#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable

Le tourisme et la gouvernance

| 21 avril 2008 • Mis à jour le 21.04.2008 à 10h18
         

Historique de la consultation des populations d’accueil

1960 : la fin de la période coloniale a permis de mener des projets alliant voyages et solidarité ou des projets permettant à la population locale d’être actrice et maître d’œuvre de l’activité touristique : 
– premiers pas du « tourisme intégré », une démarche exemplaires : les bénéfices produits étant gérés par un système bancaire local dont profite toute la population pour son développement communautaire.

2000 : la charte d’éthique du tourisme en France conçue par le ministère délégué au tourisme, engage notamment les professionnels signataires à  :
– «associer les pays d’accueil et leurs populations locales aux activités touristiques et à favoriser le développement et la qualification des personnels salariés et indépendants (…) par le respect des droits fondamentaux des personnes de l’industrie touristique».

Un tourisme plus « concerné » par les territoires d’accueil. 

Le tourisme équitable propose :
– une élabortion par les communautés d’accueil, autochtones (ou tout au moins en grande partie avec elles).
– une évolution de la définition de ces activités par les communautés
– une gestion continue de façon significative (en limitant au maximum les intermédiaires n’adhérant pas à ces principes du tourisme équitable).
– un partage et un reversement, en grande partie localement, des bénéfices sociaux, culturels et financiers des activités
(extrait de la « Charte du Tourisme Equitable » élaborée au sein du groupe de travail « Tourisme » de la Plate-Forme du Commerce Equitable)

Le tourisme solidaire
Le tourisme solidaire regroupe les formes de tourisme « alternatif » qui mettent au centre du voyage l’homme et la rencontre et qui s’inscrivent dans une logique de développement des territoires.
L’implication des populations locales dans les différentes phases du projet touristique, le respect de la personne, des cultures et de la nature et une répartition plus équitable des ressources générées sont les fondements de ce type de tourisme.
Cette définition a été élaborée par en 2004 par un Comité de pilotage constitué de l’UNAT, des associations de tourisme solidaire et de leurs partenaires.

Voir aussi : la définition du tourisme équitable et solidaire 
 


Le tourisme et la gouvernance | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Rédaction Voyageons-Autrement

Facebook

Découvrez nos abonnements

Les commentaires sont fermés.

voir la carte
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda