#TourismeDurable

L’importance de préserver et de mettre en valeur les ressources en eau

| 23 juin 2009 • Mis à jour le 23.07.2013 à 16h32
         

Paris, le 19 juin 2009
Bilan de la Journée Mondiale pour un Tourisme Responsable du 2 juin 2009


Préserver et mettre en valeur les ressources en eau

Le tourisme exacerbe les ressources immédiatement disponibles en eau et crée des conflits d’usage en eau entre l’industrie, l’agriculture, les populations et les touristes.
Ce manque d’eau va être de plus en plus difficile à supporter pour les populations locales. Avec le dérèglement climatique, il est nécessaire de : Tourisme et ressource en eau

– s’interroger sur nos pratiques touristiques en prenant en compte l’eau,

– développer des projets touristiques en intégrant les problématiques des populations locales.

L’accent doit être mis sur la sensibilisation, l’éducation et la formation des professionnels, des élus et décideurs, aux enjeux liés à l’eau et aux ressources partagées.
N’oublions pas les voyageurs (à la fois citoyens, à la fois touristes parfois en manque d’informations).
Un seul mot d’ordre : “le tourisme oui mais pas toujours et pas partout “, résume Jean-pierre Lozato Giotart.

Table ronde sur le Cameroun
L’accès à l’eau potable et à l’assainissement pour les populations est encore trop faible en Afrique et au Cameroun :
– de 2,5% des populations en zone rurale ont accès à l’eau potable alors que c’est une nécessité pour le développement des populations.
(diminution de la mortalité infantile – amélioration de la santé)

Les projets touristiques type hôteliers dans les pays du sud se font souvent dans un contexte de défiance des services publics d’approvisionnement en eau potable.
Alors que, dans une démarche responsable, leur raccordement aux réseaux locaux permettrait l’amélioration de la qualité du service pour les populations environnantes par principe de subventionnement.

La problématique des ressources en eau peut être élargie à l’ensemble des écosystèmes et aires protégées. Ainsi, au Cameroun et dans toute l’Afrique, il est primordial dans
l’avenir de financer des programmes de conservation de la nature car ce patrimoine est une matière première dont le continent ne peut pas se passer pour se développer.
A l’issue de cette table ronde et à la suite d’échanges avec les participants, la coalition a recommandé la mise en place d’un comité de pilotage pour appeler les états à consacrer le droit à l’eau pour les populations, à étudier la création de mécanismes de financements, à intégrer dans le tourisme une dimension sociale.

Contact Presse : CITR – Tél 06 11 34 56 19

LES AUTRES ARTICLES DE CE DOSSIER


L’importance de préserver et de mettre en valeur les ressources en eau | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Rédaction Voyageons-Autrement

Facebook

Découvrez nos abonnements

Les commentaires sont fermés.

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :

Bilan Journée Mondiale 2009

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda