#TourismeDurable
La feuille de chou du tourisme durable

Glenn Jampol, le jovial Artiste de l’écotourisme du Costa Rica

| 11 décembre 2012 • Mis à jour le 11.12.2012 à 7h08
         

Glenn Janpol, pionnier de l’écotourisme au Costa Rica

A l’image de son pays en tête du classement Happy Planet Index,  Glenn Jampol est le jovial Président de la CANAECO, l’Association Nationale d’Ecotourisme du Costa Rica, rencontré à l’ESTC12.

Propriétaire d’un étonnant éco-lodge au coeur d’une plantation de café bio renommé pour sa “soutenabilité” exemplaire, artiste-peintre accompli, membre actif du Conseil d’Administration de TIES, ce prolifique personnage a été une des chevilles ouvrières de l’essor de l’écotourisme dans son pays qui s’est imposé comme un modèle international à suivre. Fin 2013 à San José, Costa Rica, il organisera avec l’Institut Costaricien du Tourisme la 4ème édition de la Conferencia internacional de turismo sostenible « Planeta, Personas & Paz ».

Le Costa Rica, modèle mondial de l’écotourisme

Logo Costa RicaLe Costa Rica a toujours été le leader naturel de l’écotourisme pour en avoir été le pays précurseur. Reconnu mondialement comme un  pionnier dans ce domaine, le Costa Rica, comme le reconnaît Glenn, a également “beaucoup appris de ses erreurs”.

Un Tuca du Costa Rica

Le Costa Rica reçoit annuellement deux millions de visiteurs qui viennent le découvrir pour son exceptionnelle biodiversité,  sa riche culture et son véritable engagement  en faveur de l’écotourisme.

Dans les années 70, un quart de ce pays était déjà couvert par les parcs naturels… Aujourd’hui 30% du territoire total est protégé ! Occupant seulement 0,03% de la superficie terrestre mondiale, le Costa Rica abrite 6% de la biodiversité mondiale. C’est le pays à la plus grande biodiversité mondiale au km². Raison pour laquelle la conscience verte est très avancée parmi ses habitants, précise Glenn. 

Petitesse de l’homme et grandeur de la biodiversité au Costa Rica

Dans les années 80, les Costariciens commencèrent avec des programmes de recyclage et de sauvegarde des recettes de gastronomie locale.

Quand le principe de soutenabilité dicte le financier

En 1995, après deux études successives de l’Institut Costaricien du Tourisme, il est conclu que l’unique manière de conjuguer la préservation des ressources naturelles du pays avec l’essor du tourisme  doit se faire à travers un programme d’éco-durabilité et la garantie d’offrir aux touristes une expérience unique au contact de la nature. Ils déclarent unanimes: “Nous avons besoin d’un programme pour protéger la biodiversité”.

Pour concrétiser cet ambitieux objectif, ils décidèrent d’instaurer un programme de certification nationale. Le CST, Certificat pour la soutenabilité touristique, naquit en 1998.  Comme le précise le site VisitCostaRica : “Le but fondamental du CST est de convertir le concept de soutenabilité en quelque chose de réel, pratique et nécessaire dans le contexte de la compétitivité touristique du pays, ceci dans le but d’améliorer la manière selon laquelle les ressources naturelles et sociales sont utilisées, de motiver la participation active des communautés locales et d’apporter un soutien nouveau en ce qui concerne la concurrence dans le secteur des entreprises.”

Aujourd’hui le Costa Rica compte plus de 300 entreprises touristiques certifiées avec le CST, le programme de Certification de tourisme responsable le plus exigeant au monde.

Ce système de certification est basé sur l’attribution de feuilles vertes, classant le degré d’implication environnementale des établissements touristiques.  Plus de 20 hotels à travers le pays détiennent la classification maximale de 5 feuilles, dont celui de Glenn Jampol, Finca Rosa Blanca.

“Las 5 hojas verdes”, le top du classement CST au Costa Rica

L’Association Nationale d’Ecotourisme du Costa Rica est très impliquée avec le Ministère du Tourisme. Elle fait office de pont entre l’Institut Costaricien du Tourisme et le reste des acteurs touristiques  du pays. Elle organise des petits-déjeuners mensuels et des séminaires sur le thème du tourisme responsable pour ses membres, près de 120 aujourd’hui.

 

Congrès international 2013 “Planeta, Personas, Paz”

L’explorateur Wade Davis

L’Institut Costaricien du Tourisme a toujours été très engagé sur le concept du tourisme responsable. Le congrès à venir est en quelque sorte la consécration de toutes ces années d’apprentissage et d’enseignement afin d’encourager les autres pays à faire de même.  “Pour que nous puissions tous apprendre des autres”, insiste Glenn. Ce congrès aura l’honneur d’accueillir Wade Davis, un illustre explorateur de National Geographic, ethno-botaniste de Harvard, auteur de nombreux livres de référence sur le sujet, ainsi que de nombreux autres spécialistes du Japon, des Philippines, de Malaisie, du Kenya…

A cette occasion, le Costa Rica aura l’opportunité de partager ses connaissances sur l’évolution du tourisme responsable dans le monde. L’idée de ce congrès est d’entrer dans la seconde étape de l’essor du tourisme responsable :  Comment avoir de réelles retombées économiques ? Comment entrer dans la durabilité concrète des projets touristiques ? Comment identifier les solutions pratiques ?

De plus cet événement sera doté d’un riche programme culturel en incluant de la danse, du théâtre et de l’art pour le rendre extrêmement vivant pour ses participants.

Le rêve des Costariciens ? “Eliminer tout simplement les notion de tourisme responsable, durable ou d’écotourisme, nous voulons que tout le tourisme soit responsable et durable ! ambitionne Glenn.

RDV donc en Novembre 2013 à San José, Costa Rica, la mecque de l’écotourisme pour ce congrès international   autour d’un programme très humaniste :

« Planète, Personnes, Paix »

Arvel partenaire de la couverture de l’ESTC 2012


Glenn Jampol, le jovial Artiste de l’écotourisme du Costa Rica | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Manuel Miroglio
Consultant-Formateur Spécialiste en Tourisme Responsable et Solidaire Co-fondateur du Cabinet conseil SPE Tourism Co-organisateur du 1er Forum National du Tourisme Responsable 2010 Co-organisateur du 1er Festival Partir Autrement 2008 Coproducteur et coréalisateur du documentaire "La Caravane solidaire en Afrique, sur la piste dun tourisme responsable" 2008 Membre du comité de sélection des Trophées du Tourisme Responsable de voyages-sncf.com 2009-2010 Membre associé de l'Association pour le Tourisme Equitable & Solidaire Membre du réseau Ecoturismogenuino.ning.com Membre du Réseau Archimède, acteurs du tourisme solidaire en Ile-de-France
Facebook

Découvrez nos abonnements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Informations utiles pour voyager

Education et volontariat pour les enfants de Puerto Viejo l'école élémentaire Cocles : les volontaires de Tropical Adventures enseignent l'anglais, font du tutorat et conseillent les enfants....

Voyages en Bolivie - Préparer son voyage responsable en Bolivie Pays attachant, destination la plus authentique d'Amérique du Sud à mi-chemin entre les Andes et la forêt amazonienne, la Bolivie est la nouvelle destination...

Chemins De Sable engagé dans un tourisme responsable Chemins De Sable s'engage avec sa Charte Ethique à promouvoir un tourisme durable, solidaire, équitable mais surtout responsable....

Parc National Rincon de la Vieja au Costa Rica Volcans, rivières apaisantes, eaux thermales, panoramas d'exception, itinéraires de randonnées, le Parc National Rincón de la Vieja est tout simplement un des plus beaux...

Tourisme solidaire au Costa Rica dans la communauté Yorkin avec Terra Caribea Costa Rica Afin d'aider la communauté Yorkin, Terra Caribea Costa Rica s'engage en rencontrant régulièrement ses membres et en les formant...

DANS LE DOSSIER VOYAGEONS-AUTREMENT :
ESTC 2012 - Ecotourism and Sustainable Conference

10 ANS DE TOURISME DURABLE
L'actu en continu
Les catalogues Voyagiste

Agenda