#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable

Sur la Côte d’Azur, des professionnels du tourisme s’engagent pour le bon, le bio et le durable !

| 12 juin 2019 • Mis à jour le 12.06.2019 à 10h09
Thèmatique :  Espaces protégés   Territoire 
         

Le 7 juin dernier, à l’occasion du salon « l’Italie à Table » dédié à la gastronomie italienne et dans le cadre du programme européen SISTINA, l’équipe du GIP Fipan* avait organisé sur la promenade des Anglais des rendez-vous personnalisés entre journalistes et professionnels du tourisme de Provence Alpes Côte d’Azur, l’occasion pour notre portail de rencontrer un panel de restaurateurs, hébergeurs et T.O engagés pour leur territoire dans des domaines aussi variés que l’œnogastronomie, le cyclotourisme ou le bien-être.

Nice – Salon Italie à table@SISTINA

Des restaurateurs mettent en avant produits et savoir-faire locaux !

Le restaurant l’Atelier et son collègue « Le Canon »  ont tout deux en commun l’amour du terroir, des bons produits, et l’envie de transmettre les savoir-faire locaux. A l’Atelier, au cœur du centre-ville, Stéphane Chenneveau revisite depuis dix ans la Socca, une galette locale à base de farine de pois chiche qu’il propose garnie en une vingtaine de déclinaisons. Cet esthète du local soigne aussi ses vins, près de 500 références touts en biodynamie ou en naturel. Au Canon, on apprécie tout autant le local et les vins bios avec une cuisine méditerranéenne à base de poissons issus de la pêche du jour, de viande de l’arrière-pays, de légumes bios et de produits du marché. Pas étonnant que ces deux là s’apprécient, se respectent et soient référencés dans les meilleurs guides gastronomiques !

Des éco-gestes en progression chez les hôteliers

Chez les hôteliers, si le « durable » peut sembler un vocable un peu technique, lorsque l’on échange sur du concret, on constate une multitude de petites actions qui montrent que certains réflexes tiennent autant du bon sens que de l’engagement. Il en est ainsi à Bormes-les-Mimosas, où Christelle Total gère l’hôtel La Voile, situé à 350  mètres de la plage avec une attention toute particulière à la ressource « eau » qu’elle tente d’économiser avec force réducteurs d’eau, panonceau « Je garde ma serviette » et autres astuces. Ancienne naturopathe, elle est aussi très soucieuse d’utiliser des produits d’entretien peu agressifs, des mélanges qu’elle concocte à base de vinaigre blanc et d’huiles essentielles… Enfin, au cœur d’une région de cyclotourisme, elle possède d’ores et déjà des emplacements vélos et réfléchit à une labellisation « Accueil Vélo. » Dans le même esprit à Cannes, la Bastide de l’Oliveraie  (quatre étoiles !) accueille les voyageurs dans une ambiance chic et provençal où l’on prend garde à ne point trop gaspiller et l’énergie (gestion robotisée par étage), et l’alimentaire (les fruits et préparation du jour sont proposées à la clientèle toute la journée pour en jeter le moins possible), et où les déchets sont systématiquement triés et recyclés.

SISTINA@DR

Des territoires qui valorisent les ressources et l’inter-saison

A Sainte-Maxime, dans le Var, l’office de tourisme local souhaite faire passer le message qu’une station littoral peut vivre en dehors de ses plages et de ses mois d’été. De nombreuses activités sont proposées tout au long de l’année, dont un sentier sous-marin tout juste inauguré qui permettra de valoriser la faune et les mammifères marins particulièrement protégés puisque l’on se trouve ici dans le sanctuaire Pélagos. Et dans ce territoire, où l’eau est une ressource précieuse, la ville s’est organisée pour repenser ses plantations et privilégier des plantes peu gourmandes en eau. Elle sensibilise également les touristes en n’hésitant pas à couper les douches quand il fait trop chaud, une multiplicité d’actions et un label « port propre » qui démontre que la valeur des vacances n’est pas forcément dans la vacance des valeurs…. Autre acteur du territoire, The French Way a fait le choix de valoriser le terroir niçois en proposant des tours et visites guidées autour de ballades, cours de cuisine (avec la salade niçoise en atelier dédié !) et dégustations de vins bios. Un crédo, pas de transport, pas de plastique, mais plutôt des partenariats et collaboration avec des T.O ou des sites tels Airbnb Expérience, Viator, Get Your Guide, etc. A noter, The French Way est aussi présent à Paris avec des offres dans ce même esprit baroudeur gourmet « à la française ».

Des offres plus structurées autour du projet SISTINA

Pour conclure, dans le cadre du projet de coopération franco-italien SISTINA, des circuits et séjours “alternatifs” autour de l’oenogastronomie, du cyclotourisme, du nautisme et du bien-être ont été conçus autour des régions partenaires, soit la Provence Alpes Côte d’Azur, la Ligurie, la Toscane, la Corse et la Sardaigne. Le vendredi 7 juin dernier, deux des agences ayant participé à SISTINA étaient présentes, Uniontour, qui en tant que spécialiste des territoires italiens et européens, a mis au point plusieurs circuits transfrontaliers, et les Stages du Soleil, qui proposent des séjours sportifs à vélo. Autant d’idées malines pour voyager autrement dans ces territoires de mer et de soleil…

———— En Savoir plus ——————

GIP Fipan de Nice : Groupement d’Intérêt Public pour la formation et l’insertion professionnelle de l’Académie de Nice. Il gère 8 projets dont Sistina, Stratus, etc.

SISTINA : http://interreg-maritime.eu/fr/web/sistina/projet


Sur la Côte d’Azur, des professionnels du tourisme s’engagent pour le bon, le bio et le durable ! | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Geneviève Clastres
Journaliste indépendante, auteur, spécialiste de la Chine, de l'Asie, sinologue. Publications sur le tourisme équitable. Livres documentaire jeunesse sur l'Asie. Reportages divers.
FacebookGoogle

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Sur la Côte d’Azur, des professionnels du tourisme s’engagent pour le bon, le bio et le durable ! Le 7 juin dernier, à l’occasion du salon « l'Italie à Table » dédié à la gastronomie italienne et dans le cadre...

Au creux de la baie des Anges..... Nice ! Capitale des Alpes-Maritimes, Nice est un étendard rêvé pour un département qui évoque autant la mer que la montagne et dont la ville phare oscille entre une côte d’Azur...

De Cargèse à Calvi, sur les routes spectaculaires de l’île de Beauté Entre terre, mer et ciel, le paradis est à l’ouest, et il suffit de remonter le littoral corse d’un golf à l’autre entre Cargèse et Calvi...

La feuille de chou du tourisme durable
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda