#TourismeDurable

Vous avez dit « Cerdagne » ??!… Petites révélations sur un paradis méconnu et pourtant si proche

| 17 août 2015 • Mis à jour le 17.08.2015 à 7h09
Thèmatique :  Acteur privé   Bons plans   Initiative régionale   Portrait   Territoire 
         

Voyagiste hors du commun ne proposant que des destinations qu’il connaît parfaitement et aborde chaque fois sous l’angle de la découverte respectueuse et de la rencontre humaine, Christian Soubra vient d’ajouter aux branches de son Arbre à Voyages, un séjour d’une semaine en Cerdagne, du 6 au 13 septembre. Il nous explique ici comment il est tombé sous le charme de ce petit coin de montagne unique. Double rencontre…

2014-07-31-34-FONT ROMEU-vers Pic Morous
Voyageons Autrement : Où se trouve la Cerdagne exactement ? Les gens ont souvent l’impression de n’avoir jamais entendu ce nom… ?

Christian Soubra : La Cerdagne est un plateau d’altitude, à cheval entre la France et l’Espagne, entre Font-Romeu et Puigcerdà. Grand amateur de paysages, et avec de fortes attaches alpines, je peux dire que c’est un des plus beaux coins de montagne que je connaisse et si l’endroit ne parle pas forcément aux Parisiens, tout le grand Sud connaît cette région, sans parler des Barcelonais qui en ont fait une de leurs villégiatures favorites en raison de son microclimat. Le soleil doit briller ici plus de 300 jours par an… On peut remercier Louis XIV d’avoir négocié son ajout à notre territoire lors du Traité des Pyrénées ! Mais, en Cerdagne, on est d’abord en Catalogne : Espagnols ou Français, on est avant tout de culture catalane.

2008-07-23-bena-3
VA :
Comment avez-vous découvert cet endroit et qu’est-ce qui vous a fait l’aimer au point de vouloir le faire découvrir aux autres ?

CS : En 2001, une amie, Martine, et son mari, ont racheté ici une maison dévastée dont ils ont fait un gîte somptueux « Cal Viatger », la maison du voyageur. J’ai alors pris l’habitude de venir pratiquement chaque année, en famille, et j’ai découvert petit à petit ce coin peu connu, sauf… des connaisseurs, donc. Le gite se trouve dans le village d’Enveitg (prononcer Envetch) qui est celui de la gare internationale de La Tour Carol (sur les dépliants SNCF. C’est plus facile à prononcer !). Et j’ai découvert quoi ? L’ensoleillement idéal, d’abord, des randonnées en pagaïe ensuite, traversant des paysages préservés et chaleureux, toute une palette d’activités ensuite : la plupart des sports de plein air qui existent se pratiquent ici et on y rencontre surtout une dimension culturelle authentique, une identité locale faite de traditions fortes comme dans ces coins du même genre que sont le Queyras, le Mercantour ou le Vercors…

2008-07-24-rando fontvives-04
VA :
Vous proposez un séjour d’une semaine en gite avec découvertes quotidiennes du coin en étoile. Quels en sont les points forts ?

CS : Le séjour est une alternance entre magnifiques randonnées dans des paysages somptueux avec découverte de la faune, de la flore, un bain dans un lac ou des sources chaudes et l’approche du patrimoine et de la culture locale. Vous avez ici par exemple de petites églises romanes possédant de superbes décorations baroques qu’un habitant du plateau,, gardien des clés, ouvre aux passionnés de passage ; un musée très parlant également, Cal Mateu, installé dans une ancienne ferme du XVII°, la plus haute vigne d’Europe et puis une journée « sensations fortes » dans les Gorges de la Carança avec retour par le fameux Train Jaune. Les gens peuvent également faire un saut en Espagne, à Puigcerda tout proche, la frontière passe à 300m sous le gite de Martine…

le fameux Train Jaune
VA :
Martine, justement, la maîtresse de maison, pouvez-vous en dire un mot. Et le guide ? C’est tellement essentiel, la personne qui vous guide dans la découverte d’un territoire…

CS : Martine est une Toulousaine si bien enracinée dans le village que c’est elle qui prépare les repas pour la cantine scolaire. D’ailleurs, pour ses hôtes, la découverte continue le soir, dans l’assiette. Car c’est une excellente cuisinière. Quant à Cédric, le local de l’étape, que dire ?… Sur la douzaine de destinations que je propose parce que je les connais parfaitement et où j’ai toujours choisi pour guides des gens passionnés par leur coin, désireux de le partager, c’est le meilleur, le plus complet. Entre Martine et lui, humainement, ce sont vraiment de belles rencontres, sans négliger notre ami des vieilles églises, la bergère de Planès et quelques autres croisements de fortune. Septembre est une période propice : moins de visiteurs, des habitués pour la plupart car la fidélisation opérée par ce petit coin une fois qu’on l’a découvert est importante, un temps aussi ensoleillé et des paysages plus épanouis, plus doux, moins écrasés de lumière…

2009-07-19-ERR-02

VA : Vous avez longtemps travaillé pour des tours opérateurs « classiques » avant de créer votre structure dédiée au tourisme durable et de proposer ce type de voyages. La plus grande différence entre ces deux univers, c’est quoi ?

CS : Après avoir conçu et organisé des camps de vacances pour adolescents à l’étranger, à une époque où cela n’existait pas encore ou presque, j’ai travaillé des années pour de grands T.O., oui ; j’ai envoyé des 4 à 5000 personnes par an ici ou là jusqu’à ce que je découvre le tourisme durable développé par les locaux en Afrique du Sud : capitaux locaux, personnel local, retombées économiques locales, etc. Je ne me retrouvais déjà plus dans les voyages qu’on proposait et cela a été une révélation ; je me suis alors promis que l’argent apporté par les voyageurs via les séjours que je monterais resterait désormais sur place et c’est ce que je fais avec l’Arbre à Voyages. Même dans les pays où je travaille avec des hôtels 3, voire 4*, les établissements sont gérés par la communauté locale. C’est ça, la grande différence. Et puis le fait que j’ai retrouvé un immense plaisir à travailler et partager mes coups de cœur !

————————————————–

Au soleil de Cerdagne, du 6 au 13 septembre 2015

8 jours 7 nuits.

Randonnées – En groupe – En famille

A partir de 810 € par personne

Infos et réservation : 06 79 78 01 22

http://larbre-a-voyages.fr/


Vous avez dit « Cerdagne » ??!… Petites révélations sur un paradis méconnu et pourtant si proche | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Jerome Bourgine
Ecrire et voyager. Voyager et écrire... Depuis 50 ans.
Facebook

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Un Cluster sostenible …sota el sol dels Pirineus catalans ! L’1 d’Abril, amb motiu de la setmana de desenvolupament sostenible, nombroses empreses i actors del territori es van reunir a Estavar, al Parc Résidentiel...

L’Arbre à Voyages, 13e entreprise labellisée Agir pour un Tourisme Responsable (ATR) Depuis sa création en 2014, L’Arbre à Voyages s’appuie sur l’expérience de longue date de son fondateur, Christian SOUBRA....

Énergies croisées des deux côtés de la frontière Le 3 juin 2014, à Bellver-de-Cerdanya - Catalogne (E)- une deuxième journée INITIATIVES TRANSVERSALES a été organisée par les associations AEC et ALPYC 66, pour...

On aura gagné quand on viendra nous copier ! Suite des présentations d'Estavar...

Vous avez dit « Cerdagne » ??!... Petites révélations sur un paradis méconnu et pourtant si proche Christian Soubra vient d’ajouter aux branches de son Arbre à Voyages, un séjour d’une semaine en Cerdagne...

L'Arbre à voyages vous tend ses branches un arbre à voyages à l’image d’une vie riche en rencontres et depuis toujours tournée vers les autres et l’ailleurs. Depuis septembre dernier, le voyagiste propose une palette...

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda