logo et baseline voyageons-autrement
Le RDV du voyage sur mesure au coeur de Paris

10 conseils aux voyageurs responsables pour venir aux Etats-Unis

| 12 août 2017 • Mis à jour le 15.08.2017 à 14h21
Thèmatique :  Conseils   Monde   Routes du Monde   Territoire   Tourisme de masse 
         

Pays de la démesure et le plus puissant au monde, mais pas que, il est surtout le centre culturel du monde, une Terre d’accueil depuis les premiers pionniers Irlandais et Britanniques jusqu’aux vagues d’immigration venues du Mexique et d’Asie, qui fait la particularité de « l’Amérique » autrefois nommée, un territoire pleins de contrastes. De sa fascinante diversité culturelle à la beauté de ses paysages, un voyage ne suffit pas pour découvrir l’immensité de cet Etat-pays. Si vous êtes un adepte des voyages improvisés, vigilance, partir aux Etats-Unis demande un minimum de préparation avant de faire le grand saut…et plonger dans cette expérience inédite !

Le Golden Gate à San Francisco ©MD

1-Vérifier son passeport

Avant d’organiser un voyage aux Etats-Unis, la première chose à faire est de vérifier si son passeport répond aux normes américaines actuelles. Si vous avez un passeport biométrique ou électronique, il faudra vérifier qu’il soit en cours de validité, si c’est le cas il sera accepté quel que soit sa date d’émission. Pour les détenteurs de passeport à lecture optique, il pourra être accepté à condition qu’il ait été émis avant le 26 Octobre 2005. Prévoyez un délai suffisamment large pour faire votre demande de passeport auprès de votre mairie, les délais d’obtention d’un passeport peuvent être plus long selon la période de l’année. Veuillez toujours vous renseigner auprès de l’Ambassade car les lois et les règlements peuvent changer sans préavis. Si vous voyagez avec des enfants qui ont moins de 18 ans, ils auront aussi besoin de leur propre passeport.
Conseil pratique : Faites des photocopies de votre passeport et rangez les dans une valise pas chère ou dans un endroit différent des originaux. Il est aussi conseillé de le scanner, en cas de perte ou de vol, vous accèderez rapidement aux informations notées sur celui-ci.

2-Remplir sa demande d’autorisation d’entrée sur le territoire

Le Visa Waiver Program (VWP) permet aux ressortissants de trente-six pays, dont la Belgique, la France, le Luxembourg et la Suisse, d’entrer aux États-Unis sans visa pour des séjours d’une durée maximale de 90 jours. Néanmoins, il faudra faire une demande en ligne d’autorisation électronique de voyage appelée ESTA au moins 72h avant le voyage. Le formulaire à remplir est simple et la démarche coûte à peu près 14$. Une fois validée, l’inscription sera valable 2 ans.

3-Acheter un billet « Aller-Retour»

Pour entrer sur le territoire américain, il faut prouver que l’on va sortir du pays après le séjour, il est donc nécessaire d’acheter un billet « Aller-Retour ». Il n’y a pas de meilleur moment dans l’année pour acheter un billet d’avion vers les Etats-Unis, il est toutefois conseillé de le prendre au moins 3 moins à l’avance et si possible éviter de le réserver un week-end, les tarifs sur les vols en milieu de semaine étant souvent plus intéressants. Pour dénicher un prix moins élevé, faites des recherches sur les comparateurs de vols et directement sur les sites internet des compagnies aériennes. Certains sites de comparateurs de vols proposent aux visiteurs de créer une alerte, ce qui est pratique pour suivre l’évolution des tarifs. Il existe 13 aéroports internationaux dont les principaux sont ceux de New-York, Miami, Atlanta, Los Angeles, San Francisco, Seattle, Chicago et Dallas. Si votre destination est la côte Est, vous trouverez de nombreux vols directs. Pour arriver sur la côte Ouest, vous ferez certainement une escale à Atlanta.

4-« Do you speak english »?

Voyager responsable c’est rentrer en contact avec la population d’accueil. Et pour ce faire, parler un minimum la langue est une aide précieuse. Si vous êtes débutant en la matière et que vous vous perdez dans une station new-yorkaise par exemple, pas d’inquiétude, il y aura toujours un américain qui vous aidera, ils sont par nature très prévenants. Avant votre départ, il suffit d’apprendre quelques phrases simples de politesse en anglais « Can you help me, please ? », « Where is the street… ? », …qui vous permettront peut-être de ne pas vous perdre et surtout d’échanger avec les américains. Toutes les occasions seront bonnes pour le perfectionner, que ce soit pour demander conseil dans les offices de tourisme, discuter avec un guide local, échanger sur le trottoir en attendant votre bus, au restaurant…N’ayez pas peur d’utiliser le ton de la plaisanterie, ils adorent l’humour, de plus l’accent français les font beaucoup sourire !
A vos révisions…

New York vu du ciel ©MD

5-Préférer le « slow tourisme » aux « city break »

A notre époque, il est difficile de trouver assez de temps pour voyager, mais visiter New-York ou Miami ne se fait pas le temps d’un we ! Même si prendre un vol interne est le moyen le plus rapide et le plus simple pour visiter plusieurs Etats en 3 semaines, il est préférable de faire un choix de destination et se concentrer le temps d’un long séjour sur le Nord-Est par exemple, New York et Montréal, ou la Côte Ouest…Plusieurs itinéraires sont envisageables laissant sur place le moins d’empreinte environnemental. Prenez votre temps : marcher, faire du vélo, prendre le bus et le métro, le train, louer une moto, les moyens de se déplacer au Etats-Unis sont nombreux. Le bus (compagnie Greynwood) étant la solution la plus pratique et la moins onéreuse pour les plus longues distances.

6-Faire un voyage individuel ou bien accompagné»

Armé de guides touristiques et bien documenté, après avoir échangé avec des voyageurs connaissant bien cette partie du monde, vous pourrez organiser sans difficulté votre voyage aux USA. C’est une destination qui se prête bien au voyage en mode « routard » si vous envisagez un itinéraire simple pour ne pas perdre de temps dans les transports (les distances peuvent être longues) et pour pouvoir vous imprégner du pays.
Si vous êtes novice et que la grandeur des espaces américains vous fait peur, pas de panique, il y a de jolis circuits proposés par des opérateurs touristiques qui vous feront découvrir une partie des States, accompagné d’un guide local, à votre rythme, à pied, en trekking, en canoë…Que ce soit pour monter en haut de l’Empire State Building à New-York City ou s’étonner devant les merveilles géologiques de Yellowstone, voyager responsable c’est aussi choisir les bons acteurs qui vous feront comprendre l’histoire et la culture des sites grâce à leurs connaissances pointues, sans vous presser car « il faut repartir ».

Le Grand Canyon dans l’Arizona ©MD

7-Se documenter sur les origines du « Melting Pot »

Aller à la chasse aux informations sur l’histoire de cet état-continent pour bien la comprendre est un des prérequis pour un voyage réussi aux Etats-Unis. Ce pays a toujours été une Terre d’accueil depuis les pionniers irlandais et britanniques jusqu’à l’immigration récente des mexicains, asiatiques…Ce que l’on appelle le principe du « Melting Pot » de par la diversité de ses cultures, de ses origines et de ses croyances. Pour admirer et apprécier la richesse de cette diversité qui fait la force du pays, vous pouvez lire de nombreux ouvrages qui vous informeront sur l’origine de ces contrastes si surprenants.

Ellis Island National Museum of Immigration ©MD

8-Prévoir ses moyens de transport

La voiture est le moyen le plus pratique pour parcourir les grandes contrées américaines avec flexibilité. Les tarifs de location de voitures sont très intéressants aux USA, il faudra compter entre 20 et 40$ la journée. Les américains conduisent à droite et il faut donc doubler par la gauche sur l’autoroute. Le port de la ceinture est obligatoire ainsi que le siège-auto pour les enfants. Il faut bien penser à le demander lors de la réservation du véhicule.
Un autre moyen de se déplacer de ville en ville, le bus est le moyen de transport le plus économique aux Etats-Unis. Confortable, il permet de rencontrer d’autres voyageurs et d’admirer la splendeur des paysages parcourus. Certains trajets peuvent se faire de nuit pour profiter un maximum du séjour. La compagnie principale, Greyhound est conseillée pour les longues distances, le réseau étant vaste, il permet de rejoindre les villes principales. Pour se rendre dans des villes moyennes, un réseau de bus régionaux existe dans tous les Etats, les bureaux de la compagnie Greyhound peuvent vous informer. Les autres compagnies américaines de bus sont Megabus, Trailways et Midwest. Pour profiter d’un meilleur tarif il est conseillé de réserver son billet au moins 15 jours à l’avance sur internet sur le site www.greyhound.com ou dans une agence sur place.
Une solution originale pour parcourir les Etats-Unis de villes en villes est le train. Quoi de plus agréable que d’admirer le paysage tout en échangeant avec d’autres voyageurs. La compagnie américaine Amtrak, possède un réseau ferroviaire immense sur l’ensemble du pays. Pour plus d’information sur leurs offres de tarif, rendez-vous sur leur site internet.
Pour de plus courtes distances, le vélo est une solution intéressante pour se promener dans les villes et parcourir les campagnes américaines. Les loueurs de vélo sont nombreux aux Etats-Unis et la plupart des villes sont dotée de pistes cyclables. Si vous venez avec votre propre vélo et que vous prévoyez de voyager en train ou en bus, il faut savoir que le transport est autorisé moyennant un supplément avec les compagnies Greyhound et Amtrak.

Sur la route à l’Ouest des Etats-Unis ©MD

9-Préférer les petits hébergements aux grandes structures

Pour admirer la splendeur du coucher de soleil au milieu des parcs nationaux du grand Ouest ou en bord de mer aux Cape Code, vous pouvez dormir dans des hébergements de type écolodge et labellisés qui permettent de profiter des richesses naturelles du pays. De nombreuses structures se développent avec des bâtiments énergétiquement autonomes qui offrent des habitations confortables et en milieu naturel. Il est toujours important de privilégier les hôtels tenus par leur propriétaire, de même pour les restaurants et boutiques. Participer à l’économie locale s’avère être une démarche possible pour tous les visiteurs.

Couché de soleil au Cap Code sur la côte Est ©MD

10-Adopter les bonnes manières

Décontractés, chaleureux, prévenants, les américains vous mettront à l’aise dans n’importe quelle situation et en cas de besoin, une main tendue sera toujours là. De par leur personnalité très ouverte et avenante, ne soyez pas surpris si une personne vous aborde dans la rue, dans le métro, le contact avec les inconnus est une chose courante.
Une chose à ne pas oublier, les américains sont très à cheval sur les règles de politesse en général : dans un musée ou à l’entrée d’un site, armez-vous de patience, il est très mal venu de doubler dans une file d’attente ! C’est l’occasion de changer la terne réputation du français qui est un râleur…
Ces petites particularités font aussi le charme du pays qui permettent de se sentir à l’aise si on les adopte.

Le Museum of Modern Art à New-York ©MD


10 conseils aux voyageurs responsables pour venir aux Etats-Unis | ©VOYAGEONS AUTREMENT
Par Mélanie Darrieumerlou

Facebook

Découvrez nos abonnements

Le RDV du voyage sur mesure au coeur de Paris

L'actu en continu

Les plus partagés

    Les derniers tweets

    Les catalogues Voyagiste


    Agenda