#TourismeDurable
La feuille de chou est là

Corse orientale : naissance d’un réseau d’écotourisme !

| Publié le 4 septembre 2020 • Mis à jour le 2 décembre 2020 à 17h14
Thèmatique :  Bons plans   Espaces protégés   Ingénierie   Territoire 
         

Entre son offre d’éco-hébergements, ses artisans et producteurs partageant leur savoir-faire, des restaurants valorisant les produits locaux, un joli bouquet d’expériences natures et de visites étonnantes – le tout au cœur d’une nature souveraine ! – la Corse orientale avait tous les atouts pour créer un réseau écotouristique attrayant. Histoire d’une belle initiative…

« On juge l’arbre à ses fruits » dit-on souvent : Entre l’«atelier de fabrication de savon naturel pour les enfants » et la « découverte de l’immortelle » (rubrique Artisans et Producteurs). Entre la « descente en eaux vives du Tavignanu » et la randonnée aux aiguilles de Bavella (rubrique Expérience Nature). Entre le « Top 10 des meilleurs expériences en Corse orientale » et les propositions de « slowtourisme et agritourisme » (rubrique Ecoséjours & suggestions), sans oublier la base : une riche offre d’éco-hébergements et de restaurateurs, le visiteur dispose désormais d’un véritable guide pratique et interactif de l’écotourisme dans la partie Est de l’île de Beauté.

Ils sont déjà 48 acteurs engagés dans la démarche : hébergeurs, accompagnateurs, restaurateurs, artisans ou producteurs… un véritable réseau (carte) couvrant la majorité du territoire de la Corse orientale et qui devrait s’étendre encore dans les années à venir. Entre politique d’achats responsables, réduction des déchets, économie des ressources naturelles et des consommations énergétiques… soit, au total, 8 critères définissant une charte commune claire et vertueuse, ces acteurs engagés se sont fédérés pour créer une dynamique commune et valoriser leur offre en lui donnant de la visibilité tout en partageant les valeurs d’authenticité et de respect qu’ils défendent.

Ainsi est né, avec l’appui des offices de tourisme concernés, le réseau « Ecotourisme Corse Orientale »*. Il concerne 35 communes, dont 23 villages de moins de 200 habitants, et vient de voir le jour dans une région agricole historique (13% de la population active) où le tourisme est encore essentiellement concentré sur le littoral (93% des lits).

* accompagné par le GAL Corse Orientale, dans le cadre du Programme européen LEADER

Structurer et communiquer

Car si entre hébergements insolites, agritourisme, animations nature et visites pédagogiques l’offre écotouristique locale existait déjà, chacun demeurait isolé et peinait à se faire connaître. En structurant ainsi l’offre à l’échelle du territoire et en lui offrant une nouvelle vitrine, la Corse orientale atteint plusieurs buts précieux : bâtissant une offre d’éco-hébergement solide qu’elle promeut et commercialise, elle accélère le développement des aménagements et outils de découvertes des milieux naturels tout en facilitant la rencontre entre visiteurs et artisans/producteurs locaux… Une démarche valorisante encore peu développée sur l’ile qui correspond non seulement à la demande croissante des touristes, mais offre de plus quelques belles retombées collatérales.

Outre un travail en réseau associant les professionnels du tourisme et la population aux gestionnaires des espaces protégés comme aux structures d’accompagnements environnementales, la création d’Ecotourisme Corse Orientale permet de soutenir la création d’activités économiques apportant une vraie valeur ajoutée à l’économie touristique locale. Elle crée de plus pour chacun (visiteur comme habitant) des liens forts avec les atouts naturels immémoriaux du territoire, les valorisant et les préservant en les élevant au rang de ressources économiques. Enfin, tout en posant les premiers repères d’une future identité du territoire centrée sur la thématique : « Terre Nature, Terre de Rencontres », la création d’un tel réseau soutient le développement de l’offre touristique tout en œuvrant au rééquilibrage de la répartition des richesses entre le littoral et l’intérieur.

Ecoséjours en vue…

Du côté des acteurs, relayé par des offices de tourisme très impliqués, un accompagnement ainsi qu’un certain nombre de journées de rencontres des membres du réseau ont bien entendu été prévus. Et des contreparties utiles proposées, telles que des outils communs (guide de l’éco-hébergement, classeur c’accueil), des outils de communication (logo, site internet spécifique, macaron) mais aussi des expertises (chauffe-eaux solaires, diagnostic déchet, paysagiste…) ou encore des équipements permettant de limiter l’impact sur l’environnement. Sachant que la démarche sera également synonyme pour chacun à un niveau personnel d’une évidente montée en compétence

Du côté des visiteurs, outre l’assurance d’entrer en contact avec une Corse véritablement authentique, la création du réseau écotouristique on l’a vu leur ouvre une très large palette d’expériences : « dormir au village, agritourisme, hébergements insolites, route des sens, découverte nature, étonnantes rencontres, écoséjours « sans ma voiture » de 3 jours à une semaine, etc. ». Sachant donc qu’un nombre important de propositions allant de la « randonnée et baignade » dans le maquis à une véritable « formation à l’écologie des étangs » en passant par des « circuits en VTT électrique sur le plateau de Pianella » sont répertoriés sur le site internet du réseau.

Un réseau parfaitement en prise avec les attentes du moment dont la création s’est accompagnée, comme il se doit, de celles des trois indispensables marraines médiatiques : site internet, page facebook, compte instagram

Au fait, à ce propos, n’oubliez pas les hashtags : #cetetejedecouvrelacorseorientale et #ecotourisme_corseorientale

NB : deux communautés de communes et deux offices de tourisme (l’Oriente et le Fium’Orbu Castellu portent ce projet qui concerne 20.000 habitants.


Corse orientale : naissance d’un réseau d’écotourisme ! | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Jerome Bourgine
Ecrire et voyager. Voyager et écrire... Depuis 50 ans.
Facebook

Partagez cet article

Une autre façon de soutenir Voyageons-autrement, média indépendant, gratuit et sans Pub c'est aussi de partager cet article. Merci d'avance 😉

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Humacchuco - Routard responsable et écotourisme au Pérou Projet écotouristique ayant vu le jour en 1999, Humacchuco propose de loger chez une des familles s'étant investies dans le projet touristique à quelques...

Tourisme Equitable Enfants Europe Bosnie La Bosnie est prête à faire découvrir ses richesses naturelles et culturelles en proposant une forme d'écotourisme...

Qu'entendez-vous par "une expérience 100% écotourisme" ? Un Lit au Pré est tout simplement l'escapade éthique et responsable la plus sincère et juste qu'on puisse rêver...

Canada Retrouvez toute l'information sur le Canada et les voyages de rêve de nos partenaires...

La Bretagne confirme son engagement pour un tourisme durable De nombreux acteurs du tourisme breton se sont réunis à Vannes le mercredi 21 novembre, à l’initiative du CRT Bretagne et de l’Ademe, avec pour objectif...

LE TOURISME DURABLE EN 10 EXEMPLES CONCRETS 4 axes sont développés dans ce dossier pour vous aider, de la préparation au retour de votre voyage...

RECEVEZ LA VERSION NUMERIQUE DE LA FEUILLE DE CHOU* PAR MAIL * Le canard pas comme les autres
voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda