de développement durable dans leurs actes et prises de décision au quotidien ? » questionne Guillaume Cromer, expert et consultant en tourisme durable. Le label DD&RS fut créé en ce sens en 2016. Seize établissements d’enseignement supérieur français sont déjà labellisés, mais aucun de ceux proposant des formations en tourisme/hôtellerie n’apparaît pour le moment dans la liste. Cette dernière piste de réflexion serait intéressante à creuser… sujet d’une prochaine enquête ?

Cette enquête fut menée en Mai 2017 par Voyageons-Autrement en collaboration avec ATD, l’association française des acteurs du tourisme durable et Hopineo, collectif rassemblant outils et ressources par et pour les voyageurs et entrepreneurs du tourisme responsable.

——- Ajout Avril 2019 ———-

Témoignage de l’école supérieure ATLAS (formation en tourisme d’aventure, sportif et durable):
« Nous insistons à ATLAS sur l’ouverture interculturelle et internationale. Nous proposons aux étudiants de partir chaque année en immersion de deux mois à la découverte de nouvelles pratiques touristiques à l’autre bout du monde. Ils apprennent à concevoir un produit touristique durable et innovant en fonction de l’éco-système local (en Amérique du Sud, en Asie du Sud Est ou en Europe en fonction de l’année). L’objectif est de pratiquer sur le terrain la conception et l’organisation d’un itinéraire qui respecte l’environnement et les populations locales. Cela peut aussi être en France lorsqu’ils réalisent leur mission de développement touristique annuel pour une commune, un village ou une ville de France qui souhaite travailler son image et sa communication pour gagner en attractivité. » n a beaucoup d’idées sur le sujet, beaucoup de projets à mettre en place et une grande motivation de la part des étudiants et des équipes !  » Pierre Grégé, Directeur du Développement France et du Campus de Lyon

——- ALLER PLUS LOIN ———-

Contactez Florie Thielin, journaliste pour Voyageons-Autrement


Enquête 2017 : Formations post BAC & Tourisme Durable | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Florie Thielin
Florie Thielin fait partie du collectif de voyageurs-rédacteurs-journalistes de Voyageons-Autrement. Elle accompagne aussi des professionnels du tourisme dans leur stratégie marketing et digitale. Originaire d'un petit village dans la vallée de la Loire, elle vit aujourd'hui à Lyon. Elle a aussi vécu en Russie, Allemagne, Nouvelle Zélande et Espagne. Mais sa plus grande aventure fut en Amérique Latine où elle a sillonné les routes de 16 pays, de Cancun au Cap Horn, pendant près de deux ans. Elle troquait alors ses compétences en marketing pour le gite et le couvert, tout en réalisant des interviews-vidéos sur le tourisme plus responsable avec ses amis d'Hopineo. Elle a aussi mis à jour le guide de voyage du Petit Futé Nicaragua-Honduras-Salvador.
FacebookTwitter

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 voyages sélectionnés par Voyageons-Autrement.com

Informations utiles pour voyager

Retour sur la rencontre des acteurs européens du tourisme responsable S’est ouverte au siège européen de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur, également siège du réseau européen de tourisme NECSTouR (Network of...

Offres d'emploi tourisme responsable Pages à faire tourner auprès des étudiant(e)s des formations tourisme durable d'Avignon, de Foix, de Grenoble, d'Angers et de l'IREST. 📣#VoyageonsAutrement (Août 2019)...

Développement durable et formation au tourisme : entretien avec Philippe François… Pionnier d’un tourisme plus responsable, créateur d’une vingtaine d’écoles hôtelières et d’un cabinet de conseils, Philippe...

Devenez acteur de la transition touristique, rejoignez le Master 2 "Tourisme Innovation Transition" A Grenoble, le Master 2 « Tourisme Innovation Transition » (TIT) vous propose une approche réflexive, créative et...

Développement touristique en montagne : le temps des choix est arrivé Pierre TORRENTE – Directeur adjoint ISTHIA –CERTOP – UMR 5044 CNRS – Université Toulouse 2...

Retour d’expérience de l’Université d’été PM4SD à Naples Naples a accueilli la première édition de l’Université d’été de la méthodologie PM4SD (Project Management for Sustainable Develpment), organisée...

RECEVEZ LA VERSION NUMERIQUE DE LA FEUILLE DE CHOU* PAR MAIL * Le canard pas comme les autres
voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda