#TourismeDurable
10 ANS DE TOURISME DURABLE

Travailler dans le Tourisme Durable ?

| 25 janvier 2018 • Mis à jour le 26.07.2018 à 11h02
Thèmatique :  Conseils   Formations 
         

Selon une récente étude IPSOS*, un étudiant sur deux des grandes écoles aimerait travailler pour l’économie sociale et solidaire (ESS). “Je veux donner du sens à ma vie”, étudiants en tourisme, professionnels en cours de reconversion, le secteur n’échappe pas à cette tendance générale.

Le Tourisme durable, un secteur ?

Peut-on parler d’un “secteur du tourisme durable”? Clairement non !

Le tourisme durable, ou tourisme responsable, c’est avant tout un état esprit à adopter. Il s’agit de décider d’agir au quotidien en prêtant attention aux impacts positifs et/ou négatifs que peuvent engendrer nos décisions et comportements.

Ainsi TOUS les professionnels du tourisme peuvent, ou plutôt devraient, s’inscrire dans un état d’esprit durable / responsable pour assurer la pérennité de ce pilier de l’économie : du modeste camping au grand hôtel de luxe. Et c’est bien là d’ailleurs le grand défi : faire du tourisme “durable” la norme, tourisme “durable” = tourisme tout court. 

“Le tourisme durable est un tourisme qui tient pleinement compte de ses impacts économiques, sociaux et environnementaux actuels et futurs, en répondant aux besoins des visiteurs, des professionnels, de l’environnement et des communautés d’accueil. “ d’après la définition donnée par l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT).

Le Tourisme durable, un marché de niche ?

Un marché de niche est un marché très étroit correspondant à un produit ou service très spécialisé. Pour les mêmes raisons que celles citées ci-dessus, nous ne considérons pas que le tourisme durable soit un marché de niche. Cependant, certains “types” de tourisme, appelés en marketing “segments de marché”, se prêtent mieux à l’application de cette philosophie. Par exemple, les voyageurs passionnés par l’observation des oiseaux, ou bien les amateurs de randonnée, seront certainement plus sensibles aux problématiques environnementales. Ainsi, il peut être pertinent pour un étudiant en tourisme de se spécialiser sur un segment du marché lui tenant à cœur : écotourisme, tourisme d’aventure, sportif, culturel, solidaire rural, gastronomique…

Offres d’emplois et de stages des membres du réseau ATD

Quels métiers? Quels débouchés?

Une fois que l’on comprend que le tourisme durable n’est pas un secteur, ni un marché de niche, il est difficile d’imaginer une compétence spécifique “tourisme durable” liée directement à un corps de métier. Il y a bien sûr quelques exceptions, comme par exemple des professeurs faisant de la recherche sur le sujet ou bien encore des consultants pour des organismes de certification (Clef Verte, Pavillon Bleu…) ou en conseil d’ingénierie touristique (ID-Tourism, Betterfly Tourism…).

Si vous souhaitez apporter votre pierre à l’édifice, participer vous-aussi à la co-construction d’un tourisme plus durable et responsable, les trois principales options qui s’ouvrent à vous sont alors :

  1. Développez un set de compétences pour les appliquer au sein d’une entreprise engagée : marketing, gestion de projet, relation clients, finances… Libre à vous de choisir d’appliquer ces compétences plutôt au sein d’une association de tourisme communautaire en Amazonie plutôt que pour un grand hôtel de chaîne à New-York (on s’excuse d’avance pour le cliché, mais vous comprenez l’idée?). Ainsi vous décidez d’accompagner avec des compétences solides une entreprise dont les valeurs vous correspondent. Faites par exemple un tour dans la rubrique offres d’emplois et de stages du réseau Acteurs du Tourisme Durable (ATD), envoyez des candidatures spontanées aux agences de voyage labellisées ATR ou ATES, aux hôtels labellisés Clef Verte
  2. Aidez à rendre plus durables des entreprises peu engagées. Si l’entreprise au sein de laquelle vous travaillez actuellement n’est pas vraiment tournée “tourisme durable”, peut-être pouvez-vous essayer de la faire évoluer dans ce sens ? Là aussi est le challenge : pas seulement travailler au sein d’entreprises déjà fortement engagées, mais aider à faire évoluer celles qui ne le sont encore que trop peu.
  3. Lancez votre propre entreprise : eco-gîte, agence de voyage de tourisme solidaire, restaurant bio et vegan… Vous avez des idées plein la tête et l’envie d’entreprendre, lancez-vous ! Essayez d’intégrer un incubateur spécialisé tourisme ou économie sociale et solidaire (ESS) pour vous donner un bon coup de pouce pour les débuts !

Exemples d’incubateurs spécialisés tourisme

Quelles formations ?

Il n’y a pas de formation post-BAC qui soit spécialisée “tourisme durable”. Cependant certaines écoles de tourisme sont plus engagées que d’autres sur le sujet, comme la licence tourisme économie solidaire de l’Université d’Avignon ou Sup de Co La Rochelle par exemple. Nous vous invitons à consulter notre enquête 2017 “Formations post-BAC et tourisme durable”. 

Pour vous auto-former sur le sujet, vous trouverez sur Internet quelques MOOC, ou encore des présentations SlideShare en accès libre. Et bien sûr, rien de tel que de suivre les articles publiés quotidiennement sur Voyageons-Autrement, premier portail d’information francophone en la matière depuis déjà dix ans ! Nous avons d’ailleurs sorti un livre cette année “10 ans de Tourisme Durable” que vous pourrez commander par ici : www.voyageons-autrement.com/leguide

Si vous avez envie de développer votre expérience tout en voyageant, rejoignez les rangs d’Hopineo, postulez pour une bourse voyage Village Monde (opération reconduite en 2018), ou devenez ambassadeur Visit.org ! Mais promis, vous nous enverrez une carte postale pour nous raconter n’est-ce pas ?! :-)

———— SOURCES ————

*Etudes Ipsos :


Travailler dans le Tourisme Durable ? | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Florie Thielin
Florie Thielin fait partie du collectif de voyageurs-rédacteurs-journalistes de Voyageons-Autrement. Elle accompagne aussi des professionnels du tourisme dans leur stratégie marketing et digitale. Originaire d'un petit village dans la vallée de la Loire, elle vit aujourd'hui à Lyon. Elle a aussi vécu en Russie, Allemagne, Nouvelle Zélande et Espagne. Mais sa plus grande aventure fut en Amérique Latine où elle a sillonné les routes de 16 pays, de Cancun au Cap Horn, pendant près de deux ans. Elle troquait alors ses compétences en marketing pour le gite et le couvert, tout en réalisant des interviews-vidéos sur le tourisme plus responsable avec ses amis d'Hopineo. Elle a aussi mis à jour le guide de voyage du Petit Futé Nicaragua-Honduras-Salvador.
FacebookTwitter

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voyage sélectionné par Voyageons-Autrement.com

Informations utiles pour voyager

Travailler dans le Tourisme Durable ? Selon une récente étude IPSOS*, un étudiant sur deux des grandes écoles aimerait travailler pour l’économie sociale et solidaire (ESS). "Je veux donner du sens à ma vie", étudiants...

Terres des Andes vous invite à rencontrer ses amis Alterner les plus beaux sites du Pérou avec des rencontres plus intimes et une immersion dans une association soutenue par TDA, c’est tout le plus de ce circuit,...

Voyager solidaire au Cambodge avec Tourism for Help Tourism for Help a pu mettre en place un premier projet de tourisme solidaire, avec la création d'un site de formation aux métiers du tourisme....

Le CNAM Tourisme « Le Cnam tourisme » devient une marque du Cnam en 2012. Trois axes forts ont été choisis pour structurer son développement et ses formations : - La création d’entreprise touristique, avec la Licence...

EarthCheck - Label en brèves Au Mexique : Lors du premier Forum national sur le tourisme durable, EarthCheck et sa société EC3 Global viennent de conclure un accord avec le Secrétaire du Tourisme mexicain Guevara...

Si je n'avais qu’une palme à décerner ... Les huiles du tourisme durable vont enfin se voir décerner leur première palme, et c’est bien mérité. Dans le cadre de l’année internationale du Tourisme Durable pour...

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda